Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Silent Sunlight [PV Camelia] (EVENT)

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Dragoon de l'Aube

Points de rang : 145



Sorts & compétences

Camelia

Joueuse de Blitzball

le Ven 18 Aoû 2017 - 10:47

❝ silent sunlight.
ft. Esra
Au fond, Esra était un peu comme un enfant. Ses yeux pétillaient d'un entrain qui eût le don d'attendrir Camelia et elle se plût presque à imaginer son coéquipier, à six ou sept ans, surexcité à la simple vue des Chocobos. Elle n'eût aucun mal à l'imaginer avec une petite quinzaine d'années de moins. Haut comme trois pommes, les joues rebondies, ses iris cuivrés brillant d'une joie propre à l'enfance, qui lui aurait sûrement donnée envie de le prendre dans ses bras pour le cajoler. Peut-être qu'elle se trompait, au final. Peut-être qu'il n'était rien de tout ça lorsqu'il était plus jeune. Après tout, Esra ne lui parlait que peu de lui-même, et elle ne pouvait pas leur en vouloir. Leur discussion se limitaient à des chamailleries sans queue ni tête et il était généralement plutôt compliqué pour eux de tenir une discussion sérieuse sans finir par se taper dessus. Quand bien même ils en avaient très certainement besoin.

Elle ne se moqua pas, à aucun moment. Au contraire même : son visage s'illumina d'un sourire attendri et elle l'écouta calmement parler en... Se sentant l'envie d'écraser sa main sur son propre visage dès la tendresse du moment passée. Esra était ce qu'il était, après tout. Frivole et si insouciant que Camelia se demandait parfois comment il n'avait pas encore fini avec les cinq doigts d'une fille en travers de la face. Elle tira tout simplement la langue à sa question, fière de sa mauvaise foi, puis retourna à son assiette en l'ignorant sans plus de cérémonie.

— J'espère que tu tomberas, tiens ! grommela-t-elle plus ou moins furieusement en nettoyant son plat.

Et puis, deux comme Spit ? Très peu pour elle ! Elle adorait son coéquipier. Mais si un seul de ce modèle suffisait à la faire voir rouge parfois, deux d'entre eux finiraient par la rendre complètement marteau.

— Et puis, très peur pour moi, j'ai déjà envie de te jeter du dos de ce Chocobo une fois qu'on y sera, et d'ailleurs, je ne vois absolument pourquoi j'aurais peur pour t--.

Le souffle coupé, Camelia interrompit sa phrase au beau milieu de ce qui s'apprêtait à être un nouvel élan de mauvaise foi, frissonna. D'une joie surprenante qui la fît rougir à la vitesse d'un coeurl en furie. Les lèvres d'Esra contre sa joue arrachèrent aux siennes un petit couinement surpris et elle papillonna des cils un moment avant d'avoir l'impression de littéralement se liquéfier. De sentir son cœur rater une succession de battements qu'elle cessa de compter au bout de cinq, plus ou moins. Un peu plus ou un peu moins. Puisqu'il repartît avec dès qu'elle le sentît s'éloigner. Reste. Elle pouvait rêver. Elle en rêvait. Elle voulait qu'il l'aime comme elle pouvait l'aimer.

— J-Je... De... Rien, se contenta-t-elle néanmoins de balbutier en fixant obstinément son assiette.

Il lui fallût une éternité et une poignée de secondes, pour revenir à elle. Pour se dire qu'elle allait le tuer. Comme à chaque fois qu'il la surprenait. Comme à chaque fois qu'il la faisait espérer pour mieux lui envoyer, en plein visage, les morceaux d'un espoir qu'il s'amusait à mettre en pièces à chaque fois qu'il se comportait comme il venait de le faire.
Vexée comme un pou, Camelia sécha ses mains et attrapa sa besace avant de sortir à sa suite en faisant la moue comme un Chocobo mal luné. Ne te fais pas d'idées. Ne te fais pas d'idées. Ne te fais pas d'idées. C'était juste pour t'enquiquiner. Juste ça. C'est Esra, il doit faire ça tout le temps. Avec n'importe qui en plus. BEH. Son visage se déforma en une petite moue agacée et elle dût se maîtriser au mieux pour empêcher à ses oreilles de frémir au rythme de sa frustration. Il jouait un peu trop avec ses nerfs, depuis ce matin !
Et comme pour le lui prouver, elle se planta près de lui, inspira et... S'empara de sa main pour l'obliger à avancer en s'efforçant d'empêcher à ses oreilles d'exprimer la gêne, monumentale, qui lui nouait le ventre. Pense à Esmeralda qui vomit. Pense à Esmeralda qui vomit. Pense à Esmeralda qui vomit.

 Je fais déjà preuve d'une immense bonne foi en acceptant de venir avec toi, profites-en. Et dépêche-toi, surtout ! Et... Et ne va pas te faire d'idées ! Tu es tellement tête en l'air que tu risquerais de te perdre.

Elle tenta maladroitement de donner contenance à sa voix, en vain. Mais elle préférait mieux mourir plutôt que de lui admettre que son comportement était assez perturbant pour faire battre son coeur plus vite, et qu'elle avait tout simplement envie de sentir sa main au creux de la sienne.



© Shae.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Dim 20 Aoû 2017 - 20:25
Evidemment, il pouvait courir pour qu'une course de chocobo puisse se passer dans le calme le plus paisible. Ah là là. Ils faisaient la paire tous les deux ! Quoique en prenant du recule, la sérénité dans leur relation serait trop...Ennuyante. C'est pour ça qu'il s’entendait avec Camy, avec Spit, avec les autres de l'équipe. Parce qu'ils profitent de chaque instants comme si c'était le dernier. Pourtant Esra ne suivait pas complètement ce leitmotiv, quand on voit que le gars n'a même pas su se déballer à son béguin.
Mademoiselle toujours sur la défensive, il ne lui adressa qu'un simple sourire plein de malice en guise de réponse. Sa tentative d'approche ne fût que courte et peu insistante, toutefois suffisante pour rajouter une petite goutte dans ce vase trop plein qu'était sa patience. On dirait que ce n'était pas le seul : à peine a-t-il mis un pied dehors et le temps de se faire aveugler par la lumière qu'on le traîna de force sur le ponton. Camy avait mis le turbo, en l'attrapant non pas par le bras mais par la main. LA MAIN. SORTEZ LE CHAMPAGNE !

— « H-Hey, doucement, on se calme, je peux encore marcher tu sais...! »

Esra râlait un peu, du fait d'être surpris. Juste quelques secondes du moins, jusqu'à ce que l'expression de son visage change du tout au tout. Sa mine renfrognée se fondit en un air béat, les yeux rivés sur ce contact qui le rendait toute chose. Son cœur s’excitait dans sa poitrine et ses lèvres s'étirèrent joyeusement. Ne pas se faire des idées ? Ah franchement, c'était difficile dans une situation pareille surtout quand vous désirez tenir dans vos bras la personne concernée.  En attendant, il n'avait pas mangé son sens de la répartie, notre cher "Vif d'Argent".

— « Au moins remarque, on se perdra à deux, pour le coup. »

Ses doigts s’entremêlèrent machinalement aux siens, marcha plus vite de sorte à arriver à sa hauteur. Mais si tu croyais mon cher Esra, que ça roulerait comme sur des roulettes...Hé bien tes espoirs, tu vas encore les voir s'envoler ! Enfermé dans une sorte de bulle mentale, il n'avait pas fait gaffe au gamin malicieux qui courrait dans leur direction, les contourna, pour échapper à un poursuivant bien plus âgé que lui. Un grand frère sûrement, qui, ne cherchant pas à savoir, a bousculé violemment les deux ailiers sans s'excuser.  ET PAF ! Un Esra qui perdit l'équilibre, entraînant Camy dans la flotte. Génial. Remontant rapidement à la surface, il rejoignit le bord franchement FRANCHEMENT pas content du tout. La silhouette de leur assaillant se fondait au loin. Trop loin pour le rattraper. Mais pas grave, fallait qu'il évacue sa colère du moment là.

— « Enfoiré ! Ça ne va pas non ?! Attends que je te recroise et que je te jette dans l'eau glacée, on va voir si t'aime ça ! »

Trempé. Complètement. S'il voulait prendre un deuxième bain, il l'aurait fait hein ! Esra poussa un long soupire et se tourna pour vérifier si tout allait bien du côté de Camelia qui devait être tout aussi furax que lui. Y'avait de quoi en même temps !

— « Ça va...? »

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Dragoon de l'Aube

Points de rang : 145



Sorts & compétences

Camelia

Joueuse de Blitzball

le Lun 21 Aoû 2017 - 11:02

❝ silent sunlight.
ft. Esra
L'humeur de Camelia était passée de passablement mauvaise à incroyablement bonne. Mieux encore : Elle rayonnait.
La main d'Esra dans la sienne lui arrachait des frissons de joie incontrôlés, submergeait sa poitrine d'une kyrielle d'émotions toutes plus agréables les unes que les autres et elle se surprit même à sourire bêtement lorsque, naturellement, il se laissa aller à entrelacer leurs doigts.
Se perdre avec lui ? Ce que tu ne comprends pas, c'est que je pourrais me perdre partout avec toi.

— Pour tout t'avouer, je pense que ça doit être plutôt compliqué, de se perdre à Kilika.

Elle n'était pas contre l'idée, ceci dit. Et si elle aurait pu se perdre longtemps à s'imaginer toutes sortes de scénarios improbables où elle finissait blottie dans les bras d'Esra, la sensation de l'eau fraîche sur sa peau eût vite fait de la ramener à la réalité. Elle n'avait pas eu mal, sur l'instant, en dépit de son épiderme qui s'était frotté contre le sable. La chute lui avait semblé aussi étrange qu'irréel. Presque rêvée. Pourtant, c'était bien de l'eau, qu'elle sentait battre contre son buste, et c'était bien Esra qu'elle entendait s'énerver. Elle était partie pour une journée de rêve et, comme d'ordinaire, tout partait en l'air.

— Je...

Les mots se bousculèrent dans sa gorge, se suspendirent à ses lèvres. Camelia baissa les yeux, incapable de parler. Incapable d'assimiler. La journée avait parfaitement commencé alors pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi comme ça ? Pourquoi alors qu'elle pouvait enfin profiter d'un moment aussi agréable avec Esra ?
Camelia sentît sa poitrine se serrer.

— Je crois que j'en ai juste un peu marre, murmura-t-elle comme pour elle-même.

Son regard se perdît sur sa robe, sans trop la voir. Elle voulait juste se cacher, au fond. Fuir la peine qui roulait sous forme de larmes dans ses immenses yeux bleus.
Bleus.
Bleus.
Ses sous-vêtements étaient bleus et tout le monde les voyait. Ou tout du moins, tous ceux qui prendraient le risque de la regarder.

— Oh putain.

L'insulte avait fusé, accompagnée d'un mouvement vif de Camelia pour ramener ses bras sur sa poitrine en même temps qu'elle serrait les cuisses, horriblement gênée. Sa tentative de pleurnicherie s'était muée en un malaise qui alourdît aussi violemment son cœur que sa poitrine.

— Je... Je vais bien. Ne me regarde juste pas... S'il te plaît.

Difficile de faire la différence entre la blitzballeuse et une véritable tomate, à l'heure actuelle. Même ses oreilles avaient fini par s'échapper de ses cheveux pour frénétiquement s'agiter au rythme de sa gêne... Qui se transforma en colère à la même vitesse qu'un coeurl en chasse.
Elle aurait pleuré de honte, si elle pouvait. Néanmoins trop fière, elle se contenta de maladroitement chercher un endroit où sortir de l'eau sans être regardée. Elle n'avait qu'une envie : retrouver cet abruti pour lui décoller la tête à grands coups de gifles, rentrer et se rouler en boule sous son lit.

— Je vais le tuer. Je vais attraper ce crétin, et je vais le tuer. Je vais l'éventrer. Ou shooter dans sa tête comme dans un ballon de Blitzball. Et pas que dans sa tête. Je vais lui pourrir sa descendance.

Difficile de mettre plus de rage dans une seule tirade.

© Shae.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Mer 23 Aoû 2017 - 19:39
Elle avait raison, se perdre à Kilika relevait d'un exploit. C'était loin d'être comparable à Luca, mais de toute manière ce n'était pas ce point précis qu'Esra voulait soulever. Peut importe où il se paumait, c'était avec elle qu'il voulait. Il pensait que Camy aurait compris après avoir entremêlés ses doigts avec les siens mais même pas.

— « Mouais, pas faux.  A deux c'est juste plus sympa. »

On pouvait sentir une touche de déception dans le ton de sa voix. Rien d'étonnant, bien que ça ne l'empêchera pas de ne pas abandonner. Y'avait encore le temps de profiter de la journée, le début d'après-midi n'avait pas été encore entamé. Tout aurait pu se dérouler tranquillement si un espèce de sagouin n'avait pas déboulé comme un taré. Le mauvais karma, quand il cherche à te pourrir ton existence, il le fait avec plaisir en te piétinant sans aucune forme de procès.

Calme-toi Esra, ça pourrait être pire, hein ? Non ?

Il voyait sa coéquipière se décomposer sous ses yeux. Elle se cachait, et compris très vite que la transparence de sa robe risquer de laisser entrevoir ses sous-vêtements en dessous. Pour ainsi dire...Oui, il en avait vu furtivement. Un ensemble bleu. Mais la situation était déjà assez embarrassante pour rajouter une couche supplémentaire.

— « J'en ai vu un peu sans faire exprès, désolé. »

Esra tourna la tête, trifouillant nerveusement son oreille le rouge léger sur ses joues. Lui encore, être trempé, c'est pas grave, il n'avait rien à cacher. Quant à Camelia...Effectivement, c'était plus problématique, et il en était conscient. Allez stop, fallait qu'ils sortent de là surtout !
S'appuyant sur ses avants-bras, un peu d'élan, hop il n'eut pas de mal à rejoindre la terre ferme. A entendre Camy jurer, on pouvait dire qu'elle venait d'activer son mode furax et comment dire, que deux personnes dans cet état ça peut faire mal. Espérons pour le type qu'il ne recroise pas leur chemin, sinon ça va barder sévère. Esra jeta un œil discret à sa camarde et s'approcha d'elle, avec un sourire qui se valait rassurant.  Sa colère, il l'avait mise de côté - pour l'instant du moins.

— « T'en fais pas va, l'important c'est qu'il n'y ait rien de cassé.  Le seul chose étant...Que tu vas devoir te changer je pense, à part si on trouve un coin tranquille au soleil pour que tu sèches ? Et t'en fais pas, le premier qui s'amuse à faire le voyeur, je l'atomise. »

Et ça se voyait sur sa trogne renfrogné qu'il était sérieux.  C'est vrai quoi, à un moment, y'en a marre quoi ! Pourquoi à chaque moment où il pouvait se retrouver seul avec Camy, il y avait TOUJOURS quelque chose pour tout fiche en l'air ?

C'est pas juste.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Dragoon de l'Aube

Points de rang : 145



Sorts & compétences

Camelia

Joueuse de Blitzball

le Mer 23 Aoû 2017 - 22:17

❝ silent sunlight.
ft. Esra
Camelia vît sa gêne redoubler si violemment qu'elle avait presque l'impression de sentir ses rougeurs mordre ses joues. Il en avait vu. Un peu. Sûrement déjà trop. Et Camy dût se retenir maladroitement de ne pas exploser. Rien n'était de sa faute, après tout. Et il a au moins eu la gentillesse de détourner la tête. Concentrant ce qu'il lui restait de self control sur la galanterie d'Esra, elle l'observa sortir de l'eau en marmonnant discrètement des imprécations toutes plus élégantes, puis entreprît d'elle-même se rapprocher du ponton.
Sortir de l'eau ? Maintenant ?

— Je t'avouerai que je n'ai pas réellement envie de sortir de l'eau au beau milieu d'autant de gens, mais... Le séchage au Soleil risque de nous prendre un petit temps, non ?

Sa promesse d'atomiser le premier venu porteur d'un regard déplacé avait soufflé sur sa colère si vite qu'elle se retrouva presque à sourire bêtement. Est-ce qu'il s'agissait là d'une façon comme une autre de la « protéger » ? Elle n'en savait rien. Elle ne voulait pas savoir, au risque d'avoir mal. Mais la perspective lui plaisait.

— C'est gentil.

Non, Camy. C'est normal. Dis toi que c'est normal.
Relativement compliqué si l'on prenait en compte le fait qu'elle avait un mal fou à détacher son regard du visage de son coéquipier. Esra étant déjà fichtrement beau en temps normal, ses cheveux et ses vêtements mouillés lui donnaient actuellement un air assez irrésistible pour donner à Camy l'envie d'à nouveau le faire tomber à l'eau et elle dût presque se faire violence, pour s'en empêcher. Tu délires, ma pauvre. Le Soleil tape trop fort sur ta tête.

Inutile de préciser qu'elle était embarrassée : ses joues et ses oreilles le faisaient déjà bien assez. Prenant toutefois son courage à deux mains, la métissée se hissa à son tour sur le ponton et se recroquevilla doucement sur elle même, ramenant ses genoux contre sa poitrine avec un petit sourire coincé aux lèvres.

— Mh... On est habitués à se mouiller ensembles alors... Je suppose que ça va. Et puis, c'est toujours plus amusant si c'est avec toi... Enfin... Euh... On va se changer, alors ? Ou... Bah... L'idée du coin tranquille au Soleil me... Me va tout aussi bien.

Respire, Camy.

Camelia écrasa doucement son front, rouge, contre ses genoux.
Le flot d'inepties qu'elle était apte à débiter à l'heure actuelle lui semblait affreusement sidérant.

— Je vais me taire, je crois.

© Shae.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Dim 27 Aoû 2017 - 23:05
Relativisons : ça pourrait être pire, comme se retrouver nez à nez avec un morbol et devoir prendre ses jambes à son cou. En espérant que ça ne leur arrivera jamais d'ailleurs, sinon ça serait le drame. Camy demandait son avis. Ce qu'il en pensait ? Il n'avait pas à réfléchir pour lui donner une réponse qui était pour lui évidente. Des deux, Esra semblait être celui qui s'en était le mieux remis. Rien d'étonnant à ça, même s'il trouvait que sa camarade paniquait un peu trop pour pas grand chose, au final. Après facile à dire qu'on on était pas à la place de la concernée.

— Oh t'en fais, je ne suis pas pressé. J'ai dis que je me promènerai avec toi, et même si on fait ça ce soir c'est pas grave.

Ou remettre ça une fois aussi, quoique ça serait dommage de ne pas profiter de Kilika, tant qu'on y est . Connaissant Camelia, elle aurait fini par se débrouiller pour aboutir à ce qu'ils avaient prévu. Il en était certain.

— Ce n'est pas "gentil", c'est normal. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour toi, dis-moi, hein ? Sérieux, tu me perds quand tu rougis comme ça, c'est chou ~

Esra lâcha un rire, alors qu'il replaçait gentiment les mèches derrières ses oreilles pointues choupinettes. Ok c'est vrai, c'était gentil aussi de sa part. Il aurait pu la laisser se débrouiller toute seule, ou carrément se moquer. Mais ne l'a pas fait parce que...Euh...Il n'en avait pas envie, peut-être ? Et s'il se moquait en général, c'était gentiment. Jamais il ne ferait quelque chose pour lui faire du mal. Il tenait trop à elle pour ça. Beaucoup trop.  Au moins, ce que Camy venait de dire, même timidement, avait fait grandement plaisir à son partenaire de blitzball. Rien qu'à voir le sourire ravit qui traînait sur son visage.

— Ne te force pas, j'ai compris ce que tu voulais me dire. Et, euh...Je dois dire que moi aussi. Pas que je n'aime pas être avec les autres ! Juste que avec toi, c'est différent, voilà tout.

Et dans différent, le brun sous-entendait qu'elle le mettait un peu dans tous ses états. Son cœur s’emballait, plus violemment que ce qu'il avait pu éprouver auparavant. A croire qu'il était en train de se transformer en amoureux transi, chose que Esra aura du mal à admettre. C'est vrai, qu'avait-elle de plus que les autres ? Jolie, mignonne, rigolote, empathique. S'ils jouaient les chiens et chats en permanence, elle, au moins, savait apprécier ce qu'il était en tant que personne. Pas en tant qu'étoile montante du Blitzball.  Camalia était une des rares à le connaitre, hormis ce qui a fait son passé. Ils n'avaient jamais eu réellement l'occasion d'avoir une conversation sérieuse à ce sujet, quelques bribes tout au plus depuis qu'ils jouaient chez les Luca Goers. Triste constat, animé probablement par une peur cachée de faire face à leurs hantises.

— Mais non boude pas !  

Mademoiselle ne bougea pas. Esra soupira.  Ah làlà.
Si Camy voulait qu'il use des grands moyens, il n'allait pas s'en priver. Hop, on s'abaissa à sa hauteur, glissa une main sous ses genoux, l'autre derrière son dos puis la souleva pour la porter comme une princesse. Un vrai poids plume cette fille ! Ce n'était pas plus mal, remarquez.

— On ne discute pas, je te ramène à l'intérieur pour que tu puisses te changer. J'ai peur que tu t'évanouisses si je te laisse comme ça à la vue de tout le monde.  

C'est donc en chevalier servant - en quelque sorte, pour l'image on va dire - qu'il rebroussa chemin avec Princesse Camelia dans les bras, tout fier et en même temps amusé. Le brun fit en sorte de la garder solidement contre lui, lançant quelques sourires complices de temps à autre jusqu'à être revenu dans la fameuse hutte et la reposa à terre.

— Vas-y, je reste là. T'inquiètes pas pour moi, y'a que mes sous-vêtements qui risquent de me gêner un temps vu que j'ai l'impression de m'être fait dessus...Mais ça finira bien par sécher. 

Désagréable était le mot. Mais s'il devait se faire du soucis, c'était pour ses affaires qui trainaient dans son sac...

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Dragoon de l'Aube

Points de rang : 145



Sorts & compétences

Camelia

Joueuse de Blitzball

le Mar 29 Aoû 2017 - 12:27

❝ silent sunlight.
ft. Esra
Camelia eût presque l'impression de sentir un soleil exploser dans sa tête.
Véritable déferlante de tout l'amour qu'elle pouvait ressentir, il emporta avec lui l'angoisse qui avait, jusqu'à maintenant, noué le cœur de Camelia. Comme une traînée de flammes. Soufflée par le vent. Et elle se sentît presque fondre, alors que ses oreilles remuaient imperceptiblement au contact d'Esra. Son cœur prît des allures un peu plus amples et elle dût se faire violence pour s'empêcher de violemment l'éloigner d'elle, pour s'empêcher de craquer. Au lieu de quoi, ses bras se resserrèrent autour de ses genoux et elle détourna les yeux, gênée au possible.

— Euh... Bah... Je... Ah..

Dire qu'elle avait peur était un euphémisme aussi doux qu'erroné : Elle était terrifiée. Terrifiée à l'idée de trop l'aimer et de disparaître aussi violemment qu'elle n'était arrivée. Terrifiée à l'idée de s'avouer à lui et de le voir la rejeter. Pour de multiples raisons. Elle aurait voulu se persuader que ce qu'elle ressentait n'aurait jamais réciprocité. Mais comment y croire s'il lui disait qu'avec elle c'était « différent » ? Comment y croire s'il se comportait avec elle comme il le faisait ? Elle le savait, au fond. Leur relation ne ressemblait en rien à celle qu'elle aurait entretenu avec un frère, comme Spit.

Alors, oui, elle aurait menti en avançant que la perspective ne lui plaisait pas. Autant qu'elle aurait menti en jurant qu'elle ne comprenait pas. Il l'appréciait, sûrement. Plus que ce qu'il laissait croire en tout cas. Et elle aimait ça.

— J'ai... Une question à te pos--aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Elle s'agrippa instinctivement, refermant ses doigts sur le T-Shirt humide d'Esra en se sentant rougir si violemment qu'elle se serait aisément confondue avec la sauce épicée qu'on avait tenté de lui faire manger, deux jours avant. Ses yeux papillonnèrent un court instant, du fait de la surprise, se perdirent dans ceux de son coéquipier et ce fût l'équivalent d'un seau d'eau brûlante qu'elle sentît s'écraser sur sa tête. Elle l'aimait. Avec une certitude qu'elle ne pouvait plus réellement nier et qu'elle avait désormais un mal fou à cacher.

— Je... Qui ne serait pas gêné ! On voit mes sous-vêtements, Esra ! Ne t'y habitues pas !

Comme pour appuyer ses mots, elle s'empressa de couvrir sa poitrine de sa main de libre, légèrement vexée. Les hommes ne comprenaient jamais rien, de toute manière. Surtout celui-là.
Pourtant, ses sourires dans sa direction eurent vite fait d'apaiser son début d'agacement et il fallût quelques secondes pour revenir à la réalité, lorsqu'il la reposa à terre. En sécurité et bien cachée.

— Je... Je me dépêche. Évite de te faire rattraper par tes groupies, avança-t-elle simplement avant de disparaître dans les escaliers.

Il fallait qu'elle se calme, qu'elle l'oublie, qu'elle se le sorte de ses pensées.
Retirer sa robe fût relativement aisé, pourtant, Camelia se retrouva presque à volontairement galérer, une fois dans sa chambre. Choisir ses vêtements lui prît presque autant de temps et, traumatisée à l'idée de faire la même erreur deux fois, elle enfila simplement un short accompagné d'un débardeur et s'empara d'une serviette dans la salle de bain, au passage. C'est un coup à tomber malade, idiot.

Pas plus détendue, elle rejoignît Esra au rez-de-chaussée, entreprît de lui envoyer la serviette en pleine tête et... Se ravisa. Un peu de gentillesse ne lui ferait pas de mal et, comme pour le prouver, elle s'approcha de son coéquipier pour lui poser la serviette sur la tête en lui souriant maladroitement.

— Un vrai bébé. Heureusement que je suis là. Aller, en route. Les Chocobos ne seront pas là éternellement.

Elle allait avoir besoin d'un monstrueux self control, si elle voulait tenir la journée. Et Yevon seul savait comme elle pouvait en manquer.
Néanmoins, elle lui tendît tout de même la main, sans le regarder.


© Shae.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Ven 1 Sep 2017 - 1:25
On peut dire qu'en la portant comme il l'avait fait, Esra lui avait coupé le sifflet. Quand bien même son attention première fût de la protéger des potentiels voyeurs, cela dissimulait aussi une envie de la tenir dans ses bras, et ne s'en était donc pas privé.

— Ah ça...Je ne peux pas te garantir que je ne m'y habituerais pas !

Ceci est une blague, bien évidemment vu ce rictus félin sur son faciès de jeune homme innocent de 22 ans. Et encore innocent...Ça dépenda pour quoi. En côtoyant les Luca Goers, on ne pouvait pas dire que leur capitaine n'avait été en aucun cas influencé par ses coéquipiers, au contraire ! S'ils lui ont beaucoup apporté, Esra se retrouvait assez souvent à participer à leur folies pour le meilleur ou pour le pire. Et encore de tous, Camy était sûrement la plus - gentiment - victimisée, car malheureusement pour elle, mademoiselle était le seul membre féminin de l'équipe, ce qui avait pour effet de raviver pas mal de rumeurs, en particulier sur les deux ailiers. C'est vrai regardez-les ! Y'a qu'eux pour ne rien comprendre ! ...Enfin si, Esra comprenait mais était tout aussi stupide de se mettre des barrières pour rien, au final.

— Je pourrais  en dire autant des toutous qui te suivent à la trace...

A savoir les groupies masculines de sa béguin. C'était sur le ton de la taquinerie, mais il rigolait à moitié. C'est pas sa faute s'il ne pouvait pas se retenir d'être jaloux. Pourtant, y'avait pas de quoi, lui aussi était une star montante du blitzball fortement appréciée. Un peu trop par moment.
En attendant que Camelia se change, il ouvrit son sac pour vérifier l'ampleur des dégâts, se doutant déjà de ce qu'il allait trouver : sa carte, fichue. Son porte-monnaie, trempé. Y'avait que sa gourde qui demeurait intacte.  Esra poussa un long soupire.

Croisons les doigts pour qu'elle pense à prendre la sienne...

Sinon tant pis, hein. Ils se débrouilleront. C'est pas comme s'ils avaient un sens pourri de l'orientation de toute manière. En tout cas, elle avait fait plus vite que tout à l'heure, son camarade avait juste eu le temps d'aller boire un grand verre d'eau et de se poser un peu qu'elle était de retour. Et cette fois-ci, c'est Camy qui l'a poussé à se bouger les fesses, lui tendant une main timide qu'il saisit sans se poser de question, tout fier et tout content, vérifiant à deux fois que la catastrophe précédente ne se reproduira pas. La sensation des doigts entremêles lui faisait encore tout drôle à l'ailier, mais n'empêche que c'était agréable. Sa main était toute petite est menue comparée à la sienne, c'était simplement adorable. Et si on venait leur dire quelque chose, grand bien leur fasse, il n'en avait royalement  rien à faire.

Alors, où allaient-ils pour commencer ? Esra se rappela de ce que son coéquipier leur a dit : selon lui, il suffisait de suivre le grand chemin après les pontons pour tomber pile poil dans le centre de l’île, là où étaient censés être les petites boutiques et les préparatifs pour la fête de demain. La route jusqu'à là-bas ne fût pas longue ni éprouvante et c'est soulagés qu'ils arrivèrent à destination. Autant dire que...C'était pas mal bondé. Demain sera cent fois pire.

— Allez pour oublier l'histoire de tout à l'heure, on cherche un coin pour manger une glace ? C'est moi qui régale !

Les deux ne se tenaient plus la main et pourtant, à les regarder, la proximité qui les liait ne faisait aucun doute. De quoi alimenter les nombreuses rumeurs sur les membres composant la fabuleuse équipe des Luca Goers, qui n'étaient pas que de pures bêtises pour une fois.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Dragoon de l'Aube

Points de rang : 145



Sorts & compétences

Camelia

Joueuse de Blitzball

le Dim 3 Sep 2017 - 13:07

❝ silent sunlight.
ft. Esra
Kilika était encore plus belle, vue de jour. Camelia avait beau vivre depuis un peu plus de trois ans sur la seconde mégalopole de Spira, voir la mer sous un autre angle la charmait autant que si elle la découvrait pour la première fois. Un peu plus si l'on prenait en compte le fait qu'elle découvrait Kilika aux côtés de son coéquipier et amour inavoué. De quoi redonner des couleurs un peu plus vives à son désastreux début de journée.
Alors elle n'avait pas rechigné, lorsque leurs mains s'étaient relâchées, avait apprécié ce contact à sa juste valeur en perdant ses yeux, azurés, sur les petits stands qu'ils croisaient. Luca avait beau être une ville magnifique, les pontons et maisons sur pilotis de Porto Kilika étaient aussi adorables que chaleureuses et, si elle n'avait pas fait partie des Luca Goers, Camelia aurait sûrement considéré l'idée de venir s'installer ici.

Elle baignait dans un véritable bonheur sans failles.
Si son intérêt avait tout aussi prononcé lorsqu'elle avait découvert Luca, l'architecture de Kilika lui rappelait le village où elle avait grandi et il lui fallût un certain temps pour revenir à elle, lorsqu'Esra lui adressa la parole.

— Oh... Je te suis. Une glace aux marrons glacés, pour moi.

Elle ne savait pas réellement s'il s'en rappelait alors autant le préciser. Au fond, son parfum préféré était-il réellement d'une quelconque importance ? Elle avait, à de nombreuses reprises, quémandé des glaces après leurs entraînements sous le soleil, cuisant, de Luca, étouffée par la chaleur de l'eau contre sa peau et de l'astre diurne au-dessus de sa tête. Son épiderme trop fragile criait bien souvent grâce et il lui était arrivée plus d'une fois d'avoir presque l'impression de pouvoir transformer un glaçon en vapeur au creux de sa main, tant elle avait chaud.  Alors, en véritable petite sœur – et princesse officieuse – des Luca Goers, elle s'était tout naturellement habituée à poliment demander à ce qu'on l'accompagne chez un glacier, à chaque fois que leurs entraînements se terminaient. Petits rituels qu'elle aimait tout particulièrement lorsque c'était avec Esra, qu'elle les effectuait.
D'humeur rayonnante, Camelia fît donc route vers le premier glacier à proximité, siffla. La queue agglutinée derrière le stand la résigna et elle tourna les talons en jetant un petit coup d'oeil à Esra.

— Mh... Peut-être pas celui là. On pourrait en chercher un plus proche de la plage ? Ca nous fera un endroit tranquille où manger, comme ça. Et on aura ensuite tout le temps de voir les stands et... Les chocobos.

Ses derniers mots animèrent son visage d'un sourire ravi et elle s'empressa de chercher un nouveau glacier des yeux, avant de prendre la direction de la plage. Si elle était survoltée ? Évidemment que oui. Kilika la mettait autant de bonne humeur que la présence d'Esra.


© Shae.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Lun 25 Sep 2017 - 1:01
Esra aurait mis sa main à couper qu'elle n'aurait pas refusé si gentiment de manger une glace. Et il avait eu raison, en plus d'avoir deviné le parfum qui lui ferait envie. A force, Camy était devenu pire qu'un livre ouvert dans lequel il prenait un malin plaisir à lire à travers. Bien que tout ça était relatif. S'il savait ce qui se tramait vraiment dans sa tête, il saurait que se retenir de faire le premier était totalement inutile. Un beau duo d'idiots qui se tournaient autour. Mais beau quand même, dans leur bêtise.

— Tu sais quoi ?...J'en étais sûr.

Un rictus amusé dansait sur ses lèvres, alors que ses mirettes rieuses fixaient le visage de sa camarade qui allait dans quelques instants, et très certainement changer de couleur. Ou arborer cette moue adorable qui le faisait fondre littéralement comme neige au soleil. Oui oui.

Sur ce, il scruta les environs à la rechercher d'une échoppe, bien que ce ne fût pas difficile : juste un peu plus loin, où il y avait déjà masse de foule qui faisait la queue. Esra soupira, et visiblement, Camelia a dû surement le aussi remarquer puisqu'ils regardaient tous les deux au même endroit. Autant dire que plus synchro que ça, tu meurs ! Enfin non, pendant les matchs c'est encore plus remarquable en réalité. Connaitre les habitudes de l'autre, sa façon de penser...Ça fait accroître forcément les chances de coïncidences et c'est d'autant plus vrai qu'ils sont particulièrement complices. De quoi changer avec leurs débuts qui étaient loin d'être la joie, jusqu'à ce qu'ils finissent par se comprendre l'un et l'autre. Presque, du moins.

— Hm...Je pense que c'est mieux oui. Parce que je ne sais pas toi, mais j'ai pas la motivation de griller sur place pour avoir une glace vu le monde qu'il y a.

Au moins sur ce plan, ils étaient d'accord et ils ne restèrent pas plantés là bien longtemps, avant de gagner tranquillement le chemin en direction de la plage pas mal bondée à cette heure-ci. Rien d'étonnant non plus vu l’événement de demain, l'affût de touristes était davantage conséquent. D'ailleurs, les autre des Luca Goers ne devaient pas être très loin à traîner ou à jouer au blitzball. Pourtant, Esra leva la main devant son visage de sorte à scruter les environs, mais il n'y avait personne. Étrange. Par contre, il avait repéré un glacier dont la file se dissolvait beaucoup plus vite que toute à l'heure. Alors de peur que ça se replisse à vitesse éclair, ils s’empressèrent de faire la queue jusqu'à ce que leur tour arrive. Si Camy avait choisi une glace aux marrons glacés, lui avait opté pour de la fraise. Cornets, qu'il paya pour s'excuser d'avoir malencontreusement entraînée sa camarade dans l'eau toute à l'heure, a-t-il dit.

Mise à part, ça faisait un moment qu'il n'en avait pas mangée, et autant dire que la première léchée le faisait presque ronronner de plaisir.

— Tu préfères pas qu'on se mette dans un coin à l'ombre ? Ou tu veux qu'on continue à marcher ave ... - Oh, fais gaffe ! Ah...Tu viens de t'en mettre sur ta robe.

Aie aie aie. Décidément !

Une vraie miss catastrophe.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2