Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Jia - Lame et Bouclier

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 145



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Jia

Gardienne

le Lun 29 Mai 2017 - 5:58



Jia






Etat civil


Surnom(s) : Aucun


Race : Humaine


Âge : 25


Place dans la société : Ancienne Moine Guerrier


Groupe : Gardiens




Physique


Couleur de peau : Blanche Pâle


Taille/Poids : 175 cm/135 lbs


Couleur/Longueur des cheveux : Long cheveux Rouges


Couleur des yeux : Rouges




Signe(s) distinctif(s) : -Ses lèvres toujours garnit d'une teinte écarlate.

-Ses coiffures qui change régulièrement.

-Ses yeux écarlates

-Sa beauté qui se ressent même dans son aura.

-Sa façon unique de se vêtir.




Prendre les armes


Classe : Mage Bleue




Armement : Poings américains.

La jeune mage bleue utilise le corps à corps pour se battre; deux poings américains se retrouvent autour de ses doigts, une lame pouvant y être inséré aux côtés. Ces armes fait de métal sont un vrai piège à mort dans les mains de la Gardienne.




Caractère





  • Charismatique

  • Endurcie

  • Maternel

  • Ouverte D'esprit

  • Résolue





  • Taquine

  • Gardée

  • Fière

  • Impatiente

  • Rationnelle





La jeune gardienne est charismatique, voire très charmante. Une grande confiance en elle est la source principale de ce charisme, croire en soi étant l'un de ses plus grands qualificatifs. De ce trait lui vient également son côté séducteur, qui permet de mettre sous envoutements bien des hommes, comme des femmes. Ce trait lui donne une facilité à interagir avec les gens, puisque beaucoup sont attirés vers elle, lui donnant également un entregent qui n'est qu'utile pour une femme moine; autant pour faire avouer les gens de quelque chose ou pour entendre parler de rumeurs qui aiderait à déjouer un mauvais coup placé sur Yevon. Bien que très rare, il lui arrive d'utiliser ses charmes pour avoir ce qu'elle veut, mais ceci n'est que dans certains cas spécifiques. Mais avec une qualité pareille vient un côté négatif; Jia est une personne très fière. Elle n'aime pas que l'on rie de son malheur ou de toute chose pouvant la ridiculiser ou encore qui lui ferait perdre la fait, y réagissant assez fortement. Elle préfèrerait mourir que l'on croit qu'elle soit mauvaise en ce qui la définit. Elle aime également montrer qu'elle est douée dans ce qu'elle entreprend, que ce soit son poste de gardienne ou de moine guerrier, elle devait être la meilleure et le faire savoir, non pas en se ventant, mais en le montrant en relevant des défis lancés pour la dénigrer. Rire d'elle se résoudra probablement par un combat, en fait.

Endurcie, Jia est une femme qui a survécu à bien des épreuves qui ont fait d'elle une femme forte. Elle est quelqu'un de préparé, prête à toutes épreuves. Ayant beaucoup voyagé, elle connait la culture de bien des contrées de notre monde; ses connaissances l'ayant endurcie, tout comme ses techniques de combat. Il lui faut beaucoup pour être choquer ou encore pour se montrer sensible puisqu'elle a vu beaucoup de choses, bien que ça ne veuille pas dire qu'elle soit complètement dépourvue d'émotions, c'est simplement sa limite qui est haute quant à ce qui vient à ressentir des émotions trop fortes, telles la colère ou encore la tristesse. Ceci mène d'ailleurs à l'un de ses plus grands défauts; elle est une personne gardée, c'est-à-dire qu'elle garde beaucoup ses problèmes ou encore ses soucis pour elle. Jia préfère gérer ses problèmes de son côté, bien qu'il lui arrive que le tout sorte, il faut qu'elle vous fasse confiance, mais la façon dont elle le dira ne sera pas forcément délicate. Elle est également du genre à gardée des informations nécessaires sauf si on lui demande, préférant que les autres apprennent par eux-mêmes, comme il le fut e cas pour elle.

Quelqu'un de résolu, la jeune rousse est déterminée; lorsqu'elle décide de faire quelque chose, elle l'entreprend sans hésiter et en y mettant du sien, ne laissant rien à la chance. Si on la combat, on y trouvera sa perte. Si elle se voit confier une mission, elle la terminera avec acharnement. Cependant, elle reste incroyablement rationnelle, ce qui est un vilain défaut chez elle, la plupart du temps. Son côté émotionnel est beaucoup plus pris en cage par sa rationalité; elle se coupe tellement de ses émotions qu'elle ne pense qu'à la logique ou encore à son but. Ceci peut causer des dilemmes avec les gens qui l'entourent qui seraient porté à suivre leur côté émotionnel.

Maternel, Jia peut montrer un côté assez doux avec certaines personnes,ceux qui sont proches d'elle notamment. Lorsque ce côté se présente, on la connait plus sensible à la douleur des autres, compatissante, prévenante. Elle est généralement celle à qui ont parle, partiellement à cause de son charisme, mais également parce qu'elle donne de bons conseils ainsi qu'une oreille tendre. Bien qu'elle soit si maternelle, elle reste tout de même impatiente. Dû à son expérience ainsi que le fait qu'elle-même apprenne vite, elle s'attend au même de ceux qu'elle accompagne, en devenant même exigeante, s'attendant à ce que les autres atteignent le niveau qu'elle attend d'eux.

Une qualité qui la définit bien, ouverte d'esprit. Elle n’est le genre de personne à écouter l'opinion des autres sans jugement, bien qu'elle n'hésitera pas à dire ce qu'elle pense. Difficilement atteignable, comme mentionné plus tôt, elle est prête à passer par-dessus bien des choses, si c'est pour le bien de sa mission ou encore sa survie ainsi que celle de sa charge. Elle ne brisera pas de préceptes de Yevon, mais, si quelqu'un utilise une machine, elle ne le brimera pas pour autant.

Un des traits proéminents de la jeune femme c'est sa taquinerie. Elle aime bien se moquer des gens, pas nécessairement en mal, mais simplement pour montrer qu'un geste effectué était assez irréfléchi ou tout simplement pour rire. Il arrive cependant qu'elle aille trop loin ou alors qu'une personne soit plus susceptible, ce qui ne sera que rapporté au bout du nez de l'interlocuteur de la demoiselle.

Bien qu'un trait minime, on doit avouer que Jia est assez dépensière; elle aime bien se trimbaler avec son argent pour faire du lèche-vitrine pour acheter des objets dont elle n'a aucune utilité, comme une statuette de shoopuf ou encore une baguette de patte de chocobos, par exemple. Elle assez mauvaise pour gérer son argent, d'ailleurs, ainsi que maladroite aux jeux de hasard, bien qu'elle aime un peu trop y participer.

Bref, la jeune femme est quelqu'un d'extravertie due à son charisme, quoiqu'un peu espiègle. Elle est également réconfortante avec certains lorsqu'elle ne cache pas cette nature sous sa carapace pour mettre de l'avant son manque de patience ou son manque d'un côté émotionnel. On la verra comme quelqu'un d'ouvert, mais qui ne perd pas son temps. C'est quelqu'un qui nous charmera, mais que l'on voudra apprendre à connaître...

Histoire





Visioshpère activée. De la statique grisonne puis nous laisse enfin voir mage d'une jeune femme, mi-vingtaine, aux longs cheveux écarlates qui n'étant que jumeler en couleur que par les yeux de celle-ci. Toute de noir vêtue, la jeune femme s'approche de la sphère, le claquement de ses talons martelant le plancher de sa chambre. Elle s'assoit; on remarque qu'elle ne porte que du noir, mais que le tout la met en valeur. Cependant, on voit également que très peu de gens sur Spira portent de tels vêtements. Beaucoup de cuir et de ceinture, voire un peu de fourrure. Un décolleté recouvert d'une sorte de cape à capuche qui ressemble un peu à un veston. La jeune femme se passe les mains recouvertes par des gants dans ses cheveux rouges ou l'on voit des petites perles de métal, tenant quelques mèches tressées. Elle fixe la sphère, un sourire subtil, mettant en valeur ses lèvres pulpeuses mises en valeur par un rouge vif. Elle prend une respiration, puis commence à parler.

-Comment devrait-je commencer ça ? Si j'expliquais pourquoi je fais ça, ça serait moins bizarre...


Elle se ressaisit; visiblement, elle n'aime pas être face à la caméra; elle semble vouloir parler, mais c'est comme si elle avait un blocage. La jeune femme regarde de nouveau droit devant, fixant la caméra d'un air convaincu, déterminé.

-Je suit Jia et je vais vous parler de ma vie. On pourrait croire que je le fais de façon narcissique, mais non. Je crois simplement que je dois mettre mon histoire quelque part, question que quelqu'un la connaisse et qu'elle ne se perde pas.

Si on commence par le début, c'est ma naissance et tout le tralala. Ce n’est pas la chose la plus intéressante à savoir, mais c'est quand même légèrement essentiel. Je viens d'une tribu assez isolée. Mon peuple se positionnait assez librement sur Yevon, bien que les machines n'étaient pas utilisées, ils préféraient quand même interpréter les préceptes de Yevon plutôt que de les suivre à la lettre, mais sans les briser. Ces gens étaient beaucoup plus liés à la magie ou encore à l'art de la guerre; mes ancêtres, pour la plupart, ayant d'ailleurs participé à la Grande Guerre de Zanarkand contre Bevelle. Nous étions non seulement reconnus pour nos dons, mais également nos iris écarlates et notre façon assez unique de s'habiller, souvent du cuir animal ou encore des ceintures bien disposées. Nous étions donc une petite communauté qui vivait dans un milieu un peu plus reculé... mais pas assez pour éviter une attaque de Sin ; le village entier fut décimé, seulement quelques survivants y échappant. À l'époque, je n'étais qu'un très jeune enfant, mais j'eu la chance d'avoir une famille qui put me protéger au péril de leur vie. Nous n'étions qu'une douzaine à avoir survécu, quoique certains ne survivraient même pas au voyage dans la contrée la plus proche. C'est à Kilika que notre barque nous mena.


Le ton de la demoiselle était détaché tout au long de son récit; elle n'appréciait clairement pas de se livrer autant, de se rendre aussi vulnérable.
-J'y vécut un moment; pas mal tout le reste de mon enfance, en fait. C'est là que la plupart de ma formation religieuse se fit. En effet, comme je vous l'ai déjà mentionné plus tôt, je n'avais qu'une formation minime, simplement pour apaiser Yevon et que notre peuple ne se fasse jamais persécuter. J'ai donc été forcé d'aller au temple de Kilika, celui avec a plus grande chaleur infernale que j'ai pu ressentir sur tous les continents sur lesquels j'ai pu voyager. Je me fit également former en tant que Moine guerrier, mais ce fut que dans mes années d'adolescence. Je du choisir un plan de carrière et, bien que d'habitude les femmes devaient plutôt devenir des soeurs ou encore des invokeurs, Dame Yocun avait ouvert le passage pour les femmes, pour qu'elles aient une place beaucoup plus grande dans la tradition du peuple. Je fus accepté. Mon entraînement était assez particulier, tout comme ma raison pour laquelle je pris la décision de devenir une combattante. Ma famille, décimée par Sin, un chemin ardu remplit de monstre pour revenir au sein du peuple; c'est ma peur qui m'avait fait survivre; mais cette peur je devais la transformer en arme, une arme qui me permettrait de survivre dans un monde constamment sous la menace d'une attaque d,un monstre créer par le péché de nos ancêtres. Cette peur reste jusqu'à ce jour ma plus grande arme, mon alliée, ma force. C'est sa qui m'a conduit jusqu'ici, dans le temple de Bevelle.

Elle regarde au loin, avale lourdement et puis continue, ses lèvres charnues attirant l'oeil pendant qu'elle raconte son récit. -Cet entraînement, c'était probablement la meilleure chose qui me soit arrivée. En plus des cours de religion habituelle, j'en avais encore plus, je devais suivre des cours de manière et politesse, des cours de politique de base ainsi que des cours d'armements. Cependant, nous devions également trouver le style de combat qui nous convenait, en plus de celui que le temple nous imposait, simplement pour être certain que notre mémoire musculaire serait tellement imprégné en nous que nous pourrions réagir sur-le-champ en cas d'attaque, de ne pas nous laisser gagner par la peur. Mes généraux ont tout de suite compris que, malgré mas certaines aptitudes au corps à corps, je n'étais pas la plus forte, niveau physique. Non. Ma force était ma résilience, ma vitesse, mais encore plus ma force magique. Mais mes dons n'étaient pas vraiment reliés aux magies courantes; non. Je pouvais facilement répliquer ce que les gens faisaient, mais également les monstres qui m'entouraient. Retourner la force de quelqu'un contre lui-même, c'était ÇA, mon atout majeur. C'est donc en m'envoyant dans les forêts, seules, en épreuve de survie que mes supérieurs tentèrent de m'apprendre à devenir forte. Je dois avouer que la mort est passée très prête à plusieurs reprises. Mais, encore une fois, ma peur de trouver la mort est ce qui m'a permis de survivre. C'est à mes 18 ans que je graduais enfin, mon talent ayant enfin été reconnu.
Un sourire s'esquisse, apparemment sa confiance en elle est de retour. Elle est fière.

-Au commencement, j'ai dû garder le temple de Kilika; ayant complété mon entraînement ici, ils avaient considéré que mes talents serviraient un peu mieux à un endroit dont je connaissais parfaitement la faune, la flore et les habitants, questions que tous se sentent en sécurité. J'y suis resté un an; assez pour qu'un Maître de Yevon me fasse lui-même transférer dans un autre temple, me faisant également voyager dans certains autres, question de parfaire mon entraînement selon ce que mes autres supérieurs avaient à offrir. Je suis allé à Besaid, puis Djose, pour ensuite faire un tour par Macalania. C'est pendant ces trois ans que je pu recevoir cette formation particulière, développant ainsi mes connaissances sur toutes ces contées qui parsèment notre monde. Entre temps, il m'arrivait d'être affecté à Luca, ou d'y aller pour une journée de détente quand j'y étais affecté. Je pus ainsi voir quelques matchs de Blitz ou encore profiter de quelques célébrations. Cependant, c'est mes tâches templiers qui étaient prioritaires, ce qui consistait souvent de protéger les vaisseaux des maîtres ou encore leurs loges. Ce furent de belles années, quoique parsemés d'attaques de monstres et d'attaques de défunts, mais toujours aucune apparition de Sin, ce qui semblait en soulager plus d'un. Même moi, j'ai voulu croire que Dame Yocun avait finalement détruit Sin pour de bon. Mais notre garde ne pouvait baisser et la vie continuait.
Jia regarde alors par la fenêtre, d'où on entend des enfants jouer. Un mince sourire mélancolique illumine son visage pendant une fraction de seconde, puis elle continue.


-Et puis, il y a 3 ans, j'ai été transférée dans un autre temple. Bevelle. Le tout semblait si irréel. C'était soudain et je ne croyais pas que le jour où mon talent serait aussi remarqué arriverait. Si l'on m'avait dit que ce transfert changerait ma vie à tout jamais, je n'aurais pas pu le croire. Je croyais que je me rendrais simplement vers mon nouveau poste, que je protégerais le temple pour ensuite me faire assigner ailleurs, jusqu'à ma retraite ou encore après avoir rencontrer quelqu'un de bien avec qui bâtir une famille. Mais non; ce ne fut le cas. Enfin, si je fis bien la rencontre de quelqu'un, mais pas le genre de rencontre qui me mènerait vers une vie remplie de bambins qui baverait sur mes robes. Non. Le genre de rencontre qui me mènerait lentement mais surement à changer la voie que je m'étais tranquillement tracée. C'était un jeune garçon, un adolescent. C'est lui qui m'a d'abord abordé. Je l'avais bien entendu remarquer m'observer de loin, mais je me disais que ce n'était que parce que j'étais nouvelle; on me donnait souvent ce type de réaction quand je débarquais, surtout les enfants qui m'observaient de loin ou encore qui venaient me voir directement; j'avais développé un certain don pour développer des liens avec eux, après tout ce temps. Quoique, parfois, je dois admettre que ma maladresse à choisir mes mots se ressentait.

Lorsqu'il m'aborda, il ne discuta que de ce qu'il avait entendu parler de ses supérieurs à mon sujet, puis le tout divergea sur son but de devenir invokeur. Je dois dire que ma réaction ne fut peut-être pas la meilleure, mais j'étais curieuse alors je lui posai mes questions et, malgré son immaturité, le jeune garçon semblait déterminé et ... je ne sais pas. Disons simplement qu'un lien s'est créé entre nous et que depuis ce jour, nous passions beaucoup plus de temps ensemble. Le jour ou il m'annonça qu'il allait débuter son entraînement me pris un peu par surprise, de plus qu'il m'avait apparemment désignée comme Gardienne. Je fus...surprise, pour manque de meilleur mot, mais également... touchée. Ce n'était peut-être pas sage, mais il ne me fallut qu'une semaine pour accepter. Bien que je l'accompagnais dans son entraînement, je me devais quand même de continuer mes tâches de Moines guerriers. D'autant plus que le projet du jeune Daiki se devait de rester secret. Il entreprit sa tâche avec brio, ce qui fut d'ailleurs le point culminant pour me confirmer que j'avais fait le bon choix. Je quitterais l'ordre des Moines guerriers lorsque le jeune garçon partirait en pèlerinage.
Jia prend une pause. Une respiration suit. Elle retourne avec un visage neutre, un ton détaché.

-C'est apparemment aujourd'hui le grand jour, d'ailleurs. Il a enfin avoué à ses parents ce qu'il entreprenait et moi.. J'ai quitté l'ordre ce matin même. Dans quelques instants, j'irai faire mes adieux aux temples ainsi qu'à la famille de mon invokeur. C'est donc pour ça que je fais cette vidéo, pour que quelqu'un sache qui est Jia. Quand Daiki obtiendra l'ultime chimère, son nom sera aux lèvres de tous, mais qui parlera de sa gardienne ? Je veux que l'on sache qui je suis, mais pas seulement. Je veux que l'on sache que je serai sa lame et son bouclier, que malgré mon départ de l'ordre, que je protégerai toujours Spira avec mon Invokeur. Que je partirai dans l'au-delà selon mes termes... Pour lui...

La jeune gardienne se lève. La sphère s'éteint et la jeune rousse le dépose sur un bureau, en vue de qui entrera dans cette chambre. Jia l'écarlate quitte donc la pièce laissant son titre de Moine guerrier pour prendre celui de Gardienne. Elle se dirige vers son futur qui est maintenant entremêlé à celui de son protégé Daiki, qui se tient avec sa famille.

Elle sourit, visiblement aucun regret pour la retenir. Jia se rend ainsi vers sa destinée.

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 205



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Lun 29 Mai 2017 - 9:05
Coucou !
Ta fiche est assez inintéressante, cependant, j'ai deux petits soucis.
La première est de "fond" : La population de Spira ignore que les Gardiens deviennent des Ultimes Chimères. On raconte des rumeurs parce que souvent le ou les gardiens ne reviennent pas, mais la plupart des gens pensent qu'ils ont été tués par Sin dans la bataille. Par conséquent, Jia peut se préparer à éventuellement mourir au cours de son voyage, mais pas à donner sa vie pour devenir une chimère ^-^

La deuxième, c'est qu'il y'a pas mal de fautes. Je crois - je veux pas m'avancer, que tu es du Quebec, du coup je comprends que certaines tournures de phrase soient différentes et tout reste compréhensible, mais un petit passage sur Scriben ou BonPatron ferait du bien à ta fiche ! : ) Ça devrait être rapide et une fois fait, je te validerais sans soucis ! ^^

Voilà voilà, on courage belle gardienne, la validation n'est pas loin ♥

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 145



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Jia

Gardienne

le Lun 29 Mai 2017 - 9:31
Bonjour à toi Ryme!

Concernant ton premier point, Jia est prête à mourir pour Daiki mais elle ne se prépare pas à devenir l'ultime chimère, comme tu l'as dit. Elle n'a aucun moyen de le savoir. Elle ne fait qu'avouer être prêtre à mourir pour lui, en tant que gardien, étant sa lame et son bouclier. Il n'y a donc pas de lien avec l'ultime chimère. Si tu préfères que je modifies quelque chose pour que ce soit plus clair, n'hésite pas :).

Pour le deuxième point, oui je suis du Québec, en effet. Je ne crois pas avoir eu énormément de problème avec mes tournures de phrases sur d'autres forum dans le passé, sauf quand je suis en cas d'extrême fatigue mais, si jamais le tout persiste, n'hésite pas à me le dire si sa ruine un peu trop la compréhension. J'ai passé le tout sur un correcteur, donc sa devrait avoir allégé le nombres de fautes. On croise les doigts eheh.

Hésite pas si il y a quoi que ce soit qu'il faudrait modifier :)

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 205



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Lun 29 Mai 2017 - 9:41
Hello ♥

Du coup, pour le premier point, j'avais compris ta phrase dans ce sens ! Du coup, je suis désolée je me suis peut-être un peu trop avancée ^^ Forum FFX -> mourir pour quelqu'un -> Ultime Chimère, ça fait tout de suite ce genre de cheminement dans ma petite tête, mais si tu me le précise ici, c'est bon, y'a point de soucis ! :p

Non y'en pas de soucis, c'est juste des ""manières"" de dire les choses qui sont différentes, mais c'est en rien gênant, vraiment ! :) C'est aussi ça, la beauté du RP avec plein de gens sur le monde, des points de vues différents sur l'écriture ! ; 3
Pour le correcteur, il en reste quelques unes, mais ça serait faire du chipotage de la mort donc...


• BIENVENUE PARMI NOUS •



Félicitation : tu es officiellement membre de Furoluciole !
N'oublie pas d'aller faire un petit tour du côté des répertoires pour les recensements.
Si tu as déjà un partenaire de jeu, Spira est à toi ! Sinon, tu peux en trouver un grâce aux demandes de rps.
Amuses-toi bien et loué soit Yevon !



Ygyhtu fyc rana !

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées