Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Une aube nimbée d'ombre [EVENT n°2]

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Mage bleu

Points de rang : 340



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Xii

Gardienne

le Mar 10 Juil 2018 - 20:04
UNE AUBE NIMBÉE D'OMBRE La brume n’était pas à l’avantage de l’assassine qui tentait toujours de trouver l’une ou l’autre de ses deux cibles. La trâlée de gens qui se trouvaient dans la ville n’aidait pas, il était impossible pour la jeune femme d’analyser les gens autour d’elle, soit parce qu’elle se faisait bousculer par quelqu’un, ou encore la brume l’empêchait de voir clairement, l’épaisseur augmentant toujours un peu plus. Trouver quelqu’un en temps normal à Luca était déjà difficile, mais avec tous ces obstacles qui se glissaient sur son chemin, le travail se trouvait être beaucoup plus difficile qu’elle ne l’aurait imaginé. Et si les rumeurs étaient vraies, il y aurait également les Al Bhed qui se mettraient à travers son chemin. C’était une rumeur qu’elle avait peine à croire, bien qu’elle ne portait pas nécessairement ce peuple dans son cœur, vu qu’elle avait tout de même été élevée par Yevon. Mais ce peuple pourrait la surprendre, elle était bien placée pour savoir à quel point la fourberie humaine pouvait contrôler le cœur et la tête des gens. Peut-être avaient-ils un plan en tête ? Remporter le match de Blitz semblait être une idée plutôt futile, selon Xii. Pourquoi faire tout cela pour un ballon et une coupe ? L’idée même était suffisante pour faire rouler les yeux de l’assassine qui était pourtant de marbre, la plupart du temps.

Alors qu’elle faisait du chemin, les yeux rouges de l’albinos furent attirés dans une direction précise. Des cheveux rouges, une démarche maladroite, mais un charisme qui semblait se dégager sans le vouloir. Ryme. L’une de ses deux cibles. Enfin. Ses talons martelant le marbre sous ses pieds, la jeune femme se dirigea vers elle.

Puis, une ruée de chocobos se mit à travers son chemin, manquant de la percuter de près. Son regard brulant sur le dos du cavalier, Xii put reconnaitre qu’il s’agissait de membres des moines-guerriers de Bevelle. Heureusement pour elle, le contact qu’elle avait pu avoir avec eux était limité et son identité resterait secrète.

Se retournant vers sa cible, l’assassine s’arrêta net. Une grande figure, bronzée et bâtie, se tenait devant la rousse. Le nom qui sortit de la bouche du géant confirma l’identité de l’invokeur. Maintenant, il fallait seulement qu’elle s’approche d’elle. Il fallait qu’elle se mette dans la peau de celle qu’elle serait pendant un moment. Qu’elle enfile le costume de la Gardienne qu’elle serait pour Ryme, le costume qui l’aiderait à accomplir cette tâche que Vilhatt lui avait déléguée. Et alors qu'elle se remettait en chemin, la démarche de Xii se changeait en un pas plus léger, presque bondissant. Son aura, normalement froid, gardant les autres au loin, devenait chaleureux, presque accueillant. Son visage qui ne changeait jamais se couvrait alors d'un sourire, fin, mais qui semblait presque honnête. Son apparence venait de faire un revirement complet.

Puis le discours du chef des Moines-Guerriers coupa de nouveau son chemin. Un monstre était donc la cause de cette brume. Un monstre qui se délectait d'Invokeur, apparemment, si les rumeurs et ce que le Moine racontait étaient vrais. C'était parfait. Sans même réfléchir, avec une raison de sa soudaine apparence en main, l'assassine continua son chemin, sans quitter sa cible des yeux, jusqu'à ce qu'elle se retrouve finalement à son niveau.

"Excusez-moi de vous dérangez, mais ne seriez-vous pas Dame Ryme ?" Sa voix était légère, douce, presque mielleuse. Si l'Invokeure l'avait connu, elle aurait été bien surprise. "Laissez-moi me présenter. Je suis Lymle et je suis envoyé par le temple de Djose pour vous aider lors de votre pèlerinage." Effectuant le signe de la prière, l'assassine lui fit un sourire. "Avec le monstre et la brume qui sont présents, ils ont cru qu'il serait utile pour vous d'user de mes services. Du moins, jusqu'à ce que vous croyez qu'il ne serait plus utile pour moi de vous servir."

Un regard vers le grand baraqué, Xii compris alors qu'il s'agissait là d'un Al Bhed, lorsqu'elle remarqua ses yeux typiquement Al Bhed. "Oh, êtes-vous l'un des Gardiens de Dame Ryme ?" Bien qu'elle le scrutait, l'analysait et essayait de comprendre comme il entrerait dans son plan, l'albinos ne laissait paraître qu'un sourire chaleureux. Elle se laissait réellement tomber dans ce personnage; il le fallait, pour que ses intentions restent secrètes. Mais son regard retourna vers Ryme; il fallait bien qu'elle voie si elle avalait cette histoire, sinon, il lui faudrait passer au plan B...

©️ 2981 12289 0

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 380



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Jeu 12 Juil 2018 - 16:19
Elle ne fut pas étonnée quand Seiji lui répondit à la négation. Cette situation était la même depuis plusieurs jours durant et rien ne semblait avoir changée depuis tout ce temps. Malgré l’inquiétude, personne n’avait pus connaître son origine, ni en apprendre plus sur sa subite apparition. Ce qui restait étrange c’était les disparitions qui se faisaient de plus en plus courantes, obligeant la ville à se terrer dans ses bâtisses pour y échapper. Malgré le danger qui sévissait, Akemi avait besoin de prendre l’air, de venir en aide à ceux qui en avait besoin. Elle n’en pouvait plus d’être impuissante, de rester cloîtrer dans cette cage de protection. Elle voulait être utile et surtout en apprendre plus de ses yeux sur la situation. Alors, quand Seiji resta silencieux face à sa demande, elle soupira doucement, ses yeux fixant à nouveau la fenêtre qui lui offrait un spectacle opaque, dans laquelle elle ne pouvait même pas voir le ciel. Elle ne voulait pas forcer son gardien Après tout, elle pouvait comprendre son inquiétude. Seuls, les invokeurs semblaient avoir disparus. Eux et personne d’autres. Pourquoi cela changerait pour sa personne ? Pourtant… Elle aurait tellement aimée pouvoir agir. Alors qu’elle regardait le dehors d’un air absent, elle constata du mouvement en contrebas, indiquant que des soldats de l’église semblaient se mobiliser. Rendant la situation encore plus dramatique qu’elle ne l’était. Alors qu’elle voulut se tourner vers son ami d’enfance pour lui adresser un regard, celui-ci la pris aussitôt de court en l’incitant à prendre de quoi se défendre. Ce qui la perturba légèrement « O…Oui ! » Elle ne s’était pas attendue à un tel ordre. Elle aurait plus pensé qu’il aurait été du genre à aller voir cela seul. Alors sans rechigner, elle attrapa son sceptre de prêtresse, enfilant une modeste capeline pour plus se donner des allures de prêtresse que d’invokeuse. Après tout, à part de l’église et de son île, elle ne devait pas être très connue des autres, aussi, autant en profiter pour se rendre la plus banale au possible. Dés qu’elle fut au seuil de l’auberge, la demoiselle eut comme une hésitation. Était-ce raisonnable ? Devait-elle le faire malgré le danger qui sévissait ? Ce fut en voyant la main tendue de Seiji qu’elle ravala toutes ses inquiétudes, et sans tarder elle lui attrapa celle-ci en la serrant doucement, comme pour se rassurer elle-même. « Ne t’inquiète pas, je ne te lâcherais pas. » C’était la seule promesse qu’elle pouvait lui faire et elle comptait bien la respecter.

Bien qu’elle se trouvât enfin dehors, elle trouva l’air de Luca tendus, étouffant bien loin de son air de fête habituelle. La tension était à son comble et malgré le son rassurant des armures de Bevelle, la demoiselle ne se sentait pas en sécurité. Elle avait un mauvais pressentiment qui s’amplifiait à chaque pas qu’elle faisait. La brume rendait la ville austère, presque fantomatique et le cri de la bête n’était pas pour aider. En entendant ce son, Akemi n’avait pus s’empêcher de resserrer la main de son gardien bien plus fort. Avec difficulté, elle essaya de suivre sa cadence, remarqua alors la troupe de gens qui commençait à s’agglutiner vers un point fixe. Puis, elle sursauta en entendant la voix amplifiée user d’ordre et de conseil. La créature ciblait en priorité les invokeurs. Cette phrase tournait en boucle sans que l’invokeuse ne puisse réellement la comprendre. Comment un monstre pouvait-il s’en prendre à une seule cible ? Et surtout, comment faisait-il pour les reconnaitre parmi tous ses gens ? Cela lui paraissait étrange, mais qui était-elle pour mettre en doute les paroles de l’église ? Surtout sans preuve ? Alors qu’elle semblait en pleine réflexion, une autre voix la sortie alors de sa torpeur. Cette voix masculine, elle l’avait l’impression de l’avoir déjà entendu, mais où ? Incapable de voir à cause de la brume, la demoiselle sentit la pression de son ami d’enfance sur sa main, suivis d’un regard et d’une voix. Puis, elle sentit son bras se faire tirer, l’obligeant à suivre l’épéiste telle une poupée qu’on trimballe partout. « A… Attends Seiji est-ce que tu sais qui… ? » Dés qu’elle fut capable de voir un peu plus l’homme qui avait demandé de l’aide, ses yeux s’arrondir aussitôt. Voilà pourquoi cette voix lui disait quelques choses, à présent, elle comprenait mieux. Il s’agissait de Cillian. Le gardien de Ryme, du moins, c’est ce qu’elle pensait. D’ailleurs ? Pourquoi n’était-il pas avec elle ? Est-ce qu’il était arrivé quelques choses entre eux deux ? Alors que Seiji annonça qu’ils allaient accompagner Cillian à la recherche de Ryme, la demoiselle s’avança alors à son tour, tout en prenant soin de ne pas lâcher son gardien, avant de s’exclamer pour appuyer les dires de son ami. « Nous allons t’aider à retrouver ton invokeuse, mais dit-moi… Comment ça se fait que tu n’es pas auprès d’elle ? » L’inquiétude commença à doucement à l’envahir concernant son amie. Elle espérait que celle-ci ne se trouvait pas seule à déambuler dans la brume. Car si ce que l’église disait était vrai, Ryme était exposée à un véritable danger. Il ne fallait pas perdre de temps.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 14



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Axelle

Madame tout le monde

le Jeu 12 Juil 2018 - 19:45
Se prélassant dans le fauteuil où elle s'était enracinée durant son repas, Axelle jouait avec les gils qu'elle avait laissé sur la table, réfléchissant à ce qu'elle allait faire par la suite. Peut être retourner au port pour entretenir un peu son bateau? Cependant la chaleur de l'âtre la plongeait dans un état léthargique agréable, bercée par l'odeur si particulière des auberges et du crépitement du bois brulé. Elle remarqua d'un oeil distrait les deux jeunes gens qui descendaient d'un pas rapide vers la sortie, ils étaient si jeune et pourtant avaient une mine si dure sur leurs visage. Leur départ coïncida avec l'arrivé de moines-guerriers, ce qui l'embêtait un peu. Si ces mou du genoux commençaient à débarquer alors elle n'avait aucune raison de rester.

" Avez vous vu quoi que ce soit, demanda-t-il à l'aubergiste. Est ce que quelqu'un vous aurait parlé des enlèvements? Ou des attaques?"

Elle allait pour se relever mais l'un des moine l'en empêcha, ce qui la fit grincer des dents au vu de la position peu confortable qu'elle arborait. Elle se laissa donc retomber avec grand bruit dans le fauteuil qui, à l'impact, fit un grincement sinistre.

"- Et vous, vous n'êtes pas d'ici, vous avez peut-être vu quelque chose?
- Qu'est ce qui vous fait dire que je ne suis pas d'ici? Elle sourit gentiment en faisant un geste de la main, comme pour chasser la tête incrédule de l'homme fasse à elle. Non je n'ai rien vu, je n'étais même pas au courant d'une attaque de monstre pour tout vous dire. Mais si monstre il y a, prime il doit avoir.
- Q... Quoi? Le jeune moine-guerrier reprit constance rapidement, la force d'un entrainement trop stricte. Il n'y a pas de prime, mais je vous déconseille de vous promener dehors. Les monstres semblent n'attaquer que les Invokeurs mais tout le monde doit rester prudent."

Elle lui sourit puis se redressa à nouveau, elle n'était pas femme à trembler devant un monstre. Brume ou pas, monstre ou pas, Sin ou pas, conspiration Al'Bhed ou pas, elle n'allait pas rester les bras croisés. Elle savait se battre et, au vu de la tension qui régnait en ville, elle ne voulait pas se permettre de laisser d'éventuels monstres se balader en liberté en toute impunité. Elle était loin de l'archétype du chevalier blanc et, s'il y avait de l'argent en jeu, elle était toujours partante ; cependant ce n'était pas la dernière des raclures et si la vie d'autrui était menacée elle voulait tout de même aider un minimum. Et traquer une bête dans la brume avait quelque chose d'exaltant.

Elle passa la porte et s'approcha de l'attroupement et aperçut la tête rousse d'il y a quelques minutes, donc il ne fuyaient pas la ville malgré les attaques? Elle eu, pendant quelques instants, un petit pincement à la poitrine qu'elle chassa presque immédiatement, ce n'était pas le moment de faire du sentimentalisme! Elle entendit dans un premier temps l'annonce qui suscita de nombreuses réactions dans l'assemblée, incrédules ou paniqué, les gens s'interrogeaient entre eux. Puis une autre voix s'éleva, non loin d'elle, un homme, un gardien, réclamait de l'aide afin de trouver son Invokeuse. Axelle sourit, voila ce qu'elle allait faire à présent : aider ce monsieur à trouver sa madame. Si une Invokeuse est dans l'équation, le monstre devrait pointer le bout de son nez, c'était le meilleur moyen de le traquer. Ce n'était pas très moral de se servir d'autres gens comme appât, mais la situation l'exigeait. Et s'il fallait choisir, elle préférait sacrifier la vie d'une personne plutôt que le plus grand nombre.

Alors qu'elle s'avançait pour rejoindre l'homme qui demandait de l'aide, elle remarqua le petit couple de l'auberge. Elle s'arrêta un instant alors que les trois amorçait une conversation, ils semblaient se connaitre. Elle croisa le regard du rouquin qui balançait des oeillades à la foule, c'était la bonne occasion pour s'approcher pensa-t-elle, elle lui sourit et s'avança un peu plus.

" Capitaine Axelle de Veen Boer, enchantée. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient je vous accompagne également. " Elle réajusta son manteau et posa avec nonchalance sa main sur sa taille. " D'après ce que j'ai compris, votre Invokeuse arrive par bateau ? " Elle se frotta le menton, cherchant à savoir si elle avait pu voir un quelconque bateau lors de son bref passage au port, mais ce n'était malheureusement pas le cas. " Nous devrions nous mettre en chemins, peut être qu'elle n'a pas encore débarqué et vous pourrez la trouver facilement. Passez devant, vous... " Elle regarda les trois personnes face à elle " ... Vous semblez savoir à quoi elle ressemble, pour le coup je ne vous serai d'aucune utilité, je fermerai donc la marche. "

Elle avait un mauvais pressentiment, l'instinct du marin peut être? Le brouillard n'amène rien de bon lorsque l'on est en bateau et les accidents arrivent très vite ; tout comme les monstres. Si une Invokeuse traine trop longtemps au port, au vu de la situation, elle ne donnait pas cher de sa peau si elle restait toute seule. Axelle se frotta l'arrière de la tête, toute cette mauvaise ambiance ça déteignait sur elle, et au vu de sa nouvelle équipe, elle préférait garder la tête froide et le sourire aux lèvres, trop d'inquiétudes ça foutait le cafard et personne n'avait besoin de ça en ce moment.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 1149



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

Hier à 9:30
Perçant la brume, une silhouette familière se dégagea progressivement. L'air, devenu plus froid, ne prédisait rien de bon et pourtant, en entendant son nom, Ryme s'arrêta. Elle avait reconnu cette voix, mais aussi cette apparition aussi familière que singulière. Danil, un ami, un Al Bhed, qui l'avait sauvée sur Bikanel. C'était auprès de lui que ça résolution de devenir Invokeure était née. Mais les années s'étaient impitoyablement écoulées, la mutilant de bien des manières.
Lentement, elle se tourna vers lui, plaquant sur son visage cet éternel sourire aimable et bienveillant. Le poids du passé et de son rôle, lui revenant en mémoire. S'il avait été une autre connaissance, elle aurait gracieusement effectué le symbole de Yevon, mais elle s'abstint, préférant lui déclarer quelque mots dans sa langue.

« Suh yse, za ciec rainaica ta da najuen. » dit-elle en penchant légèrement la tête.
« Si tu es ici, c'est que tu as sans doute tenu ta promesse de venir étudier les continentaux. J'en suis ravie. » ajouta-t-elle ensuite, dans la langue commune, si d'aventure quelqu'un les écoutait.

Il n'eut pas le temps de répondre qu'ils furent rejoints par une jeune femme au physique pour le moins atypique. Les Albinos ne courraient pas les rues dans Spira. Ryme se retourna vers elle et écouta poliment ce qu'elle avait à dire – bien qu'elle doutait de la véracité de certains propos. Néanmoins, elle lui rendit son sourire et effectua le salut traditionnel de l'église lorsqu'elle évoqua la fonction qu'on attendait d'elle.

« Enchantée dame Lymle. Je suis en effet Ryme. Béni soit Yevon. » déclara-t-elle, sans un éclat de sincérité dans les yeux. Le protocole était une chose bien lourde à portée, surtout pour les Invokeurs.

« Je suis touchée que l'église ait décidé d'envoyer quelqu'un du temple où j'ai passé quelques mois avant de rejoindre les Voix. Je ne vous y ai jamais croisée à l'époque : êtes-vous nouvellement détachée à ce temple ? » questionna Ryme après que Danil lui ai fourni une réponse quant à son statut. Bien qu'elle n'avait pas prêté attention à la chose, elle espérait qu'il avait été négatif : avoir un gardien impie serait une raison bien trop facile pour ses détracteurs de l'excommuniée.

« Je devais retrouver quelqu'un sur les quais. Si cela ne vous dérange pas, pourrions nous attendre par ici ? » demanda-t-elle sans guère dévoiler d'autres informations.

Cette Lymle lui paraissait étrange, pour une raison qu'elle ne saurait expliquer, alors, elle voulait attendre Cillian pour que ce dernier lui fasse part de son avis sur la question. Gordias s'était avéré être un bon Gardien, mais pouvait-elle vraiment avoir confiance ? Son esprit ne pouvait s'empêcher de divaguer vers des théories toutes plus sinistres les unes que les autres, mais sans preuve, elle ne pouvait se résoudre à croire à quelque chose en particulier.

« C'est agréable de trouver ou retrouver des visages amicaux. Cette brume... Elle n'est pas normale. J'espère que tous les habitants sont en sécurité. » soupira Ryme en se déplaçant, de sa démarche maladroite, vers un banc.

« Je me permets de m’asseoir. Rester debout n'est pas très aisé pour moi. » elle ponctua sa phrase d'un sourire, sans pour autant que son regard s'illumine. Cela ferait sans doute une drôle d'impression, à la fois à Lymle mais surtout à Danil, qui l'avait connue avant son accident qui lui avait prit une partie des muscles de sa cuisse.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 146



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

Hier à 14:52
Décidément, cette journée était aussi bien rendue inhabituelle par l'épaisse brume environnante que par les rencontres qu'il y faisait. Lorsqu'il entendit Ryme lui répondre dans sa langue natale, il ne put s'empêcher de laisser apparaître un petit sourire sur ses lèvres. Il y a bien longtemps, elle était celle qui lui avait redonné espoir quand aux habitants du continent. Cependant, il n'avait pas même eu l'occasion de lui répondre qu'une autre personne avait fait son apparition...

Une jeune femme, albinos, prétendant venir assister Ryme lors de son pèlerinage. Naturellement, Danil se méfiait des représentants du clergé de Yevon et restait, intérieurement, sur la défensive. Cependant, aucun signe d'hostilité de sa part ne pouvait se voir, et pour cause : la méfiance n'était pas pour lui un motif suffisant pour qu'il montre les crocs. Il restait avant tout sur le continent de Spira à l'heure actuelle, et il valait mieux qu'il montre patte blanche pour ne pas entacher la réputation des siens.

À la question de l'étrange jeune femme, le géant ne put s'empêcher de répondre ce qui était plus ou moins la vérité :

Hmm ? Non, je ne suis pas gardien.

Cependant, ne sachant pas à quel point son statut d'Al Bhed pouvait entacher la réputation de Ryme, il ne développa pas plus. Il y avait quelque-chose de louche, actuellement, qu'il n'aurait pas pu expliquer. Même s'il n'était pas Gardien, aujourd'hui, son instinct protecteur ferait tout de même son office.

J'ai arpenté les rues de la ville à quelques reprises... Je n'ai croisé pratiquement personne. Les rues sont, pour la plupart, désertes. Comme si on était dans une sorte de... ville fantôme

En effet, l'ambiance était très étrange à Luca en cette triste journée. Mais l'inquiétude principale de l'Al Bhed venait de la présence particulièrement intense du clergé de Yevon. Qu'est-ce qui les empêcherait de faire un rapprochement, même faux, entre lui et les dangers liés à la brume ? Après tout, son peuple subissait une quantité de préjugés assez colossale, ce n'était pas aujourd'hui que cela changerait nécessairement... Il allait devoir rester vigilant et réellement faire preuve de bonne volonté pour que les choses ne tournent pas au vinaigre.

Cependant, Danil avait remarqué que Ryme semblait... différente, par rapport à autrefois. Ses sourires étaient presque comme éteints, et elle semblait abandonnée par sa propre volonté. Sa démarche était un peu gauche, et une tristesse presque innée se dégageait d'elle. Même sa foi envers Yevon ne semblait pas si assurée... Bien qu'il n'en dit rien pour l'instant, il n'en pensa pas moins. La curiosité restait un de ses grands défauts... ou une de ses grandes qualités, selon les points de vue.

Ryme... Votre gardien n'est pas avec vous ?

Cette question lui brûlait les lèvres depuis quelques minutes. Elle avait débarqué, seule, et donc vraisemblablement sans gardien. Cela ne lui disait rien qui vaille, et pour une raison qu'il ne pouvait pas s'expliquer, le géant était rassuré d'être tombé sur elle en premier. Qui pouvait savoir ce qui aurait pu lui arriver si elle avait été entièrement seule... ?

Au moins, en étant présent, sa hache solidement attachée dans son dos, il pouvait veiller sur elle le temps que son gardien n'arrive - qui qu'il soit. D'ailleurs, il se demandait bien quel genre d'homme il pouvait être...

 :: Spira - Le continent • :: Luca



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Le continent • :: Luca

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2