Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Electric Shock (PV:Daiki + libre pour 2 personnes max)

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Jia

Gardienne

le Lun 29 Mai 2017 - 22:22
Electric Shock;
PV: Daiki + 2 Personnes Max
Ce matin là, rien n'aurait pu laissé présager que le destin de deux personnes seraient changé à tout jamais. Non rien ne démontrait même que cette journée, enchantée par un soleil brillant, une brise douce rendant la chaleur beaucoup plus agréable, serait une journée à la fois sombre mais qui, en même temps, serait un jour merveilleux. Cette journée était remplie de contradictions, de ses contraires et de ses opposées. Dans un, la lumière ne laissait pas reflété la sobriété du coeur de la jeune rouquine qui était accompagné par un jeune brun, plus jeune qu'elle. Son protégé. Celui qui allait avoir un futur aussi brillant que sombre. La vent avait beau être réconfortant, la jeune gardienne ressentait un certain inconfort. Menait-elle vraiment un enfant à la mort ? Si le priant l'acceptait, il serait un vrai invokeur; ils iraient ainsi, ensemble, à Zanarkand. Dans un sens, même si elle avait un certain pincement en pensant à ce qui les attendait, elle savait que son protégé voulait absolument se rendre jusqu'au bout. Elle se devait de remplir sa mission, ne serait-ce que pour réaliser le rêve tu petit. Pour le moment, elle se contenta de repousser tout ce qu'elle ressentait au plus profond de son être et se contenta d'être charmante, un sourire au visage, ne montrant que son support.

Ce matin là, le duo s'étaient retrouvé à l'entré du temple de Bevelle. Ils faisaient donc leur adieux au gens du temple; quoique, au fond, ce n'était qu'un au revoir temporaire puisqu'ils repasseraient par là pour que le jeune garçon prit au temple pour obtenir l'une des plus puissante, et demandante, des chimères qu'ils obtiendraient durant leur pèlerinage. Jia fit donc des remerciements à ses supérieurs, à ses frères d'armes ainsi qu'aux enfants du temple, ceux qu'elle avait appris à connaître et qui lui procurait un sens d'accomplissement après une longue journée de travail; les savoir en sécurité l'apaisait. La rouquine comprenait parfois pourquoi son invokeur partait en pèlerinage, en les voyant. Elle avait rejoint son protégé qui s'apprêtait à quitter, pour la première fois, son nid douillet mais, surtout, les bras de ses parents. La gardienne les salua, écoutant les recommandations de ceux-ci; la base du genre prendre soin de lui, ce qu'il aime, n'aime pas, ses allergies, etc. Elle leur assura qu'elle en prendrait soin et qu'elle l'amènerait jusqu'à son objectif sain et sauf.

C'est ainsi que les deux jeunes gens partirent à l'aventure. Le chemin fut, bien entendu, parsemé de monstres qui peuplait les terres de la forêt Macalania. Ils la traversèrent en une journée et demi l'étendu de forêt de cristaux, dans cet air froid qui leur ralentissait légèrement la route, puisqu'ils devaient parfois s'arrêter pour se protéger du froid ainsi que se réchauffer. Les autres destinations, heureusement, se passèrent un peu mieux. Peu de monstres se mirent à travers de leur chemin durant leur traversée des plaines foudroyées, les protections de Gandof, sous la forme des paratonnerres, était apparement ce qui attirait l'attention des amas de furolucioles qui composaient les créatures. Leur arrivé à Guadosalam fut ainsi sans accros et les deux voyageurs firent un arrêt dans la ville. Aucun des deux ne voulant allez dans l'au-delà, ils repartirent après leur repos bien mérité pour se rendre vers le Sélénos. Leur chemin ne fut parsemé que par des Moins Guerriers en voyage qui leur offrirent leurs services, reconnaissant Jia comme l'une des leur. Les Hypellos prirent le relais et les fit traverser le fleuve sur leur shoopuf, rendant le tout un peu plus paisible.

C'est la marche vers le temple qui se dressait maintenant devant eu qui fut le plus pénible. Non pas à cause des quelques monstres qui avaient tenté de leur usurper la vie, question d'avoir encore plus de compagnons parmi eux, pour mieux terroriser les passants ou peu importe ce que leur dictait leur instinct animal. Ce n'était pas ce sentiment de mettre leur vie en danger. Jia savait que le temple électrique allait être l'endroit qui leur dicterais enfin si leur pèlerinage continuait. Le jeune garçon à ses côtés en ressortirai changé... s'il en ressortait vivant. Jia avait déjà vu plus d'un invokeur s'affaiblir à un point tel que leur vie en fut dérobé devant les yeux de leur gardiens, qui, eux, ne put que voir la forme de leur invokeur s'évaporer en une pluie de furolucioles. Ou encore les voir se changer en créatures sanguinaires, s'ils n'acceptaient pas ce refus. Soit Daiki en ressortirai plus fort, avec une chimère à ses côtés ainsi qu'une détermination décuplé, ou il serait détruit, son rêve parti en fumée devant lui. Jia ne pourrait que lui offrir son support... ou le repos éternel, si la forme qui émergerait de la chambre du priant se trouvait être une autre que celle de son companion. Soit. Elle lui offrirait tout de même ses services, peu importe le résultat.

Le duo se retrouva finalement devant les portes de la magnifique bâtisse. Le temple était encore encastré dans la pierre, donc aucun Invokeur était en communion avec le priant; ils auraient le champ libre. S'assurant que Daiki était prêt, la Gardienne pénétra avec lui dans le temple. Des grisonnements électriques se faisaient entendre à travers le temple, les prières de certains résonnant à travers les couloirs du temple. Le bruit des talon de la rousse attirèrent quelque peu l'attention, mais son sourire charmeur était ce qui permettait de la garder. Ses chaussures cessèrent finalement de marteler le plancher lorsqu'elle se retourna vers son protégé.


-Nous voila enfin arrivé, Daiki. Le temple de Djose, refuge pour la chimère électrique Ixion, mais également de bien des animaux qui réussisent à se faufiler de l'extérieur.

Comme si le tout avait été prévu, un petit singe se faufila entre les jambes de la gardienne pour ensuite se percher sur son épaule. La jeune femme lui gratta le menton en signe d'affection.

-Kit, je te présente Daiki. Elle retourna son regard vers son protégé. Ce petit singe m'a accompagné durant bien des patrouilles, quand j'étais assigné ici. Jia changea alors de ton et de posture, démontrant qu'elle redevenait plus sérieuse ou inconfortable, son expression étant plutôt illisible.Alors... t'es toujours prêt à affronter l'épreuve ?

Son regard ne se faisait ni pesant, ni lourd. Seulement un regard de compassion mais également emplit de force.
Une force qu'elle tentait désespérément de lui donner; elle essayait presque de lui transférer sa propre énergie pour qu'il soit prêt à affronter ce qui les attendait. Kit et Jia fixait le jeune garçon, attendant impatiemment sa réponse.
© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 190



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Daiki

Invokeur

le Mar 30 Mai 2017 - 0:10
Electric ShockDepuis, leur départ de Bevelle, le jeune homme était silencieux. Cependant, Daiki n'avait jamais été aussi heureux. En compagnie de sa gardienne, le jeune homme marcha à ces côtés. Une fois sorti de la grande ville, il commençait à faire de plus en plus froid. La situation était bien normale, puisque le duo entrait dans la splendide forêt de Macalania. Daiki était impressionné par ce majestueux spectacle. Il regardait l'environnement comme si c'était la première fois. Bien que la forêt se situe à proximité de Bevelle, le jeune garçon n'avait jamais mis les pieds dans celle-ci. Aucun mot n’était assez pour expliquer ce que le jeune apprenti avait sous les yeux. Un splendide bois glacé avec un beau ciel clair. L'endroit était tout simplement magique.

Daiki, perdu dans ses pensées, fut surpris par Jia qui brandissait son arme pour attaquer un monstre qui c'était matérialisé devant leurs yeux. La guerrière découpa le monstre en quelques coups, laissant Daiki en retrait. Jia regarda le jeune garçon en rangeant ses armes.

- Pardonnez mon inattention, Dame Jia, cela ne se reproduira plus.

La gardienne lui esquissa un petit sourire. Cependant, Daiki se culpabilisa, pendant un moment, pour cette faute. Le jeune homme devait se concentrer, car dans peu de temps, son corps et son esprit seront mis à l'épreuve par le priant. Le froid devenait insoutenable par moment et le duo décida à quelques reprises de se mettre à l'appris du vent du froid.

Sortant finalement de cette forêt glaciale, le jeune homme posa le pied sur de la terre trempé. Les plaines foudroyées, un endroit aride et sans vie. Bien que l'endroit soit peuplé par des monstres, Daiki ralentit le pas. Le jeune homme ferma les yeux, leva sa tête vers le ciel et prit une grande respiration. Ce petit moment fut interrompu par un éclair qui s'abattit sur un paratonnerre. L'apprenti ouvrit ses yeux tranquillement, à ce moment, et rejoignit sa gardienne non loin de lui. Ils étaient chanceux, car il y avait très peu de monstres sur leur chemin. Daiki se sentait plus d'attaque que lors de leur traversée dans la forêt de Macalania.

Ils arrivèrent à Guadosalam, repère et maison des Guados. Daiki trouvait ce lieu paisible et esthétiquement attrayant. Le duo se dirigea vers l'auberge et en profita pour se reposer. À leurs réveils, tous deux étaient prêts à reprendre la route. Ni l'apprenti ni le gardien n'avaient proposer l'idée d'allez dans l'au-delà. Tous deux avaient un objectif bien clair en tête: rejoindre le priant de Djose. Ils reprirent la route vers les Sélénos.

Pendant leur chemin plusieurs moines guerriers parlèrent avec la gardienne qui visiblement connaissait ces individus. Daiki, non pas pour être hautain, leur adressa que très peu la parole. Il était préoccupé par son arrivée au temple et sa rencontre avec le priant. L'équipe arriva devant le Hypello et une grosse créature.


-Wo ho ! Mais c'est... !

Le hypello le regarda et lui expliqua qu'il s'agissait d'un shoopuf et qu'il allait monter sur lui pour traverser les Sélénos. Le jeune homme esquissa un sourire et son côté enfant prit le dessus. Le jeune garçon exciter de monter sur le Shoopuf avait de la difficulté à rester assis, lors de la traversée. Une fois le pied sur terre, Daiki sut qu'il était prêt du temple, il ne s'avait comment l'expliquer, mais il le sentait, c'est tout.

Daiki regarda droit devant lui en marchant sur la route de Djose. Le jeune garçon le savait, c'était le moment décisif de son entrainement. Allait-il être accepté par le priant ? C'est ce qu'il allait savoir très bientôt. Une fois devant le temple électrique, Daiki le regarda avec bienveillance. Le garçon fit le signe de prière devant le temple et regarda sa gardienne en lui faisant un signe de tête. Tous deux entrèrent dans le lieu sacré.

Le temple était magnifique et Daiki observa l'architecture. Sa gardienne rompit le silence.


-Nous voilà enfin arrivés, Daiki. Le temple de Djose, refuge pour la chimère électrique Ixion, mais également de bien des animaux qui réussissent à se faufiler de l'extérieur.

Au même moment, un petit singe grimpa sur Jia pour s'installer sur son épaule. Apparemment, elle avait même des connaissances à Djose. Le garçon la regarda et esquissa un sourire complice.

-Kit, je te présente Daiki. Elle retourna son regard vers son protégé. Ce petit singe m'a accompagné durant bien des patrouilles, quand j'étais assigné ici. Jia changea alors de ton et de posture, démontrant qu'elle redevenait plus sérieuse ou inconfortable, son expression étant plutôt illisible. Alors... t'es toujours prêt à affronter l'épreuve ?

Daiki n'hésita aucunement.

-Bien sûr. J'attends cette rencontre, depuis si longtemps.

Le duo s'approcha du prêtre devant la porte de l'épreuve.

-Bonjour, cher voyageur, que puis-je faire pour vous ?

Daiki s'avança et pria.

- Bonjour, mon nom est Daiki de la ville de Bevelle. Je viens aujourd'hui à ce temple pour parfaire mon entrainement d'apprenti invokeur.

Le prêtre resta sans mot et regarda le jeune homme avec hésitation.

- Vous me semblez assez...

Daiki finissait la phrase du prêtre.

-Jeune! Vous conviendrez qu'avec les circonstances actuelles, il est peu pertinent de s'attarder sur ces détails, vous ne trouvez pas ?

Le prêtre restait, encore une fois, sans mot, mais devient quelque peut arrogant.

-Oui... oui, bien sûr. Nous aspirons tous à ce que les invokeurs terminent leur entrainement...complètement, vous comprenez, jeune homme ?


Daiki reprit rapidement.

-Alors vous serez d'accord avec moi qu'il n'a plus une minute à perdre ?

Le prêtre regarda Daiki dans les yeux.

-Bien sûr ! la voie est votre. Que Yevon soit avec vous, jeune enfant.

Daiki pria et regardait Jia avec un sourire.

- Ne faisons point attendre le priant, dame Jia.

Le duo traversa les portes pour commencer l'épreuve. Ils résolurent, une étape à la fois, les diverses petites épreuves qui se trouvèrent avant la chambre du priant. Après un moment, ils réussirent à ouvrir la porte menant à la salle du priant. Daiki marcha tranquillement vers la porte de la chambre du priant. Il arrêta brusquement, regardant toujours devant lui, tandis son bras et leva son pouce vers le ciel.

- À tout de suite Dame Jia, tâcher de ne pas vous endormir surtout.

Il lui fit un sourire et reprit les quelques pas qui lui restaient. Il se mit à genou et pria devant la porte de la chambre du priant. Elle s'ouvrit à lui. Celui-ci se releva et marcha tranquillement vers la chambre de la chimère Ixion.
© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Jia

Gardienne

le Mar 30 Mai 2017 - 1:46
Electric Shock;
PV: Daiki + 2 Personnes Max
Le bruit de l'électricité qui craquait un peu partout dans le temple était la seule chose qui empêchait le duo d'avoir de réel moment de silence; les gens un peu partout dans le temple ne fournissant pas vraiment une réel conversation privée. Bien que personne n'écoutait vraiment la conversation, le hall n'était pas l'endroit le mieux choisit pour se raconter nos peur et nos doutes. Pas que Jia le ferait ELLE, mais son protégé pouvait en ressentir l'envie, suivant la question de la rouquine. Il lui affirma être prêt. C'était une réponse qu'elle attendait, évidemment. Elle savait que ce ne serait pas une réponse négative. Cependant, à part à quelques moments d'émerveillements par-ci, par-là, Daiki n'avait pas fait preuve de beaucoup de son entrain habituel; Jia en était donc, bien entendu, légèrement perplexe. Cela dit, elle ne se permis pas de lui en parler maintenant; elle attendrait que l'épreuve ainsi que la communion avec le priant soit bel et bien terminé, et que le duo soit fixé sur leur véritable avenir.

Suivant la réponse positive de son invokeur, Jia le suivit le haut des marches le menant à la salle de l'épreuve. Juste devant la porte, un prêtre se tenait devant, attestant les gens qui tentait d'y entrer. Jia le reconnu; il se nommait Cho. Elle avait eu la chance, ou pour certain la malchance de le côtoyer durant sa formation au temple. Jia écouta donc la conversation entre le prêtre et son protégé, un sourire en coin. L'assurance de son protégé était beaucoup plus importante que le complexe de supériorité que le prêtre avait. Le prêtre les laissa ainsi rentrer, Jia le regardant en passant devant lui, pointant le singe toujours sur son épaule, un clin d'oeil suivant ses paroles; le tout sous le regard d'un prêtre toujours sous le choc.

-Il est avec moi!

Durant l'étape qui suivit, l'épreuve du temple, l'ingéniosité du duo fut mis à l'épreuve. L'endroit portait d'ailleurs bien son nom. Jia prenait les devant, son habitude provenant de ses jours dans l'ordre, quand elle se devait de prendre les devant. Les premières étapes fut assez faciles. Deux sphères dans le socle d'une porte, d'autres en activant et en transformant une autre pour que le jus à l'intérieur lui donne plus de puissance. Un socle dû se faire balancer; il fut alors suspendu en l'air grâce au courant électrique le traversant. Jia ne put cacher l'étonnement qui la parcouru. Un sourire en coin toujours ancré dans son visage, lorsque le glyphe au milieu de la pièce brilla, laissant place à un ascenseur menant à l'étage du haut. Jia ne pouvait cacher sa fierté; elle c'était trouver très intelligente d'avoir réussit l'épreuve et avait bien hâte de tenter les autres. Elle n'eut droit qu'à un pincement au coeur pour la ramener à l'ordre.

À l'étage au dessus, des piliers étant placé devant des sorte d'appuis devait être poussé pour en activé le mécanisme. L'électricité parcouru alors les parois du temple pour s'élever vers le haut, ouvrant alors la porte menant à la salle de l'invokeur. L'étonnement dans le visage de la jeune femme ne pu être qu'exprimer.


-C'est ingénieux! Absolument ingénieux. Même en ayant travaillé ici, je n'ai jamais pénétrer la salle de l'épreuve mais, je dois admettre que de combiner magie à des mécanismes complexes, sa demande des connaissances supérieures. C'est à croire qu'ils ne voulaient pas que l'on reste...

Un sourire complice à son protégé et ils se dirigèrent enfin vers les marches qui menait à la prochaine étape. La salle était encore plus belle que les précédentes, quoique toutes se ressemblaient, ayant les mêmes couleurs de dorés et de bleus. Daiki ne prit pas le temps de regarder la pièce, se dirigent vers la porte du priant, un pouce en l'air, il tenta de la rassurer.

-À tout de suite Dame Jia, tâcher de ne pas vous endormir surtout.

Son protégé n'attendit aucune réponse de sa part mais la gardienne lui fit un sourire qui se voulut encourageant. Celui-ci s'effaça dès que les portes se refermèrent derrière l'apprentie.

-Ouais, m'endormir est vraiment le plus grand de mes soucis; à côté de voir les furolucioles sortir de ton corps parce que tu t'es tué à la tâche, on se demande lequel de ses soucis m'inquiète le plus...

La gardienne soupira amèrement; son inquiétude grimpant tranquillement. Elle se contenterais de regarder les détails de la pièces, pendant l'attente... ou encore, elle s'entrainerait pour se changer les idées. Avec son ami le singe à ses côtés, elle trouverait probablement quelque chose à faire.
© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 190



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Daiki

Invokeur

le Mer 31 Mai 2017 - 22:41
Electric ShockLa porte de la chambre s’ouvrit et Daiki en ressortit le visage neutre en regarda le sol.  Il marchait lentement devant lui. Il avait beau comprendre ce que le priant lui avait dit, mais il ne pouvait s’empêcher d’être déçu. Il releva sa tête et vit sa gardienne l’attendre patiemment. Le garçon s’approcha d’elle.

- Si je ne me trompe pas, vous aimez bien voyager, dame Jia ?

Le garçon prit une pause.

- Nous allons devoir modifier notre itinéraire et revenir dans ce magnifique temple électrique.

Le garçon essayait d’être optimiste pour cacher cette grande déception.

- Ah moins que ce petit contre temps ne vous importune et que vous changiez d’idée pour m’accompagner ?

Le garçon resta silencieux en regardant sa gardienne. Il finit par mettre ses bras derrière sa nuque et poussa un bâillement.

- Je ne sais pas pour vous, mais moi j’irais bien me reposer, avant la prochaine destination.
Que pensez-vous du beau soleil et la magnifique vue de Kilika ?


Le garçon et la jeune demoiselle quittèrent le temple sous les regards de tous les prêtres qui restèrent sans réponses, face au succès ou à l’échec de l’obtention de sa première chimère. Ils sortirent du temple et Daiki vit les petits singes un peu partout sur le sol. Il sourit et continua à marcher vers l’auberge. Daiki n’était pas très bavard, sans doute parce qu’il était plutôt émotif et était particulièrement fatigué, après l’entretien avec le priant.

-Bonne nuit,  dame Jia ! s’exclama-t-il.

Daiki entra dans sa chambre enleva sa cape et s’assis, les jambes croiser, sur son lit. Les cheveux devant le visage, il prit une grande respiration et ferma les yeux.  Il expira et relâcha tous ses muscles. Soudain, un grand coup de fatigue le prit d’assaut, certainement causé par tous ses efforts dans la chambre du priant. Le jeune garçon s’endormit, l’esprit embrouiller et  un peu déçus de lui.

© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Jia

Gardienne

le Jeu 1 Juin 2017 - 2:55
Electric Shock;
PV: Daiki + 2 Personnes Max
L'attente de son protégé fut longue. Très longue, même. La gardienne occupait son temps en marchant autour du hall de la salle d'attente de la chambre du priant, faisant les cent pas. Elle ne pouvait pas faire autrement que de se demander ce qui pouvait se tramer à l'intérieur, il priait, oui. Sa, elle le savait, Jia avait suivit les cours de religion, comme tout le monde sur Spira. Mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui pouvait bien se produire; comment une invocation ou une communication avec un priant fonctionnait ? Elle savait que c'était en lien avec les furolucioles mais, n'ayant pas les aptitudes pour entreprendre ce genre de tâche, elle ne savait pas exactement comment l'évènement se produisait. Évidemment, toutes ces questions lui venaient en tête, non pas pour la première fois,mais elle n'avait jamais été aussi proche de quelqu'un pendant qu'un tel évènement se produisait.

Le coeur de Jia battait la chamade et son corps tremblait, lui rappelant la secousse qui avait parcouru le temple lorsque la communion de son protégé commença; les pierres recouvrant le temple s'ayant élevé en l'air, comme elle l'avait vu maintes fois avant, lorsqu'elle était assigné à Djose. Elle avait également  vu beaucoup de gens revenir bredouille, abandonnant leur pèlerinage avant même d'avoir pu tenter leur chance ailleurs. Cependant, Jia savait que Daiki serait capable de tiré profit de sa détermination pour accueillir Ixion en son être, devenant ainsi plus fort. Il en aurait besoin. Elle adorait Daiki, mais elle devait admettre qu'il manquait de confiance au combat; c'était bien normal, il n'avait pas eu droit au même entraînement qu'elle. Mais elle en était parfois inquiète; la survie du jeune garçon était entre ses mains. La jeune femme avait déjà peur pour la sienne, quand elle avait à se défendre contre un monstre; elle avait maintenant la vie de deux personnes entre ses mains. Quoique, la survie de la rouquine voulait également dire la survie de Daiki, de son rêve et, au final, celle du peuple de Spira tout entier.

Jia chassa enfin toutes ces problématiques pour se changer les idées; l'endroit n'étant peuplé qu'elle et de Kit, le singe, elle se dit que le reste du périple serait bien long, si elle se devait d'attendre ainsi, seule, dans toutes les sanctuaires. La rouquine se demandait presque si elle devait garder le petit cébidé avec elle, question de rendre le tout un peu plus attrayant. Elle se souvint alors que le singe ne ferait pas long feu, en dehors de son environnement natal. D'ailleurs, celui-ci c'était trouvé quelque chose à faire; sauter sur toutes les statuettes, babioles et décorations recouvrant les surfaces de la pièce. Le voir aussi actif donna une idée à la jeune femme; être active ferait passé le temps plus vite et la garderait en forme et aux aguets. Pendant un cours instant, sa fierté lui dicta qu'elle était un membre haut placé des Moines Guerriers et qu'elle n'avait pas besoin de s'entraîner pour garder la forme. Cependant, son côté rationnel lui rappela qu'elle se devait de rester au top de sa forme, pour mieux protégé l'adolescent qui priait toujours. Sa mais également parce qu'elle n'avait rien de mieux à faire. Elle procéda alors, ses poings américains sur ses jointures, elle commença à pratiquer des enchaînements et manoeuvres digne de son juste titre. Même Kit avait arrêté à plusieurs reprise pour la fixer, puis l'imiter.

Plusieurs heures s'étaient écouler depuis que l'entrée du jeunes garçon dans la salle du priant, beaucoup plus depuis l'entraînement débuter par la gardienne, qui était maintenant assise droit au sol, le dos collé au mur, un singe sur les genoux; elle somnolente, lui déjà endormit depuis plusieurs heures. C'est alors que, au moment ou Jia comptait le nombre de craque dans les murs et autres surface du temple pour la dixième fois, que les portes de la chambre du priant s'ouvrirent enfin, laissant l'air étrangement chaud, collant, de l'endroit se répandre dans la pièce qu'occupait la femme aux yeux écarlates. Celle-ci c'était déjà levée, ses talons claquant sur le parquet. S'approchant de lui, elle remarqua, outre la sueur perlant sur le visage du garçon ainsi que son corps visiblement vide d'énergie, son visage, neutre, sans émotion. Quelque chose clochait. Il n'allait visiblement pas bien. Sur le moment, la rouquine se contenta de se voiler la face; ce n'était que la fatigue, se répéta-t-elle. Avant même de pouvoir répondre, le jeune homme lui envoya une question en plein visage. Si elle aimait voyager ? Le garçon s'arrêta, visiblement demandant une réponse venant de sa protectrice.


-Oui, c'était un peu un prérequis pour le poste que j'occupais, à l'Église. Pourquoi cette question, Daiki ?

Le jeune garçon lui répliqua simplement que tout deux devrait revenir, lors de leurs retour vers Bevelle.  Jia tenta de lire l'expression de son protégé, ne comprenant pas explicitement ce qu'il insinuait, bien qu'elle se doutait. Apparement, il avait également analysé son faciès puisqu'il répondu de suite. Elle compris, préférant resté silencieuse. Elle suivit le garçon du regard , quand il mentionna le repos ainsi que Kilika.

-Kilika est une merveille, en cette période; surtout les monstres qui sont sur les routes. Ils adorent la chair d'invokeur. Elle commença à se diriger vers la sortie, suivant le jeune garçon qu'elle avait vu grandir. Il faudra que tu sois prêt. Heureusement pour toi, t'as pris une bonne candidate pour le poste de Gardienne.

Elle camouflait sa peur avec son arrogance, comme elle avait l'habitude de faire. Elle avait refoulé ses émotions, tentant de se convaincre lui, ainsi qu'elle-même, qu'elle couvrirait leurs arrières sur le chemin qui serait ardue.

La sortie de la salle de l'épreuve fut assez difficile à regarder, tout comme elle l'était à vivre. Daiki ne prit pas la peine de répondre aux gens lui demandant les résultats de l'épreuve et Jia, quant à elle, ne leur jeta qu'un regard noir, leur commandant simplement de retourner à leur routine. La Gardienne suivit son Invokeur hors du temple et vers l'auberge. Jia avait envie de le prendre par les épaules, le retourner et lui demander ce qu'il faisait; il allait attiré la foudre des prêtres sur leur dos. Elle voulait lui demandé, hurlé à plein poumon. Beaucoup trop d'émotions conflictuelles, surtout de l'incompréhension. Un simple bonne nuit du garçon coupa la jeune femme dans son élan; il parti avant même qu'elle puisse agir, parler. C'est ainsi que la femme se mit au lit également. Elle n'aurait sa réponse que le lendemain, apparement.

Le matin même, la jeune femme sortie de sa chambre; elle affronterai le gamin aujourd'hui, qu'elle se répétait. Jia savait très bien quels étaient les résultats, elle n'était pas dupe. S'il avait obtenu la chimère, ils auraient tout deux parcouru le chemin du retour à dos d'Ixion, connaissant l'impulsivité de sa charge. Ou du moins, il aurait fait une danse du bonheur ou encore il aurait montré à tout le monde le fruit de son dur labeur. Il était quand même resté enfermé dans la salle pendant une journée entière et avait visiblement communié avec le priant, le tremblement ayant parcouru le temple étant une preuve bien plus que suffisante. Ne voulant pas que Daiki ait une excuse pour ne pas parler, sauf peut-être d'avoir la bouche pleine ce qui ne serait que très temporaire, elle était allé cherché la nourriture dans l'auberge ainsi que rafraîchissement et autre besoins qui serait utilisé durant leur chemin vers Kilika. Bien que la nourriture de l'auberge était... bien, médiocre serait très flatteur, leurs boissons, elles, étaient particulièrement bonnes. De toute façon, Daiki n'aurait que ça, il n'y avait pas autant de choix en pèlerinage qu'à Bevelle et, ça, il devrait s'y attendre. Le voyant sortir, elle lui tendit son plat, une sorte de bouillie avec de la verdure et des légume que même les chocobos ne voudrait pas, puis lui pris le bras.


-On va parler.

Son ton n'était ni agressif, ni accusateur. C'était un fait. Mais Daiki connaissait la jeune femme depuis un moment et devait d'ailleurs savoir ce que ce ton signifiait. Elle le tira vers un endroit plus à l'écart, l'y fit s'asseoir, puis posa ses yeux vermeilles sur lui. Son regard était perçant, elle le savait. Mais il devait également savoir qu'elle était plus que sérieuse; il aurait pu mourir. Il n'était pas mort mais il en était ressortit les mains vides. Pourquoi ?

-Le priant. Que t'as-t-il dit, au juste ?

Direct, sans sous-entendus. Elle voulait une réponse, elle l'aurait. Ses lèvres charnues n'esquissant ni un sourire hautain, ni moqueur. Son visage était même trop neutre pour elle. Elle patientait, laissant l'apprenti trouvé ses mots.

© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 190



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Daiki

Invokeur

le Jeu 1 Juin 2017 - 3:52
Electric ShockÀ son réveil Daiki ne se sentait pas reposer. L’entretien avec le priant l’avait définitivement fatigué.  Il s’assit dans son lit et frotta son visage avec ces deux mains. Le jeune garçon fixa devant lui. Pourquoi la chimère lui avait elle été refusée ? Oui il manque d’expérience, mais son ambition et son dévouement envers Spira étaient clairs. Cela ne devait pas être suffisant. Daiki posa un pied en dehors de son lit et posa l’autre par la suite. Il se leva et perdit l’équilibre, se laissant tomber sur son lit. Orgueilleux, il retenta le coup et réussit. Le garçon s’habilla et sortit lentement de sa chambre le regard au sol. C’est alors qu’il vit Jia  arriver près de lui en lui tendant  son plat et lui prit le bras, au même moment.

- On va parler.

C’est alors qu’elle le prit à l’écart, le fit s’assoir pour lui parler dans un endroit plus privé.

-Le priant. Que t'a-t-il dit, au juste ?

Daiki bâilla en se grattant la tête.

- Je ne vous croyais pas si matinal dame Jia, avez-vous bien dormis ?

L'adolescent vit que Jia était sérieuse et voulait savoir la raison pour laquelle il n’avait pas obtenu la chimère. Il reprit un visage neutre et lui répondit aussi directement.

-Vous voulez l’histoire longue ou l’histoire courte ?

Daiki laissa un silence et soupira en baissant la tête.

- Le priant n’a pas cru bon de me léguer sa chimère, en tout cas, pas maintenant. À croire que mon âge et mon manque d’expérience sont plus flagrants que je craignais.

Le garçon se surprit à être aussi pessimiste et se donna des petites tapes au visage.

-Mais voyons ! Quelle mouche m’a piqué, nous avons une longue route à faire avant de nous rendre au prochain temple. Pas de temps pour se lamenter.

Il fermait les yeux et afficha un grand sourire à sa gardienne.

- Si vous n’avez plus rien à faire ici, dame Jia, je suggère que nous partons immédiatement quand dites-vous ?

Le duo se leva et se prépara à lever l’ancre en direction  de la route des myocorocs.
© 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Le continent • :: La région du temple de Djose :: Le temple de Djose