Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Une aube nimbée d'ombre [EVENT n°2]

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 1279



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Mar 23 Oct 2018 - 13:24
Ryme était heureuse de revoir Akemi, même si les circonstances n'étaient pas des plus agréables. Depuis le temps qu'elles ne s'étaient pas vues, elles avaient beaucoup de choses à échanger, et ce, sur divers sujets. L'ancienne voix s'approcha un peu, découvrant la demi-guado appelée Noa et une inconnue aux cheveux couleur prune. Un sourire poli se dessina sur son visage alors qu'elle effectuait, avec grâce, le symbole de Yevon en guise de salutation silencieuse.
Les divers murmures qu'elle pouvait entendre lui laissaient croire qu'elles n'étaient pas seules. Peut-être y avait-il encore d'autres Invokeurs ici ? Ryme se retourna observant la cale, tentant de percer l’obscurité en plissant les yeux. La seule chose qu'elle arrivait à voir était les sceaux tracés aux murs, empêchant l'utilisation de la magie. Elle poussa un soupir.

« Nous devrions rester ensemble » commença-t-elle d'une voix douce. Après tout, 4 Invokeures, cela voulait dire au moins 4 Gardiens à leur recherche. Son cœur se serra un peu : est-ce que Cillian s'inquiétait ? Et Gordias ? Instinctivement, sa main gauche se plaça contre sa poitrine. Elle prit une grande inspiration et se para de son masque le plus brave, le plus rassurant.
« J'ignore qui peut nous vouloir quelque chose. Mais, tout ça ne me dit rien qui vaille. » soupira Ryme, tout en se plaçant volontairement devant la pile de corps qu'elle avait remarqué quelques secondes plus tôt. Inutile de les alarmer d'une manière funeste, pour le moment, songea-t-elle tout en gardant son sourire.

Soudainement, la lamentation familière des furolucioles percèrent le silence angoissant du navire. Des monstres prirent vie, la rage dans le regard. Ryme se retourna, un air farouche flanqué sur le visage. Malgré les sceaux anti-magies, elle espérait pouvoir invoquer une de ses chimères. La magie se déversa dans ses veines, mais le chemin lui semblait infini et inconnu, tant et bien qu'elle ne trouva pas en elle, l'écho qu'elle escomptait. Son regard glissa au sol et elle s'empara d'un morceau de ferraille. L'odeur de la rouille lui saisit le nez.

« Est-ce que l'une d'entre nous, sait se battre ? Je veux dire, convenablement ? » Son regard circula sur les trois autres jeunes femmes. Elle savait qu'Akemi ne pouvait pas réellement se permettre cet effort, alors ses pupilles étaient fixées à la fois sur Noa et l'Inconnue. « En tant que mage, je ne peux rien faire tant que ces sceaux seront sur les murs. Il faudrait qu'une ou plusieurs d'entre nous occuper ces monstres pendant que les autres... »

Ryme n'eut pas le temps de finir d'expliquer son plan qu'un des monstres fondit sur le groupe. Avec la douce fermeté d'une mère, elle poussa Akemi derrière elle, se jurant qu'il ne lui arriverait rien. Le souvenir de son corps frêle, prisonnier du squame de Sin, lui revenait cruellement en mémoire. Avec peine, l'ancienne Voix se mit à déglutir et s'avança, frappant avec une assurance toute relative. La bête couina et recula, montrant encore plus les dents.

« Les sceaux... Je vois ce que tu veux dire. Mais... Je... » déclara Noa tout en se positionnant un peu plus en retraite.

« Je suis désolée, on a guère eut le temps de se présenter, que nous voilà dans un sacré pétrin » déclara-t-elle après avoir à nouveau repousser tant bien que mal, l'attaque d'un autre monstre.

« Akemi, Noa, pensez-vous pouvoir faire quelque chose pour les sceaux ? » Et même si vous ne pouvez pas, il le faudra, pensa-t-elle en serrant les dents.

« Ne vous en faites pas, je suis sûre que l'on peut s'en sortir. » ajouta-t-elle pour enlever un peu de poids à ces mots.

Une des créatures s'avança, plus dense et trapue que les autres. Son regard pointa tour à tour sur chacune des Invokeures, puis, il jeta son dévolu sur l'Inconnue aux cheveux violets. Ryme n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Son cœur manqua un battement, tandis que son esprit lui rappelait avec cruauté, les événements qui l'avaient conduite à l'hôpital, à la perte de sa chair et de ses muscles. Elle resserra sa poigne sur la barre de fer, bien décidé à ne pas se laisser faire.

« Ce n'est pas la manière dont j'ai choisi de mourir. Pas vous ? »
Tout était dit. Chacune avait sur les épaules, le poids des espoirs et des rêves brisés de Spira. Toutes savaient que le voyage ne se terminerait qu'avec leur mort. Mais il en allait ainsi. Cette voie était celle qu'elles avaient choisie. Ryme adressa une prière silencieuse à Yevon, tout en songeant à Cillian. Elle priait pour qu'il ne retrouvât pas son corps en charpies, sans vie : le moment n'était pas venu.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 156



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Jeu 15 Nov 2018 - 10:21
Sur le chemin, les questions de la jeune femme qui l'accompagnait indiquaient qu'elle semblait vouloir discuter un peu. Ce n'était pas vraiment la priorité de l'Al Bhed, qui estimait qu'il y avait bien plus important sur l'instant présent. Ryme s'était tout simplement volatilisée dans le brouillard, comme ça, et il comptait bien découvrir comment.

Sans vouloir avoir l'air impoli... Je pense que nous devrions rester concentrés. Quelqu'un - ou quelque-chose - pourrait surgir n'importe-où, n'importe-quand. Nous aurons tout le loisir de parler plus tard...

Ses paroles n'étaient pas incisives; elles témoignaient plutôt de la concentration intense dont il faisait preuve à cet instant-là. Il était focalisé sur leur avancée dans le brouillard, vérifiant occasionnellement l'état de sa camarade d'infortune pour s'assurer qu'ils ne se retrouvent pas séparés.

Tout était ensuite allé très vite. La brume s'était dissipée peu à peu, et Danil avait pu constater que, contrairement à ce qu'il pensait, lui et Lymle étaient loins d'être seuls. Un petit groupe de personnes finit par se former, composé de plusieurs personnes atypiques et variées. D'ailleurs, il en avait reconnu une : Axelle, qu'il avait rencontré auparavant à Porto Kilika sur une plage. Bien qu'ils n'échangèrent aucun mot, leurs regards en disaient long, et un léger hochement de tête suffit bien à constituer un salut respectueux à son égard.

Danil commença à évaluer la situation : la plupart des personnes présentes avaient l'air de savoir se défendre, et jusque-là, tout le monde semblait garder raisonnablement son sang froid...
Le colosse, cependant, nota que l'une des personnes mentionna le nom de Ryme. Lymle semblait le reconnaître comme étant son gardien, et dans les circonstances présentes, il n'était pas question de commencer à douter des uns des autres.

Ryme ? Nous étions avec elle pas plus tard qu'il y a quelques minutes à peine. Mais...

Il marqua une légère pause, l'air déçu et agacé par la situation. Bien qu'il ne soit toujours d'un calme remarquable, il n'en était pour autant pas indifférent, loin de là.

... Nous l'avons perdue dans la brume. Nous étions justement en train de tenter de la retrouver.

D'ailleurs, notant que le brouillard ne semblait plus être un problème, Danil défit la corde à sa taille pour être plus libre de ses mouvements. Si une menace surgissait, il fallait qu'il soit prêt à se défendre.
C'est alors qu'un des hommes s'en alla, empressé, visiblement aveuglé par une colère noire. Un long soupir quitta la gorge de Danil... Il était bien temps que quelqu'un craque et ne commette une erreur qui les mettrait tous potentiellement en danger. À cet instant, il aurait voulu l'arrêter, mais au fond, l'Al Bhed ne pouvait pas se résoudre à lui demander d'attendre et de rester calme. La fièvre de la rage ne rendait pas aisée les négociations, et il devait prendre une décision...

Finalement, cela fut assez rapide de choisir : le géant se mit en marche pour rattraper le jeune homme, prévenant ses nouveaux camarades dans la foulée.

Je crois que nous n'aurons pas le choix... Je ne peux pas laisser quelqu'un aller se faire tuer inutilement sans réagir.

Il ne restait plus qu'à espérer qu'ils ne soient pas prit par surprise par une quelconque menace funeste... Et puis, après tout, lui-même était inquiet du sort de Ryme et ne voulait pas perdre de temps. Son regard était déterminé, son pas assuré, et il tenait bien à enfin comprendre ce qu'il se tramait derrière cette étrange brume.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4