Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Une île de cendres et de souvenirs [Pv: Akemi]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Akemi

Classe : Mage blanc

Points de rang : 525



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Sam 22 Déc 2018 - 14:39


 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Seiji

Classe : Bretteur

Points de rang : 475



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Mar 25 Déc 2018 - 23:11

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Akemi

Classe : Mage blanc

Points de rang : 525



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Dim 30 Déc 2018 - 19:03


 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Seiji

Classe : Bretteur

Points de rang : 475



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Mar 1 Jan 2019 - 14:23

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Akemi

Classe : Mage blanc

Points de rang : 525



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Mar 22 Jan 2019 - 16:41


 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Seiji

Classe : Bretteur

Points de rang : 475



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Dim 27 Jan 2019 - 19:30

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Akemi

Classe : Mage blanc

Points de rang : 525



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Ven 1 Mar 2019 - 16:07


 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Seiji

Classe : Bretteur

Points de rang : 475



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Jeu 25 Avr 2019 - 23:33
Il sentait les lueurs du matin contre ses paupières, titillant ses sens qui s’éveillaient péniblement. Seiji échappa un grognement indolent, pestant intérieurement contre un soleil trop matinal, et contre la houle qui secouait la coque du navire. Chaque roulement l’arrachait davantage du sommeil auquel son corps aspirait, le ramenant lentement à la réalité. Ce fut au prix de quelques longues minutes de lutte que Seiji renonça enfin à ces quelques minutes de sommeil Ô combien désirées, ouvrant enfin ses paupières encore lourdes. Quand son regard se posa sur le corps nu d’Akemi, à demi-enroulé dans les draps, chaque fibre de son corps s’éveilla subitement.

Les souvenirs de la veille affluèrent en même temps dans son esprit, comme un torrent confus d’images et de sensations. Chaque geste. Chaque mot. Puis, la façon dont Akemi l’avait tendrement enlacé, son regard tendre avant de s’endormir, nue dans ses bras. Et tandis que Seiji la regardait, blottie dans ses bras, les lueurs du matin caressant son visage, un tendre sourire se dessina sur ses lèvres. Il sentait sa peau tiède contre la sienne. Son visage affichait une expression paisible, seules ses lèvres s’entrouvrant au rythme de sa respiration. Brièvement, son regard s’attardant contre son épaule qui s’était échappée de la couette, dévoilant la ligne de son cou. Elle était belle. Séduisante. Et, à bien des égards, elle était également devenue surprenante. Il la regarda longuement, sans la moindre idée de la façon dont il était censé réagir. Il avait toujours imaginé que cette situation le mettrait mal à l’aise, ou tout du moins, qu’il éprouverait un mélange de gêne et d’excitation en la redécouvrant à la lumière du jour. Et pourtant, à cet instant, il n’éprouvait rien d’autre qu’un profond sentiment de calme. Il était là où il devait être. Où il souhaitait être. Cette idée s’inscrivit lentement dans son esprit, tandis qu’il détaillait l’expression d’Akemi.

Il ne se dégagea que quelques minutes plus tard, réalisant que les minutes s’étiraient, et que le soleil progressait dans le ciel. Pour autant, il ne se trouva pas le cœur à la réveiller. Malgré toutes les pensées qui occupaient désormais son esprit, il n’avait pas oublié l’épreuve d’Ifrit, ni les récents événements qui avaient été éprouvants pour elle comme pour lui. Elle avait besoin de repos. Sans un bruit, il s’extirpa du lit. Il se prépara sans un mot, jetant de temps à autre un regard en direction d’Akemi. Habillé, il vérifiait ses affaires, inventoriant brièvement le contenu dans son sac, quand les bruits sur le pont attirèrent son attention. S’il se fiait à l’agitation là-haut, ils seraient bientôt à quai. Seiji se leva, et s’approcha du hublot de leur cabine. Dehors, il devinait la silhouette massive du port de Luca : les navires, les visages inconnus qui se pressaient le long des docks… Ici, ils n’étaient personnes : que deux aventuriers en pèlerinage. Étrangement, il fut incapable de dire si cette pensée le réconfortait, ou le contrariait. Et c’était sans importance. Il attendit encore quelques instants. Puis, quand l’agitation s’accentua, il s’approcha finalement de la silhouette endormie d’Akemi. Il s’installa au bord du lit, et, après une brève hésitation, secoua doucement son épaule. « Réveille-toi. On est arrivé. » il jeta un œil en direction de la porte de la cabine. Il était temps de reprendre la route.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Akemi

Classe : Mage blanc

Points de rang : 525



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Dim 19 Mai 2019 - 0:36
Son sommeil était profond, pour la première fois depuis qu’elle avait pris sa décision, depuis ses terribles évènements. Le pouvoir d’Ifrit l’avait éreinté, tout comme cette nuit passionnée qu’elle avait passée avec Seiji. Mais cela en avait value le coup, et si cela était à refaire, elle recommencerait cette nuit sans hésiter. La houle continuait de la bercer dans ce sommeil réparateur, la plongeant dans ce rêve paisible qui lui permettait de profiter encore un peu d’un repos mérité. Mais comme toute bonne chose, celle-ci devait avoir une fin. Un bruit sembla s’incruster dans son imaginaire, agitant quelques peu le corps de la prêtresse, qui grogna doucement, comme essayant de se protéger de cet inconfort qui voulait l’arracher des bras de morphée, puis, ce fut quelques choses de doux et de chaud qui la secoua avec douceur, une voix s’élevant alors, lui rappelant alors la réalité de ce monde auquel elle semblait vouloir échapper. Réveille-toi. On est arrivé. La voix semblait lui faire écho dans son esprit et comme pour chasser celle-ci, Akemi grogna à nouveau, sa main tâtant sa couette qu’elle ramena sur elle pour l’envelopper totalement, sa voix s’élevant à moitié étouffée pour s’exclamer. « Encore quelques minutes. » Évidement ce n’était pas quelques minutes qu’elle désirait, mais plutôt une bonne heure, voir plus. Malgré son cocoon de protection, les bruits extérieurs se fit de plus en plus fort, obligeant désespérément la prêtresse à ouvrir les yeux pour enfin affronter le monde et sa réalité. Se relevant tout en cachant le haut de son corps avec la couette, elle avait le visage encore un peu endormi. Ses cheveux étaient en bataille sur le dessus de sa tête et son grognement désapprobateur donnait l’impression qu’elle était de mauvaise humeur. « Il est qu’elle heure ? » Se frottant les yeux, comme pour s’obliger à s’éveiller, la jeune femme se tourna alors vers son amant qui comme à son habitude avait été plus matinaux qu’elle. Qu’elle dommage qu’elle n’est pas pus le voir plus tôt auprès d’elle dans le lit, à voir son visage encore endormi, à profiter encore un peu de la chaleur de son corps contre le sien. Mais heureusement pour elle, ce ne serait pas les occasions qui manquerait et avec cette pensée, elle se leva en titubant légèrement, la couette couvrant toujours son corps, ses yeux cherchant ses vêtements pour enfin se vêtir et avoir quelques choses de plus convenable sur le dos. Se dirigeant vers la petite cabine d’eau, Akemi s’habilla à la hâte, avant de s’amuser à recoiffer ses cheveux, pour ensuite s’asperger le visage avec un peu d’eau, histoire de mieux éveiller ses sens et d’être parfaitement opérationnelle pour la suite de leur voyage. Maintenant qu’ils approchaient de Lucas, il fallait réfléchir à la suite des opérations, puis qu’elle espérait qu’elle pourrait profiter de ce moment pour rester quelques jours dans la ville, histoire de visiter un peu.

Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas venue à Lucas, et autant dire que cette ville était la préférée de la jeune fille qu’elle était à l’époque. Elle y avait été pour raison médicale, pour rencontrer des médecins capables de la soigner de ses nombreux maux à l’époque, mais maintenant, elle pourrait juste profiter et agir comme une touriste lambda, bien qu’elle n’oubliât pas ce pourquoi elle faisait cela. Son rôle d’invokeure. Regardant son reflet dans le miroir, la jeune femme devait bien admettre qu’elle était à présent perdue. Depuis les aveux de Seiji, depuis qu’ils avaient décidés de s’unir l’un à l’autre, elle se sentait mitigés quant à son choix. Ne devrait-elle pas plutôt profiter de ses instants avec Seiji ? Profiter de tout ce qu’ils pouvaient vivre ensemble avant qu’il ne soit trop tard ? Serrant le collier autour de son cou, la demoiselle releva doucement la tête, son regard se changeant alors. Elle devait réfléchir à tout cela, à tout ce que cela impliquait. Et elle savait que selon ce qu’elle déciderait, elle devrait en parler avec Seiji, connaître son avis et sûrement prendre une décision ensemble. Oui, à présent, elle ne devait plus lui faire de cachotterie, et être honnête avec lui. Inspirant comme pour se donner du courage, l’ancienne prêtresse sortie alors de sa maigre prison, affichant un sourire beaucoup plus radieux à son aimé, tout en se dirigeant vers ses affaires. « Dit… Tu crois qu’on peut rester quelques temps à Lucas ? À l’époque je n’ai jamais pu vraiment profiter de cette ville… J’aimerais le faire aujourd’hui. » Puis s’approchant du jeune homme, elle lui attrapa la main, un sourire bienveillant se dessinant sur ses lèvres, puis avec douceur, elle se rapprocha un peu plus de lui, ses lèvres se déposant sur les siennes, lui offrant un tendre baiser qui colora doucement ses joues, comme si cet élan d’affection la gênait légèrement. « On y vas ? » Plus rien à présent ne l’empêcherait d’aimer fortement Seiji. Qu’importe ce que les gens diront, elle, elle l’aimait et c’était le plus important.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La ville de Porto Kilika

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8