Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

La fête de l’éclosion [EVENT]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 530



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Mer 2 Aoû 2017 - 12:01
La solitude était quelque chose qui n'avait jamais dérangé Ryme, bien au contraire. Être seule, avec ses pensées lui donnait la possibilité d'être elle-même, d'être libre. Pas besoin de mentir, pas besoin de se battre avec son orgeuil mal placé. La jeune femme soupira doucement en songeant, que, quelques années auparavant, elle s'imaginait sur cette plage avec quelqu'un... Juste avant d'aller au temple, puis à Besaid et ainsi de suite. Avoir une belle vie pour y mettre fin d'une manière spectaculaire pour le bien de tous, mais surtout le sien.
Puis, sa marche se vit perturée ou plutôt interrompue par Esra. Les bras du joueur de Blitzball se refermèrent sur Ryme, qui ne bougea pas. Les yeux de son adorable petit frère étaient baignés de larmes, sa prise légèrement tremblante. De sa main libre, elle lui caressa le dos, rassurante, réconfortante, maternelle, comme elle l'avait toujours été avec lui. Quelques minutes passèrent et, elle se sentit observée. L'invokeure leva les yeux et au loin, par-dessus l'épaule d'Esra, se dessina le mirage d'un être familier. Sa gorge se noua, était-ce bien lui ? Mais, malheureusement, avant d'en être sûre, la silhouette se détourne. Une profonde déception commença à naître chez elle. Combien de fois l'avait-elle imaginé ? Combien de fois avait-elle pris un inconnu pour Cillian ? Aujourd'hui, cela devait encore être le cas, tout simplement. Un curieux, un fan de blitz ou des Voix, désireux d'un échange avec soit Esra soit elle. Mais un fantôme adoré ne valait pas une vraie compagnie, n'est-ce pas ?

"Qu'est-ce qui t'arrive, Es' ? Tes collègues de Blitzball t'ont un peu trop taquiné ?" demanda-t-elle doucement en se détachant de lui, tout en souriant pour ne pas qu'il puisse remarquer la propre peine qu'elle portait en elle.

"Ca fait déjà quelques semaines que l'on ne s'est pas vu et pourtant tu me sembles un peu plus grand. Ou alors, c'est moi qui me tasse, avec cette maudite canne !" dit-elle en riant légèrement. "Qu'est-ce qui tu fais ici ? Tu avais envie de faire un vœu ??"

Ryme commeça a amorcé un mouvement. A rester trop immobile, sa jambe était un peu douloureuse. Le soleil avait déjà commencé à décliner et nombreux étaient les groupes de personnes qui rejoignaient les barques. Des familles principalement, mais aussi des groupes de jeunes.

"Par hasard... Tu n'aurais pas vu un... non, laisse tomber, ce n'est pas grave. Tu as une lanterne ? J'allais prendre place sur un ponton ou une digue. Tu es le bienvenu si tu veux !" ajouta-t-elle tout en lui prenant le bras pour s'aider à marcher.

Un silence paisible s'installa alors, le bruit des vagues répondait aux rires que l'on entendait au loin. La vie semblait être aussi douce que possible. Dans cet instant, il y avait comme un goût d'éternité, de sérénité. En fermant les yeux, on pouvait presque oublier que Sin avait existé et qu'il reviendrait un jour.

"J'ai... J'ai quelque chose à te dire." La voix de Ryme brisa légèrement la magie du moment alors qu'elle grimpait tant bien que mal sur le ponton.
"Je suis devenue une invokeure. J'ai reçu la bénédiction d'Ixion du temple de Djose. Après cette fête, demain, j'irai au temple pour poursuivre mon voyage. Pourrais-tu rester avec moi pour le lancer de lanterne ? J'aimerais garder que de bons souvenirs pour n'avoir aucun regret."

Bien, que sachant le destin des parents d'Esra, Ryme lui avait dit la vérité.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Ven 4 Aoû 2017 - 12:12
Cette ambiance douce et bienheureuse s’épanchait dans le village, comme un doux parfum d’euphorie flottant près de la plage. Et même si Seiji préférait le parfum de la nourriture, il n’était pas insensible à cette vague de bien-être. Si les rassemblements étaient rares sur Spira, ils étaient d’autant plus agréables. Et quand Seiji avait proposé à Akemi de profiter de la fête, celle-ci avait littéralement éclaté de joie. Impatiente, elle s’avançait déjà vers les stands quand elle demanda à Seiji ce qu’il souhaitait faire. Quand elle mentionna les brochettes de poisson, le gardien esquissa un sourire. « Ouais. » et d’un commun accord, ils commencèrent par le stand qui faisait de l’œil au jeune homme. Une commande rapide, quelques brochettes aux différentes saveurs. Ils s’éloignaient du petit étal, quand Seiji proposa l’un de ses trophées à la jeune femme. « Tu 'eux goûter ? » son morceau de poisson dans la bouche le rendait terriblement disgracieux, mais il n’était pas du genre à s’en offusquer. À la place, il se dirigea vers un autre stand, et après avoir avalée une seconde bouchée, il réalisa que les gens s’attroupaient vers la plage. « C’est bientôt l’heure… On devrait prendre des lanternes. On essaiera les jeux après. » il n’avait pas oublié l’impatience de la jeune femme quand elle avait mentionné les jeux, et il décida que dès que leurs lanternes seraient lâchées, ils iraient s’amuser sur les stands.

Ils ne passèrent pas beaucoup de temps dans la queue, et après avoir fait l’acquisition de deux lampions, ils étaient fin prêts à profiter du grand événement de la soirée. Doucement, les gens s’accumulaient sur les plages, chacun cherchant une petite place pour profiter de la soirée. Une petite place pour faire un vœu. Dans  de nombreux regards, on retrouvait un mélange d’espoirs et de rêves… C’était peut-être justement car ce festival était aussi rare qu’il semblait si riche en vie et en émotions. Happé par cette ambiance si forte et particulière, il se tourna vers Akemi. « Tu te souviens du petit coin de plage où on allait ? On pourrait se mettre là-bas, ça devrait être plutôt calme. » égoïstement, il avait envie de préserver ce petit moment pour eux, loin de la foule dense. Même s’ils croiseraient sûrement des gens, ils seraient certainement moins nombreux. Et tout en se préparant à rejoindre le sable, il jeta un œil à se reflet dans un petit miroir posé sur la devanture d’un stand. Une pèlerine, une lanterne dans une main, des brochettes dans l’autre, et un regard… pas franchement engageant. « On dirait un tomberry… » il leva sa lanterne en regardant Akemi, une moue légèrement contrariée. Puis, il jeta un regard sur la plage, se demandant s’ils croiseraient d’autres visages là-bas. « Maman regarde, un tomberry ! »
Cette fois, il lâcha un grognement irrité.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Sam 5 Aoû 2017 - 12:47





Cela faisait des années qu’Akemi espérait participer au moins une fois à cet événement sans le voir par delà sa chambre, Alors ce soir, autant dire qu’elle était heureuse de pouvoir enfin vivre cela, toujours en présence de son cher ami. Bien qu’elle fût excitée à l’idée de pouvoir tout faire, elle se concentra quand même sur les besoins de Seiji, et c’est alors qu’ils commencèrent tout d’abord à acheter des brochettes de poisson. L’odeur de ses mets mettait l’eau à la bouche, et bien que l’odeur fût parfois forte, elle en était pas moins délicieuse en bouche. Quand son gardien lui proposa une bouchée, la demoiselle accepta avec une pointe d’amusement, croquant sans attendre dans ce poisson fondant et fin en bouche. Au vu de l’heure à laquelle ils étaient arrivés, l’heure du lâché de lampion commençait à arrivée, et très vite, l’épéiste proposa d’aller acquérir deux lampions de façon à pouvoir eux aussi participer tout en envoyant leur vœux. C’est ainsi qu’ils firent la queue, chacun avec son lampion en main, se dirigeant tout comme beaucoup vers la plage la plus proche. Regardant autour d’elle, Akemi pouvait voir de nombreuses personnes afficher des sourires joyeux et insouciant. Spira aurait du toujours revêtir cette image. Une image de joie, de paix et de bienveillance. Les cris d’enfants se faisaient entendre comme une mélodie du bonheur, même les animaux semblaient s’y mettre, quoique, cela avait plus l’air d’un seul cri que de plusieurs. Alors qu’elle voulait voir ce qu’il se passait, Akemi fut stoppée, par Seiji qui lui remémora un petit souvenir en plus d’une proposition plutôt tentante. Hochant la tête, l’invokeuse approuva cette idée avec un sourire doux. « Bonne idée. Comme ça, on pourra peut-être enlever nos pèlerines. Je doute qu’on croise  nos parents là-bas, et tout le monde sera dans leur préoccupation. Il faudra juste faire attention. » La décision prise, les deux jeunes gens se dirigèrent vers ce petit pan de plage, là où se dressait quelques personnes qui voulait rester au calme. Sentant de nouveau le sable sous ses pieds, la jeune femme fut de nouveau interpelé par Seiji, qui lança une remarque à son encontre, une remarque qui fit aussitôt rire la demoiselle. « Tu n’as pas tort. Mais tu as de la chance. C’est plutôt mignon un tomberry. » Ou plutôt, Seiji restait mignon, même s’il était habillé de la sorte, mais ça, elle n’allait sûrement pas le dire. Elle ne voulait pas créer de malentendu. Trouvant un emplacement de choix, Akemi se mit à rire de nouveau en entendant un enfant faire la même remarque que Seiji sur son accoutrement. « Tu as du succès on dirait. » Se moquant un peu, la jeune femme regarda avec soin les environs, profitant du peu de personnes pour enfin relever sa capuche, profitant enfin de l’air marin qui chatouillait son visage et ses cheveux. Doucement elle regarda sa lanterne avec un sourire tendre. Elle devrait bientôt faire un vœu. Du coin de l’œil, elle regarda alors son ami. Quel vœu allait-il faire ? Si elle ne savait pas pour lui, elle le savait pour le sien et délicatement, elle regarda le ciel étoilé de Spira, espérant que chaque vœu des personnes présentes sera entendu.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Lun 7 Aoû 2017 - 4:22
Les bras de Ryme l'apaisèrent aussitôt. Esra se sentait déboussolé, honteux, mais se détendit peu à peu. Sa présence n'était pas une illusion. Et il en était persuadé, un ange gardien, quelque part, l'avait poussé à venir ici pour l'aider à chasser ses démons.  S'il avait perdu ses parents très jeunes, Ryme a été depuis longtemps sa figure protectrice. Une sœur, qu'il aurait toujours rêvé d'avoir mais qu'il n'aura jamais.

— « Haha non non...Juste...Je repensais à certaines choses. Ne t'en fais pas pour moi, ça va passer. »

La gorge nouée, il se recula, essuya rapidement ses larmes et afficha un sourire forcé. Esra ne s'étala pas davantage. Il ne voulait pas lui gâcher cette magnifique soirée avec ses soucis personnels et depuis le temps que les deux se connaissaient, la jeune femme pourrait aisément deviner quel était le origine de son mal être.

— « Aah je doute que je grandisse encore donc non !" Attendez, une canne ? Le blitzeur lâcha un petit rire et en vint à observer plus attentivement la tenue qu'elle portait. Ce n'est pas... Non, il devait se faire des films. Elle n'aurait pas fait ça ? Il sentit un pincement au cœur, puis la question de Ryme l'extirpa de sa courte de rêverie "Euh oui ! Un de mes coéquipiers originaire du coin a invité ceux qui voulaient assister à la fête de l'éclosion à dormir chez lui, comme ça on n'aura pas à payer l'auberge...Enfin vu tout le monde qu'il y a, je doute qu'il reste de la place. Puis dormir à la belle étoile ce n'est pas plus mal, j'ai toujours trouvé que ça avait quelque chose d'à la fois magique et utopique. Et toi..? Tu es venue toute seule ?

Ils marchèrent côte à côte au bord de la mer, bercés par une synesthésie de rires et du bruits des vagues. Tant de souvenirs remontèrent à la surface. De son enfance, de tout ce qu'il avait traversé jusqu'à maintenant. Essayait de lutter contre des sentiments contraires et se préoccupait de l'état de son amie. Esra avait remarqué la dernière fois qu'elle boitait et avait cette terrible impression que Ryme ne lui avait pas tout dit. A chaque fois qu'il essayait de se sortir cette idée de la tête, elle revenait aussitôt à la charge.

— « Que je n'aurais pas vu un...?  » Perplexe, le jeune homme leva un sourcil. Puis tapota sur son sac à dos « Yep ! J'ai pensé à tout, j'en ai même un en plus si tu veux. Ça sera avec plaisir, mais faudrait juste que je prévienne mon ami que j'ai abandonné derrière, il doit sûrement se demander où je suis passé ! »On va sûrement le noyer de questions, mais son camarade finira par comprendre. C'était un bon gars.

La pensée l'amusait un peu, quand même. Le pauvre ! L'ailier des Luca leva le nez vers le ciel, puis en ferma brièvement ses paupières, un sourire radieux aux lèvres qui s'affaissa progressivement alors qu'il tourna son attention vers sa compère. Un mauvais pressentiment. Il le sentait, au fond de lui.

— « Oui ? » Et elle lui dévoila ce qu'il craignait d'entendre. Ce qu'il ne VOULAIT pas entendre. PLUS JAMAIS.

Ryme était devenue une invokeure. Tout comme sa mère, avant de lui donner naissance.
Avant de reprendre son pèlerinage avec son oncle et son père, laissant son fils au soin du temple de Djose.
Pour ne jamais revenir.

Il revoyait défiler devant ses yeux vides les images de leur départ. Ce petit garçon, haut comme trois pommes, courait après ses parents en hurlant la mort de ne pas le laisser tout seul. Il ne voyait que leurs silhouettes, se fondre au loin et disparaître sans se retourner.

Son attitude changea du tout au tout, enlevant sèchement son emprise sur son bras.

— « ...Alors c'est ça ? A peine on se revoit que tu décides toi aussi de m'abandonner ? Hein ? J'en ai ma CLAQUE de toutes ces histoires de bénédictions, de ce satané Sin ! Toi et mes parents, vous n'êtes que des égoïstes ! Des suicidaires ! Incapables de réaliser la peine que vous semez autour de vous, tout ça pour jouer les héros !  » De la colère, il ramassa un galet et le jeta dans toutes ses forces dans l'eau en ne regardant même pas où il l'avait lancé. C'était franchement le cadet de ses soucis, là.  « Vous êtes pathétiques. »

D'habitude si jovial, on ne le reconnaissait plus. Son visage n'affichait que mépris, rancœur mélangé à un chagrin non dissimulé. Des personnes s'étaient retournées, en entendant la voix coléreuse d'Esra mais n'a pas eu le temps d'en tenir rigueur qu'il fit volte-face en partant dans la direction opposée après avoir balancé de tels mots acérés. Ses pas s'enfonçaient plus férocement dans le sable. Il remarqua la barque d'une homme seul, s'éloigner beaucoup trop dangereusement en direction du large. Comme prit dans un moment de lucidité, l'ailier s'arrêta. Débattit avec lui-même.

—Esraaaa !! T'es là ?? »

Oh non, pas lui. Il n'avait pas envie que son collègue le trouve. Pas maintenant. Pitié.
Et il traça sa route.
L’égoïste,  l'idiot, c'était lui.  A ne toujours pas comprendre les enjeux qui menaçaient Spira.
Un jour, peut-être, ouvrira-t-il les yeux pour faire face à cette vérité encore trop dur à avaler.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Points de rang : 43



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Sin

We called it Sin

le Mer 9 Aoû 2017 - 8:17

• LA FÊTE DE L’ÉCLOSION  •


Comme je suis absente pendant quelques temps, voici quelques directives pour le tour prochain, le tour en cours ne prendra fin que Shin et Lilia auront postés ! :)

Les échoppes et les stands se ferment peu à peu à mesure que la nuit commence enfin à tomber : le moment que tout le monde attend va enfin arriver. La foule se réunit et serpente tel un seul être vers la plage d'où à lieu le lancer de lanternes. Le sable reste beige jusqu’à ce que les derniers rayons du soleil percent encore l'horizon, puis, quand l'obscurité prend place, des petites lucioles bleues se fraient un chemin hors du sol. La situation est magique, les rires et les jeux des enfants égayent encore plus la situation. La lune commence à se lever, d'abord cachée par un mystérieux voile de nuages, puis finalement, se découvre presque pudiquement... Les fleurs s'ouvrent, offrant à tous leur parfum divin et leur beauté.  

Spoiler:

Pour le tour à venir, vous pouvez décrire votre arrivée sur la plage, réagir aux fleurs et faire votre vœu. Si vous sentez le besoin de faire un deuxième tour sur cette thématique, n'hésitez pas à le faire. De mon côté, bien qu'absente, si vous en avez besoin, j'essayerai de poster depuis mon téléphone portable pour faire avancer l'event !

Pour les personnes ayant joué avec Ryme, considérez que la remarque de Esra l'a profondément blessée, bien qu'elle ne le montre pas et qu'elle s'isole sur un ponton plutôt que de se mêler à la foule. Vous pouvez la citer, la reconnaître, mais vous n'aurez pas de réponse de ma part avant le 20/21 août.

Amusez-vous bien ! :) Et j'espère que l'event, vous plaît !

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 165



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Lilia

Bannisseur

le Mer 9 Aoû 2017 - 17:52


“La fête de l'éclosion
ft. Euh beaucoup de gens.
La nostalgie n'allait pas réellement à Lilia. Premièrement parce qu'elle la déprimait, deuxièmement parce qu'elle lui donnait furieusement envie rentrer chez elle quand bien même elle savait pertinemment que ce n'était pas ce qu'elle voulait. Soit elle avait prévu d'y retourner, un jour, pour revoir ses parents, mais le plus tard serait le mieux et il lui fallait admettre qu'elle n'avait ni le temps, ni la patience de faire route jusque là-bas. Prétextes pour s'en éloigner le plus possible ou vérité pure et dure, Lilia préféra secouer sa tête pour se sortir son village natal de la tête et s'étira souplement en se redressant un peu. Elle était venue à Kilika pour s'éloigner de son quotidien et, même s'il lui manquait quelqu'un pour profiter au mieux de cette petit escapade, elle aimait mieux concentrer son séjour à s'amuser plutôt qu'à déprimer.

Vaguement requinquée, Lilia balaya la plage du regard en souriant légèrement et laissa son attention dériver sur un petit groupe d'enfants, un peu plus loin. Il faut vraiment que je m'occupe la tête, je crois... Si elle avait pu à nouveau se laisser aller à la mélancolie qui lui nouait le ventre depuis qu'elle était arrivée, les aboiements d'un chien un peu plus loin la ramenèrent presque instantanément sur Terre et Lilia jeta un coup d'oeil un peu suspect en direction du canidé. Elle n'aimait déjà pas spécialement ces animaux de base alors il lui fallait avouer que l'entendre hurler comme il le faisait ne manquait pas de légèrement l'alerter. Enfin, la question n'était pas qu'elle ne les aimait pas, elle en avait peur, tout simplement. Pas assez pour regarder une barque partir à la dérive et, sans chercher à comprendre si le chien aboyait réellement parce qu'il était inquiet ou pas, Lilia s'élança en direction de la petite embarcation et s'empara du bout de la corde encore à portée de main, dans l'eau.

Si elle savait nager ? Pas du tout. Alors elle se retrouva à prier intérieurement pour ne pas partir à la dérive avec cette barque, si elle n'arrivait pas à la ramener jusqu'au ponton... Chose qui lui sembla relativement compliquée.

Si vous ne descendez pas maintenant... Les choses risquent de devenir un peu compliquées.

Soit elle avait l'avantage de son gabari, qui lui permettait de n'avoir que le bas de son corps immergé mais le fait était qu'elle avait tout de même cruellement peur, quand bien même elle s'efforçait de tirer sur la corde de la barque pour pouvoir de nouveau l'amarrer.
© Codage par moé.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Ven 11 Aoû 2017 - 22:10
Le brun ne savait pas combien de temps il était resté planté là, à déverser sa mauvaise humeur sur ces pauvres galets balancé dans la mer. Esra n'avait pas de haine envers Ryme. Juste de la déception, une désillusion de sa personne. Impuissant face à la réalité de cette terrible menace qu'était Sin, il a préféré la rejeter que l'accepter. Est-ce mal de vouloir garder ceux qu'on aime auprès de soi ? De vouloir être heureux ?

Vivre. C'est tout ce qu'il voulait.

La nuit commençait à se parer de son voile ténébreux pour accueillir ces astres lumineux tant apprécié des spectateurs. La foule arrivait par vagues sur la plage, des familles, des amis, des couples. On riait, on voyait des sourires danser sur leurs visages radieux, curieux aussi et hâtés de voir l'envolée de lanternes. A cause de son entêtement, Esra n'avait plus que pour seul compagnon la solitude avec qui partager ce moment censé être magique, entouré de fleurs aux magnifiques éclats venant d'éclore. En cet instant, il aurait voulu être avec Ryme en souvenir du bon vieux temps. Ou encore avec Camelia, profitant de l’opportunité pour lui montrer à quel point il tenait à elle, dans un cadre aussi parfait qu’idyllique. Mais cet idiot avait tout gâché en l'espace de quelques heures et elles ne voulaient sûrement plus le voir. Quant à ses autres camarades, avec toute cette masse présente au même endroit, il serait difficile de se retrouver.

Se mettant en position accroupie, l'ailier sortit sa lanterne de son sac, attendant patiemment le coup d'envoi. Puis en un sort de brasier sur la mèche parfaitement maîtrisé, la laissa s'envoler, emportant avec elle ses rêves mais aussi ses espoirs en une mémorable symbolique.

Les mains jointes et les les yeux fermés, Esra fit une prière silencieuse avant d'y formuler son vœu :

Éclairez mon chemin vers ce destin vers lequel on m'a destiné...

HRP:
Dernier post pour moi jusqu'à la prochaine intervention du PNJ !

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 300



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Cillian

Monsieur tout le monde

le Sam 12 Aoû 2017 - 18:34
Screetch. Screetch. Sreetch.

Encore et toujours le sable sous mes chaussures. Partout où je regarde, je vois des gens. Des couples. Des familles. Des gens seuls. Des enfants. C'est la vie. Tout simplement.

Je sens ma main droite se mettre à trembler doucement. Reprends toi Cil. Reprends toi. Je respire. Cet air dans mes poumons. Comprends le. C'est lui qui va te calmer. Je respire. Je relâche le contenu de mes poumons. Ce gaz, c'est qui qui est la source de ton stress. Tu le sens s'évaporer hors de toi Cillian. Ça va aller.

Un gamin s'approche de moi. Il semblerait qu'il mendie. Je ferme les yeux. Est-ce que je lui donne quelque chose ? Est-ce que je lui donne quelque chose ? Est-ce que je m'en vais ? Arh. Trop tard. Il tire sur mon pantalon. Bon. Je tourne mon œil sur lui.

« Monsieur ? Je retrouve plus mes parents. »

Ah. Il est perdu. Je regarde autour de moi. Personne qui cherche un gamin, visiblement. Je soupire. Bordel, pourquoi moi ? Est-ce que je ne fais pas assez peur, avec mon bandeau et ma rame dans mon dos ? Je me penche vers lui.

« Tu les à vus où en dernier, mon petit. »


Il me réponds qu'ils sont partis il y a longtemps en mer et qu'ils ne sont jamais revenus. Quoi ? Je me passe la main sur la nuque. Il se moque de moi ? C'est une grosse blague nulle ? Je soupire. Bien sur, je tombe sur le seul gamin qui est orphelin. Une vieille dame court vers moi, l'ai éploré. Je la regarde. A mon avis, ça doit être sa grand mère. Ou bien sa tutrice du moins. Elle le prends dans ses bras et me remercie.

Je reprends ma marche jusque l'endroit où l'on écrit nos vœux. Qu'est-ce que je peux bien vouloir, moi. Rien ne me viens à l'esprit. Je soupire. C'est triste, dans un sens. Je repense au gamin.

*J'espère que ça va aller pour toi, petit.*

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 20



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Naito

Monsieur tout le monde

le Lun 14 Aoû 2017 - 5:31
Le boucan que faisait les aboiements de Rollins m'ont vite fait comprendre que quelque chose clochait, mais je devais vite trouver quoi car il va finir par agacer les gens, et surtout à cause de moi malheureusement. Je me penche légèrement vers l'eau pour plonger mon bras, je devrais pouvoir encore sentir si c'est profond ou non en agitant la main à proximité du sable, mais rien du tout. J'avoue que mon coeur a fait un bond un très court instant lorsque j'ai ressenti la barque s'immobiliser d'un coup (enfin, comparé aux vagues que je sentais depuis une dizaine de secondes, ça m'a fait réagir). J'entends alors la voix d'une jeune femme qui m'interpelle non loin de moi et mon chien s'arrête immédiatement d'aboyer, se calmant presque instinctivement mais s'agitant sur la barque. Descendre de la barque, c'est ça que je devrais faire? Bon... J'espère juste que je vais pas boire la tasse.

Allez, à trois, j'y vais... Trois! Je saute sans hésitation dans l'eau, priant pour avoir encore pied mais l'eau ne me monte que jusqu'à la nuque. J'entends mon ange gardien à quatre pattes sauter lui aussi et me rejoindre. Le bruit de la plage et les sensations des vagues me permettent de me diriger rapidement vers la rive, bien que je cherche surtout à savoir où est la jeune femme qui m'a aidé, pour au moins la remercier de son geste. Entre le stand de restauration de tout à l'heure et maintenant, je me dis qu'il y a vraiment de bonnes personnes qui viennent à cette fête avec la main sur le coeur, ça ne peut m'empêcher d'esquisser un grand sourire, à la fois gêné et heureux. Rollins se colle à moi alors que je reprends légèrement appui sur mon katana qui me sers de canne, et je m'arrête non loin de là où j'estime que se trouve la demoiselle, élevant un peu la voix au cas où elle serait déjà en train de partir.

"Merci infiniment mademoiselle! Vous m'avez tiré d'une bien mauvaise situation et..."

Je me fais soudainement surprendre par Rollins qui se secoue frénétiquement pour se sécher et sous la surprise, je tombe à la renverse les fesses dans l'eau. J'aurais pu m'énerver assez rapidement, mais c'est juste tellement hilarant de voir à quel point je peux me faire surprendre par manque d'attention, autant pour la barque que pour ça, que je ne trouve que l'envie de lui dire "Sacré filou va". Ouais, c'est pas la phrase la plus intéressante du monde, mais je remonte sur mes deux jambes rapidement, me frottant ça et là pour espérer virer du sable qui pourrait s'être collé à moi. Par contre, je doute fort que la personne qui m'a évité un tour de Spira en barque soit toujours là, mais l'agitation amicale de Rollins vis à vis d'une personne qui se trouve non loin de moi me suggère que ce n'est peut-être pas le cas.

"Je voulais simplement vous remercier de votre aide, c'est assez rare pour moi de croiser des personnes aussi sympa. Puis-je demander le prénom de ma sauveuse... s'il vous plait?"

Pour Lilia:
Tu peux considérer que le chien vient vers toi, tête baissé, la queue qui remue, ça signifie simplement qu'il t'est reconnaissant et amical envers toi, même s'il risque de sentir que tu as peur de lui xD

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Mer 16 Aoû 2017 - 11:01
Il n’était pas convaincu par son nouvel accoutrement. Pas même quand Akemi lui affirma que ses faux airs avec une célèbre petite créature teigneuse avait quelque chose de mignon. Il haussa une épaule, dubitatif. Et bien entendu, le commentaire d’un petit garçon qui passait par-là n’arrangea pas les choses. Seiji poussa un grognement, et ne releva pas quand Akemi lui affirma que son allure faisait succès. À la place, Seiji découvrit d’un œil contemplatif la plage de Kilika : familière, et pourtant si différente en cette nuit de fête. Sous les rires et les éclats de voix, le roulement des vagues sur le sable était à peine audible. Et alors que la nuit tombait doucement sur Kilika, l’océan se teintait des couleurs de l’encre. Quand il jeta un œil vers le quai, Seiji découvrit les silhouettes des bateau qui se découpaient dans les dernières lueurs du crépuscules. Un sourire tendre passa sur ses lèvres, et Seiji se tourna de nouveau vers la plage. Son regard rivé vers le ciel, il regarda la lune paresseuse grimper dans la pénombre. Et puis, la magie opéra. Ce furent d’abord les lucioles bleues qui s’échappèrent du sol, s’élevant lentement dans la nuit. Puis, sous les premières lueurs de la lune, les fleurs s’illuminèrent. Comme des centaines de cocons parsemant l’île, les fleurs encore closes se teintèrent d’un halo lumineux. Et doucement, elles s’ouvrirent pour la première fois depuis cinq ans. Plusieurs centaines, peut-être des milliers de fleurs qui étaient en train d’éclore en même temps. Puis, un délicieux parfum s’éleva, recouvrant la plage, l’île, et peut-être même les stands de nourriture. Il inspira paisiblement, s’imprégnant de cet éphémère fragment d’éternité. Puis, il se retourna, faisant face à la forêt. « Regarde. » juste un murmure à l’intention d’Akemi. Sous les arbres, une douce lumière irradiait la canopée de la forêt. Un mélange de reflets, mêlant les lueurs des fleurs aux teintes émeraudes des feuilles des arbres.

Il inspira profondément, alors que la première lanterne grimpait dans le ciel. Seiji repoussa sa pèlerine, offrant son visage paisible aux caresses de la brise marine. Et il regarda cette flamme vacillante s’élever seule dans les cieux, bientôt rejoint par des dizaines d’autres. Il sourire tendre illumina son visage. Sans réelle raison, il regarda les gens tout autour. Certains se tenaient par la main, profitant ensemble de cet instant. Et bien entendu, l’idée lui caressa l’esprit. Alors, il risqua un regard vers la main d’Akemi. Il prit son courage à deux mains, et tout en levant son regard vers le ciel, il glissa ses doigts dans les siens. « À trois. » il souhaitait le partager avec elle. Il compta à voix basse, et quand le dernier chiffre retentit, Seiji leva sa main vers le ciel, relâchant sa lanterne. Dans une lenteur infinie, cette flamme si fragile s’éleva vers le ciel. Et sans relâcher la main d’Akemi, Seiji ferma les yeux. Un vœu… avec toutes ces histoires, il avait complètement oublié que la fête impliquait un vœu. Généralement, c’était l’occasion de prier pour de grandes choses : la paix, la sécurité, l’amour… Mais cette fois-ci, son cœur n’était pas aux grandes causes. Il inspira doucement, sachant pertinemment ce qu’il souhaitait. Alors, il ferma les yeux. Et sans un mot, il souhaita une seule chose : passer la prochaine fête de l’éclosion aux côtés d’Akemi.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Jeu 17 Aoû 2017 - 21:50





C’était un spectacle des plus magiques, mais aussi des plus beaux que la jeune femme n’avait jamais vu de sa vie. De sa fenêtre, elle n’avait jamais pus entrevoir pareil beauté et aujourd’hui, elle avait enfin le loisir de le contempler de plus près de ses yeux brillants. Les lucioles bleutés qui s’élevait hors du sol, la lueur de la lune qui brillait fortement malgré sa faible luminosité, et ses fleurs magiques… Ses magnifiques fleurs qui laissaient leur odeur et leur lumière éclairer toute l’île. Elle s’était tournée vers le forêt quand Seiji lui intima de regarder et aussitôt, elle se sentit émue par tant de beauté, tant de joliesse dans le paysage de son enfance. Ses yeux regardaient partout, comme une enfant qui découvrait le monde et bientôt, elle vit enfin les quelques lanternes qui s’élevaient avec force dans le ciel. Les vœux étaient lancés et peu à peu, l’immensité du ciel se retrouva envahie par de multiples lanternes qui portaient un espoir pour ce monde. Regardant sa propre lanterne, Akemi hésita quelques instants, avant de sentir une douce chaleur envahir sa main. Timidement, elle osa un regard, avant de se tourner vers Seiji avec un sourire doux et tendre. Peu à peu, elle resserra ses doigts autour des siens et attendit le décompte du jeune homme pour lancer sa lanterne en même temps que lui. Un, deux et trois. Doucement, sa main s’éleva vers la pénombre, poussant avec douceur sa lumière qui s’éleva timidement vers les cieux en compagnie de celle de son gardien. Pendant quelques secondes, elle regarda celle-ci s’élever de plus en plus haut, avant de fermer les yeux d’un air paisible. Elle avait toujours fait des vœux de paix, de tranquillité et d’avenir radieux, mais cette fois, elle avait décidé d’être un peu plus égoïste. Son unique souhait, concernait cette fois qu’une seule personne et avec force elle souhaita sincèrement que la vie de son unique gardien soit ponctuée de joie même après sa mort. Avec lenteur, elle ouvra alors les yeux, avant de se tourner vers son ami d’enfance. Un doux sourire s’afficha sur ses lèvres, alors qu’elle se tourna à nouveau vers les lanternes, le regard plein d’espoir.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant