Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


« cc ici c'est l'amnésique. » - raiden

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 30



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Raiden

Monsieur tout le monde

le Mer 14 Juin 2017 - 18:15



Raiden






Etat civil


Surnom(s) : Aucun.


Race : Humain.


Âge : 26 ans, approximativement.


Place dans la société : Simple citoyen.


Groupe : Civils.




Physique


Couleur de peau : Halée.


Taille/Poids : 1m80 pour 75 kilos.


Couleur/Longueur des cheveux : Châtains foncé, décolorés en rouge sur la fin.


Couleur des yeux : Noisette tirant sur l'ambré.




Signe(s) distinctif(s) : • Un tatouage serpentant de son poignet gauche à son omoplate, du même côté, terminé par une tête de dragon.




Prendre les armes


Classe : Bretteur.




Armement : — Un simple katana.




Caractère





  • Loyal.

  • Protecteur.

  • Intègre.

  • Passionné.

  • Doux, en dépit des apparences.





  • Sauvage.

  • Peu loquace.

  • Borné.

  • Nonchalant.

  • Indomptable.





« Il a l'air sauvage ? Évidemment, il l'est. Mais la femme qu'il aimera sera bien plus aimée qu'une louve ne pourrait l'être. »

Prétendre que Raiden est quelqu'un de facile à vivre serait mentir. Ouvertement. Il est fermé, distant, laconique et abrupt. Un véritable mur, une porte close. Établir un contact avec lui est, qu'on se le dise, quelque chose de relativement compliqué, et il ne manquera jamais de vous envoyer dans les dents qu'il n'a tout naturellement pas envie de vous parler. Appelez ça comme vous voulez. Franchise sèche, rigidité froide, nonchalance revêche. À peu près tout lui va puisque, de toute manière, il est fait comme ça.
Les personnes qu'il est capable d'aimer se limitent à quelques visages relativement flous dans sa mémoire, et il s'en sort très bien comme ça.

Raiden est un peu comme un loup, en vérité. Fier, sauvage, mais néanmoins calme et secret. Loyal et doux, quand il lui arrive d'aimer. Il n'est pas plus affectueux que n'importe qui, quand bien même il peut se montrer relativement dépendant. Oui, il aime les câlins, la proximité et l'affection. La douceur et l'attention. Mais son besoin ne s'étend pas au-delà du respect de l'autre et, malgré ses côtés possessifs, il n'entraverait jamais la liberté de la personne qu'il viendrait à aimer. (Il n'est pas responsable des potentiels rivaux qui se feront évincer, ceci dit. *tousse*) Malheureusement pour lui - ou pour vous -, son côté abrupt l'amène à souvent parler par les gestes et non par les mots et il ne sera ainsi pas étonnant de le voir naturellement vous jeter sur son épaule pour vous emmener avec lui. Ou vous envoyer son poing en travers de la face si vous veniez à un peu trop jouer avec ses nerfs.

Il ne frappe jamais les femmes, ceci dit. Sûrement parce qu'il est intègre, et parce qu'elles représentent, à ses yeux, un modèle de douceur et de délicatesse qui l'amène à souvent revoir son comportement envers elles. N'essayez pas de le manipuler, ceci dit. Il est respectueux mais il a ses limites. Et un coup de pelle, ça se perd vite.

Histoire





Deux parents fous amoureux l'un de l'autre, une grand-mère maternelle adorable, une soeur jumelle aussi vivante qu'attentionnée suivie de près par deux petits frères énergiques et enjoués... Le tableau parfait pour la vie, presque parfaite, que Raiden avait menée.

Il avait vu le jour un matin d'été, sous la bénédiction de Yevon, quelques minutes avant sa soeur jumelle. Vivant et en bonne santé, tout comme elle. Néanmoins calme et relativement discret, contrairement à elle.

« Tu as toujours été très posé, Raiden. »

On le lui avait souvent dit, sur un ton parfois inquiet, parfois blasé, et il n'avait pas manqué de le confirmer, à travers les huit premières années de sa vie.
Là où Raiden faisait montre d'un calme aussi plat que prononcé, Leanne était aussi curieuse que bruyante, capricieuse et, pourtant, attachante. Elle n'était ni douce, ni délicate, loin de là même. Son caractère était celui d'une petite teigne en devenir et il plaignait sincèrement quiconque tenterait de lui marcher sur les pieds. Quiconque avait tenté même.

L'éducation qu'ils obtenaient les avait amenés à rarement se retrouver en conflit avec les autres enfants mais elle ne s'était jamais laissée écraser. Loin de là. Elle avait même tenté de le défendre, une fois. Juste une fois.

Néanmoins, ça ne l'avait jamais empêché de l'aimer autant qu'il le devait. Comme il avait aimé ses deux frères, lorsqu'ils étaient nés.

« Je m'en sors très bien tout seul, tu sais. »

Et comme pour le lui prouver, il avait écrasé son poing dans le nez de l'un de ceux qui s'amusaient à leur manquer de respect. S'il avait eu des ennuis ? Évidemment. Il avait même été renvoyé, quelques jours. Est-ce que ça l'avait calmé ? Non. Pas le moins du monde. Pourquoi l'aurait-il été de toute manière ? Il était naturellement doué pour étouffer ce qu'il ressentait. Pas pour se maîtriser, lorsqu'il explosait.

« Sois un grand frère convenable, Raiden, s'il te plaît. »

Il avait approximativement sept ans, lorsque le premier d'entre eux était né, un peu plus de huit, lorsque le deuxième avait montré le bout de son nez. Il ne se rappelait plus réellement de leurs noms. Uniquement de leurs visages, au-dessus desquels flottaient des interrogations auxquels aucune des réponses qu'il avait pu avoir ne répondait.

« Si tu te conduis bien, tu pourrais deven--. »

Et c'était là que la voix de sa mère s'éteignait. C'était là, tout simplement, que sa mémoire s'arrêtait. Un vide. Un trou. Béant. Gigantesque. Comme si on lui avait arraché son identité. Comme si on avait effacé tout ce qu'il était.

Il s'était réveillé quelque part entre près de Kilika, aussi assommé que complètement déboussolé. Visiblement bien plus vieux que ce qu'il pensait, uniquement raccroché à des brises de souvenirs qui, de temps à autre, le hantaient.

« Cours, -- t'en pr--. »

Sin, sûrement, de ce qu'on lui avait dit. Très probablement, même. Un énième ravage, comme il avait l'habitude d'en laisser dans le sillon qu'il traînait derrière lui. Un énième orphelin, ou peut-être même qu'il se trompait et qu'ils étaient encore là, quelque part, bien en vie.

« — Tu te rappelles de ton nom ?
— Raiden. »

Il n'avait plus que ça, de toute façon.

« — Selon les registres... Mh... Tu as quinze ans. Mais je ne peux rien te dire de plus, l'eau a saccagé le reste et je n'arrive même pas à lire ton nom de famille. Je ne suis même pas sûre que ce soit toi, mais... Tu es le seul Raiden enregistré ici, à Kilika. »

Le calcul était vite fait. Sept ans. Sin était parti et avait emporté sept années de sa vie, avec lui.

« — Où est-ce que tu vas ? Tu ne comptes pas aider à la reconstruction d--
— Non. »

Il s'en fichait, au fond. Il avait déjà sa propre vie à reconstruire. Sa propre mémoire à rebâtir. Il devait déjà s'aider lui avant d'aider les autres et il n'était absolument pas enclin à donner du sien.

Alors il était parti. Simplement. Naturellement. Il avait voyagé jusqu'à Luca après avoir ramassé de quoi prendre la mer jusque là-bas, s'y était arrêté et avait cherché de quoi se ressourcer. (Les vieilles femmes nécessitant les services étaient sûrement légion à cette époque, allez savoir.) Un travail, au moins, quel qu'il soit. Il était payé peu mais juste ce qu'il lui fallait pour se débrouiller tandis qu'à côté de ça, il tentait maladroitement de se remémorer un passé que Sin lui avait cruellement arraché. Sans y arriver pour autant.

Il y était resté à peu près neuf ans, le temps d'être pleinement majeur et responsable, de devenir indépendant, d'évoluer. Il avait appris à se battre avec les quelques guerriers qu'il y avait rencontré, s'était même pris d'affection pour quelques uns des enfants qu'il avait vus grandir, lorsqu'il travaillait. Avant de s'en aller. Sûrement pour voyager, ou même pour vaguement chercher qui il était.

Il était parti de Luca jusqu'à Bevelle, s'était arrêté de nombreuses fois dans les quelques villages qui peuplaient sa route, avait aidé qui il pouvait pour se faire de l'argent, sans jamais se laisser approcher autrement que pour être payé. Il s'en fichait, au fond. Son seul intérêt était d'avancer, s'encombrer des autres n'était pas dans son intérêt.

« — Tu sais où tu veux aller ?
— Bevelle.
— Oh ! Alors pourquoi tu ne deviendrais pas gardien ? »

Pourquoi ?

« — Je ne veux pas m'encombrer de qui que ce soit. Et je veux encore moins que leur vie ne dépende de moi. Merci pour le repas. »

Il avait continué d'avancer, sans jamais s'arrêter. Parfois assailli par des souvenirs dont il se serait sûrement passé, autrement frustré de ne pas savoir où ils étaient. Persuadé qu'ils l'attendaient. Il n'avait commencé à voyager que pour ça, au fond. Pour les retrouver.

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 210



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Mer 14 Juin 2017 - 19:50
Que dire face à la perfection, sinon que...


• BIENVENUE PARMI NOUS •



Félicitation : tu es officiellement membre de Furoluciole !
N'oublie pas d'aller faire un petit tour du côté des répertoires pour les recensements.
Si tu as déjà un partenaire de jeu, Spira est à toi ! Sinon, tu peux en trouver un grâce aux demandes de rps.
Amuses-toi bien et loué soit Yevon !



Ygyhtu fyc rana !


Soah t'attend grand fou ! ♥

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées