Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


La fête de l’éclosion [EVENT]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Points de rang : 18



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Sin

We called it Sin

le Lun 17 Juil 2017 - 9:44

• LA FÊTE DE L’ÉCLOSION  •



Venez petits et grands ! Venez tous car la fête de l'éclosion est sur le point de démarrer sur l'île de Kilika ! Il ne faudrait pas manquer ça, n'est-ce pas ? C'est l'occasion de faire votre plus beau vœu, dépêchez-vous, où il sera perdu pour cinq années !

Tous les cinq ans, sur l'île, fleurissent des plantes très spéciales. Le parfum qu'elles dégagent est enivrant et les couleurs des pétales rayonnent comme la lumière douce du crépuscule. Cependant, leur beauté est éphémère et ne dure qu'une nuit. Une seule, simple nuit. Les habitants des îles ont alors choisi célébrer cette floraison.
À la tombée de la nuit, les fleurs dévoilent toute la beauté qu'elles ont acquises au cours des dernières années. Les festivaliers montent alors sur des barques, pour naviguer dans les eaux calmes de la baie de l'île. Une fois que les premiers rayons de lunes touchent la mer, tous lancent des lanternes dans les airs, toutes porteuses d'un rêve, d'un espoir ou d'une prière.

Les lueurs s'élèvent alors dans le ciel, remplissant les cœurs d'un nouvel élan, apportant pendant un petit temps, les soucis de l'existence ordinaire des gens de Spira. Chacun savoure cet instant qui a le goût de l'éternité.




**** Déroulement de l'Event ****

Spoiler:
Merci à tous de participer au premier event du forum ! : )
Si vous souhaitez participer au sujet global de l'event, vous devez poster juste après cette introduction. Bien que le sujet soit dans le forum général de Kilika, vous pouvez considérer que vous êtes sur la plage, dans une barque, sur le ponton ou juste dans la ville. Vous n'avez aucune obligation d'interagir les uns avec les autres : vous pouvez très bien, vous croisez, vous frôlez sans vous adresser la parole ! ; 3

Concernant l'ambiance du festival, pour que tout le monde parte avec la même idée en tête, essayez d'imaginer un matsuri japonais : beaucoup de petites boutiques de nourritures, des jeux, des lanternes en papiers brillantes dans la pénombre naissante. Il y'a également de la musique, des rires, des chants. Quelques pétards et feux d'artifices partent d'ici et là, le point d'orgue de la fête est le lancé des lanternes.

Vous pouvez également commencer des topics privés, avec la mention [EVENT], mais sachez que vous devrez prendre un compte tôt ou tard les choses qui se dérouleront ici.

Le premier "round" de poste déterminera l'ordre de réponse.

Lors de l'Event, les choses pourront tourner au vinaigre. Votre personnage peut donc être blesser plus ou moins gravement. Si vous ne souhaitez pas que cela arrive, n'hésitez pas à m'envoyer un MP ( ou de la signifier en hrp dans votre premier poste !)

Bon Event à tous et à toutes ! ♥

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 5



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Cillian

Monsieur tout le monde

le Mer 19 Juil 2017 - 11:12
« On arrive à Kilika. Préparez vos affaires, tout le monde descends. »

Je grogne légèrement alors que j'ouvre mes yeux légèrement collés par le sommeil. Mon premier réflexe, une fois mes sens plus ou moins revenus, est de chercher ma rame des mains. Ah, c'est vrai, je l'avais posée à coté de moi. Je remet en place mon cache-oeil, qui avait légèrement glissé dans mon sommeil. Un des matelots s'approche de moi avec un grand sourire et un godet à la main. Cela fume. Il me le tends avec un sourire. Ah, c'est vrai que j'avais pris une formule avec un repas. Je regarde dans le gobelet. C'est une soupe avec des morceaux de viande qui flottent. Cela ne m'inspire pas plus confiance que ça, mais je ne vais pas gâcher. Utilisant mes dents comme passoire, je laisse le liquide chaud descendre le long de mon gosier. Je serai bien incapable de dire ce que c'est comme soupe, et, au réveil comme ça, cela me retourne un peu l'estomac. Une fois le godet vide de tout liquide, j'ouvre la bouche pour y faire tomber les morceaux de viande, que je mâche sommairement avant de les avaler. Je pose ensuite le gobelet par terre. On viendra le ramasser.

Préparation avant de partir. Le sol tangue un peu. Heureusement que je n'ai pas le mal de mer. Avec force, j'attache mon arme dans mon dos. Ce ne sont pas des nœuds faciles a faire. Il faut à la fois qu'ils soient assez solides pour maintenir ma rame contre moi, pour que je ne la perde pas, mais à la fois assez lâches pour que je puisse l'avoir rapidement en main. Heureusement, c'est un art que je maîtrise maintenant. Je ramasse ensuite mon sac et le bascule au dessus de mon épaule. Voila. Je suis prêt.

L'embarcation s'accoste au port. J'en ai marre de la mer. Quand je pense que demain, je reprends le bateau. D'abord, trouver un endroit où dormir. Il ne me semble pas que Kilika soit un haut centre de tourisme. Je devrai ne pas avoir de mal à trouver une chambre. Même si … Il semblerait qu'il y ait pas mal de monde dehors. Je grince des dents en voyant une affiche sur un poteau. C'est bien ma veine. Le Festival de l’Éclosion. Je serre le poing. Quelles sont les chances pour qu'une telle déveine arrive ? J'ai un mauvais pressentiment.

….......

J'ai eu du mal, mais j'ai réussi à trouver une chambre. Enfin, chambre, le terme est généreux. Une espèce de cagibi au dernier étage d'une auberge miteuse. Heureusement que j'ai tendance à me replier sur moi même quand je dors. Je ne crois pas pouvoir m'y allonger complètement. Au moins, j'ai pu y déposer mon sac. Rame au dos, j'erre donc dans les rues. Il me faut quelque chose à boire, car j'ai toujours le goût de cette soupe dans la bouche, et je n'ai pas vraiment eu le temps de me reposer depuis mon arrivée. La rue principale est replie de petites échoppes. Partout, des familles qui semblent avoir le moment de leur vie. Je serre les poings en me frayant un chemin dans la foule. Ah, un stand de jus de fruits. Alors que j'y fais la queue, un enfant me tire sur la manche.

« Monsieur ! Monsieur, tu va faire quoi comme vœux ? »

Je regarde le gamin, froid. C'est vrai qu'il faut faire un vœu pour la fête de l'éclosion. Je n'y ai pas pensé. Je me perds légèrement dans mes pensées. Qu'est ce que je pourrai faire comme vœu ? Rapidement, mon esprit passe au dela d'une bouffée de cheveux roux. Il y a plus important que ça. Je regarde l'enfant. Il semble attendre ma réponse. Je peux voir dans ses yeux qu'il ne se rends pas compte à quel point sa question peut être difficile. Je m'arrache un sourire à moitié faux.

« Oh, tu sais, je pense que je vais souhaiter que ma famille reste en bonne santé. »

C'est … a moitié vrai.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 5



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Naito

Monsieur tout le monde

Hier à 8:35
Si je n'avais pas l'habitude de venir à Porto Kilika à chaque fois que cette fête a lieu depuis que je suis petit, j'aurais bien dit que rester à Luca me semblait une bien meilleure idée. Mes parents fermaient la boutique pour quelques jours à chaque fois pour aller participer à la fête en tenant une petite boutique temporaire sur l'île. La première fois que je suis venu, j'étais très jeune et j'ai trainé toute la journée avec ma sœur pour être émerveillé par tout ce qu'on peut trouver et surtout voir à quel point la vie peut être belle malgré la présence constante de Sin, bien que je n'avais pas conscience du danger qu'il représentait. La seconde fois, j'avais pu faire profiter de ce même émerveillement à mon petit frère, je revoyais ma copie conforme quand je le regardais réagir à absolument tout. Et la troisième fois... C'était peu de temps après que nos parents soient morts, le cœur était beaucoup plus alourdi cette fois-là pour nous tous, cette fête prenant un tout autre sens d'un seul coup. Malgré que ma famille se soit dispersée dans Spira après cela, j’ai quand même voulu me rendre une fois de plus là-bas la dernière fois, dans l’espoir d’y revoir mon petit frère si possible, mais j’ai très vite compris que les chances seraient vaines…

Enfin, ressasser le passé ne me fera pas avancer, surtout que maintenant, il serait futile de « garder l’œil ouvert » pour essayer de les voir, si vous voyez ce que je veux dire. Vu que je pense rester quelques jours à Kilika, j’ai décidé de prendre Rollins avec moi et pas besoin de le voir pour entendre que ça lui fait plaisir de voyager un peu ! Dans le doute, j’ai pris une attache que j’ai liée à son collier pour qu’il m’aide à me guider une fois arrivé sur l’île, je me retrouverais bien bête si je tombais à l’eau par malchance.

Le voyage en bateau ne fut pas trop long et un marin de l’équipage s’est trouvé très aimable de me proposer son aide j’ai eu besoin de me rafraichir un coup et de porter une gamelle d’eau à mon chien. Je regrette de ne plus pouvoir faire bon nombre de choses tout seul, mais tant que je ne serais pas capable de me repérer mieux dans l’environnement qui m’entoure, je serais condamné à parfois dépendre des autres, même si je déteste ça… Oh si vous croyez que je n’ai pas entendu quelques harpies se moquer de moi un peu plus loin à l’arrière du bateau, vous faites fausse route, mais il y aura toujours des gens pour rire du malheur des autres, il ne faut pas y prêter attention.

A présent, me voilà arrivé à Kilika, l’air est complètement différent, ça respire la joie de vivre et l’ambiance générale m’indique que les préparatifs sont déjà tous en place pour la fête ! Je m’avance très lentement sur les quais après être descendu du bateau, Rollins me guidant pas à pas à travers la foule. Je suppose que je ne peux pas lui demander de me trouver un bon restaurant pour combler la faim qui me ronge, mais son odorat devrait vite être attiré par une odeur qui lui plaira, et d’ailleurs ça ne tarde pas. Par contre, contrairement aux humains, mon adorable chien n’a pas l’air… d’avoir la notion de file d’attente et il m’attire directement devant le stand et une vendeuse m’interpelle plusieurs fois avant que je comprenne qu’elle souhaite prendre ma commande. Quelques mots vulgaires à mon égard me font vite réaliser la situation mais je n’ai pas le temps de m’excuser que j’entends la serveuse hausser la voix :

« Vous n’avez pas honte de vous en prendre à un handicapé de la sorte ?! Tout le monde a le droit de participer à cette fête, alors soyez aimables et laisser cet homme prendre son repas en paix ! »

Pour le coup, je rougis un peu d’embarras malgré le fait que me faire appeler « handicapé » est toujours aussi dur à avaler, puis je remercie la serveuse avec une légère courbette et un discret « Merci ». Je dois aussi sourire bêtement, mais ça, je ne m’en rends pas vraiment compte, je suis simplement content de pouvoir être là et j’en profite pour remercier aussi mon chien pour ce système pour couper la file, qui ne fait pas l’unanimité chez les autres personnes, mais qui me convient assez bien. Ça sera donc deux portions de boulettes de viande que je vais pouvoir manger et partager dans une petite barque dans cette ambiance de fête, espérons que tout se passe sans soucis ce soir !

HRP:
Naito peut être blessé sans soucis, mais par pitié, pas Rollins (son chien) sinon... je mettrais Spira à feu et à sang è_é

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 205



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

Hier à 21:17
La fête de l'éclosion... La dernière fois où elle était venue, Ryme était déjà une Voix de Yevon. Et à vrai dire, elle gardait un très bon souvenir de cet évènement malgré la tournure qu'il avait prit. Peu après le spectacle des Voix, elle avait été enlevée puis traînée sur l'île de Bikanel où elle avait fait la rencontre de Danil et du peuple Al-Bhed. Un sourire nostalgique lui passa sur le visage alors qu'elle débarquait de bon matin sur l'île de Kilika. Cette fois-ci, elle revenait à cette fête, non pas pour y chanter devant un public déjà tout acquis, mais pour faire un simple voeu. Et aller affronter Ifrit. Son esprit avait réussi à amadouer Ixion, mais elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre avec les autres Priants. Mais, peut-être que ce soir, elle pouvait redevenir une jeune femme ordinaire ?

Alors qu'il n'était pas encore midi, elle trouva une chambre dans une des auberges les plus luxueuses de la ville. Être une célébrité aidait forcément à quelques arrangements, et ce, même si vous refusiez poliment. L'air était déjà lourdement chargé en chaleur, alors, elle ne se fit pas vraiment prier lorsque l'on évoqua la possibilité de prendre un bain et de lui fournir des vêtements plus léger que sa tenue officielle d'Invokeur. Il fallait avouer que ses atouts n'étaient ni des plus discrets, ni des plus adaptés à la chaleur. Les prêtresses du temple de Djose avait sans doute privilégié le confort pour les journées d'hiver que pour le soleil un peu trop dardant des îles.

Ce n'est qu'au début de la soirée que Ryme sortit de l'auberge. Parmi la sélection de d'habit qu'on lui avait proposé, elle avait choisi la tenue la plus simple : une robe en coton blanche avec des rehauts bleu et vert. Elle avait abandonné ses bottes de marche pour des spartiates montantes, à la fois simple et confortable. L'ancienne Voix avait également détaché ses cheveux après les avoir essayé de dompter - en vain, sa crinière. Malgré sa tignasse flamboyante, elle était presque devenue quelconque. Et cela lui convenait parfaitement. Elle inspira profondément avant de se mettre en route, canne à la main, pour faire le tour des festivités.

Une douce odeur de nourriture s'échappait des restaurants qui venaient d'ouvrir et les rires des enfants s'élevaient dans le ciel qui commençait déjà à prendre une teinte violine. Quelque part, elle enviait l'insouciance de ces jeunes. La plupart n'avaient jamais connu Sin. Ni la peur, ni l'angoisse. Ils étaient eux, tout simplement. Leurs petites épaules ne portaient pas un morceau du destin de ce monde. Mais la raison la rappela rapidement à l'ordre : il était ridicule de leur en vouloir, mais elle était bien trop orgueilleuse pour pouvoir se détacher complètement de sa première idée.
Les stands rivalisaient d'ingéniosité pour se faire concurrence. Mais le seul où Ryme s'arrêta fut celui où les lanternes étaient venues. Une petite queue s'y était rapidement formée, mais les papotages animés de la populace locale semblaient compresser le temps. Et, sans doute à tort, Ryme arrivait à s'imaginer faisant partit de ces vies.

Son achat accroché à la canne, la jeune femme décida de se mettre en route vers la plage. Comme elle ne savait pas nagé - et à vrai dire, si elle avait sut, se débrouiller dans l'eau lui était maintenant impossible, elle ne souhaitait pas monter sur une barque. Mais avec un peu de chance, une digue offrirait un endroit idéal pour regarder le spectacle et lancer sa propre lanterne. Et puis, il fallait qu'elle se décider également sur son vœu, ce qui était, il fallait bien le reconnaître, sa préoccupation la plus importante pour la soirée.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika