Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Akemi Tanuka • Même si mon destin est scellé, je me batterais. [Finish]

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Mer 29 Mar 2017 - 23:50



AkemiTanuka






Etat civil


Surnom(s) : Ake / Kemi


Race : Humaine


Âge : 19 ans


Place dans la société : Prêtresse


Groupe : Invokatrice




Physique


Couleur de peau : blanche laiteuse


Taille/Poids : 1m68, 52 kg


Couleur/Longueur des cheveux : Cheveux bruns allant jusqu’à la taille


Couleur des yeux : Marron




Signe(s) distinctif(s) : Akemi porte en permanence un collier qui se nomme larme de lune. C’est un cadeau de la part d’un être qui lui est très cher et dont elle ne peut se séparer.




Prendre les armes


Classe : Mage blanche




Armement : Promesse d’avenir – La légende raconte que ce bâton gravée représente la promesse de jour heureux entre deux amants. Elle signifie la lumière sur un avenir meilleur et prometteur. Donnant force et vigueur à celui qui le possède.




Caractère





  • Attentionnée

  • Enjouée

  • Honnête

  • Modeste

  • Avenante





  • Maladroite

  • Fait preuve d'abnégation

  • Têtue

  • Dépendante

  • Distraite




Le caractère de la jeune demoiselle est plutôt doux en toutes circonstances. D’une nature polie, les grossièretés n’arrivent généralement pas à sortir hors de ses jolies lèvres rosées. Soucieuse du bien-être des gens et surtout des personnes qui lui sont chères, Akemi ne cesse de redoubler d’efforts que ça soit pour apporter son soutien, comme pour les aider dans les moments durs ou joyeux. D’un tempérament souriante, la demoiselle ne cesse de sourire pour rapporter un peu de chaleur, bien que parfois ses traits soient déformés par la souffrance que lui apporte sa constitution fragile. Tolérante, la prêtresse accepte toutes les personnes de tout horizon. Même les Al Bhed pour qui elle a beaucoup de respect malgré leurs idéaux différents des autres. Bien qu’elle semble pure et innocente, Akemi n’en est pas moins têtue comme une mule. Quand elle a une idée en tête, il est impossible de lui enlever celle-ci, c’est à tel point que parfois elle peut se montrer égoïste sans le vouloir. Généralement, elle sait reconnaître ses erreurs et ne tarde pas à s’excuser quand elle voit que son comportement apporte de la tristesse auprès des siens. Elle peut parfois hausser le ton quand la situation le demande, ne se gênant pas pour affirmer ses opinions malgré qu’on puisse croire qu’elle ne fait que suivre. Sa maladresse la met parfois dans des situations délicates, mais heureusement, elle arrive toujours à s’en sortir bien que souvent, cela soit grâce à une tierce personne.



Histoire




Ce fut de l’union fusionnel entre un prêtre et une jeune femme tout d'eux originaire de Kilika, que naquit la jeune et belle Akemi. Dès son plus jeune âge, est malgré la sur-protection de son père la jeune fille présentait une santé défaillante, ne cessant de tomber malade où de souffrir de nombreux maux, mettant en avant sa constitution fragile. Nombreux médecins avaient défilés dans la bâtisse, offrant divers traitement qui marchèrent un temps, avant de s’estomper pour laisser la place à un autre. Manquant très souvent l’école, la petite demoiselle avait très peu d’amis dans son entourage pour ne pas dire aucun. Personne ne la connaissait réellement et soucieux d’attraper sa maladie, personne ne s’approcha d’elle. Personne, sauf un petit gamin du nom de Seiji. Il n’avait rien en commun, elle étant une petite fille calme et obéissante, lui étant un sale petit garnement qui semblait avoir du mal avec l’autorité. Ils étaient comme le jour et la nuit, comme le ying et le yang, pourtant, plus le jeune garçon passait du temps avec elle, plus Akemi appréciait sa présence. Il était devenu plus qu’un ami à ses yeux et plus elle apprenait à le connaître, plus ses sentiments ne faisaient que s’accentuer, transformant cette grande amitié en un amour caché. Les autres garçons ne trouvaient plus grâce à ses yeux et étonnement sa maladie semblait s’atténuer — bien que présente — lui permettant de reprendre peu à peu un semblant de vie normal. Ayant un père religieux, la jeune femme eut une éducation stricte au sein de l’église suivant les principes de celle-ci et profitant de ses fins de prière pour aller rejoindre son tendre amie. Mais au fond, son rêve n’était pas de devenir une simple prêtresse, mais celui de devenir une invokatrice forte et protectrice. Étant faible, elle savait que cela ne pouvait être un rêve, pourtant, elle chérissait le désir fort de pouvoir protéger les êtres qui lui étaient chers.

Plus le temps passait, plus la jeune akemi devait une jeune femme dont la pureté et la beauté attirer tous les regards, mais très vite, celle-ci fut vite oubliée de part sa maladie qui semblait revenir à la surface, l’empêchant parfois d’effectuer son labeur au sein du temple. Heureusement pour elle, cela ne dura jamais longtemps, jusqu’à ce qu’elle fit sa crise en l’absence de Seiji qui était parti pour effectuer un voyage de longue haleine. C’était un jour de marché, alors qu’elle allait s’acquérir de provision pour aider sa mère à cuisiner, la jeune femme sentit comme une douleur lancinante dans sa poitrine. Une douleur telle, qu’elle n’arrivait plus à respirer. Chaque bouffée d’air était comme des milliers de couteaux qui pénétraient ses poumons. Une violente quinte de toux s’installa alors, avant de faire sombrer la jeune femme dans un sommeil profond ou sa douleur devenait de plus en plus insupportable. En ouvrant ses yeux avec difficulté, la jeune femme était perdue, sa douleur constante. Sa respiration se faisait difficile et alors qu’elle reconnaissait peu à peu sa petite chambre, elle entendit quelques mots du médecin qui semblait parler avec sérieux, pesant presque ses mots.

« Je ne saurai dire si votre fille est hors de danger pour le moment… Je vais rester à son chevet pour le moment jusqu’à ce que sa respiration reprenne sa rythmique. » Il semblait rester quelques instants silencieux, laissant les parents se remettre de leur émotion avant de continuer. « Si jamais elle survie, je ne peux vous garantir que la prochaine crise de ce genre ne sera pas fatale. Pour le moment elle semble s’en sortir, mais… Sa constitution ne lui permet pas d’en encaisser une autre de ce genre. Il se pourrait qu’elle risque d’en mourir à tout moment. »

Se fut sur ses derniers mots que la jeune femme sombra de nouveau, une larme coulant le long de ses paupières closes. Elle savait que sa santé ne lui permettait pas de faire de fioriture, mais de là, à être condamnée... Au fond, elle semblait s’en douter, ne serait-ce qu’à cause des réactions de son père qui semblait beaucoup trop protecteur à son égard, pourtant, elle n’avait jamais réfléchi à cette épée Damoclès qui s’était installée au-dessus de sa tête. Elle resta alors quelques jours dans cet affreux coma, ouvrant enfin les yeux, après cette lutte acharnée contre la morale. Soulagée, ses parents n’avaient pu réprimée leur joie, mais pour Akemi, ce fut une prise de conscience qu’elle ne pouvait effacer. Son temps était compté jusqu’à la prochaine crise et elle ne savait quand celle-ci pourrait se déclarer. Dans un jour ? Deux ? Une semaine ? Trois mois ? Un an ? Sa vie lui paraissait maintenant courte pourtant, elle se garda d’en faire part à ses parents et encore moins à Seiji qui était revenu au bout de huit mois. Taisant sa crise, Akemi préféra partager avec le jeune homme des moments de bonheur et de joie, pourtant même dans ses moments, elle sentait qu’elle avait quelques choses à faire, à effectuer. Un rêve qu’elle avait longtemps étouffée. Maintenant qu’elle était condamnée, il était maintenant temps, qu’elle vive pour elle et quelle face ce qu’elle avait toujours voulus faire, sans rien dire. Alors, elle se programma son pèlerinage en secret, s’informant sur les chimères, l’itinéraire et le jour de son départ qui ne cessait de s’approcher à grand pas. Tant bien que de mal, elle essaya de cacher son secret en essayant de paraître la plus naturelle que possible, mais sa mère devina très vite ce que la jeune femme avait en tête. Depuis ce jour avec le médecin, elle avait aperçu le regarde de son enfant unique, devinant sans mal qu’elle avait entendue les paroles de celui-ci. Si son père n’avait voulu l’annoncer, la mère elle tut la connaissance de sa fille à ce sujet. Comme pour son départ. Ne voulant l’en empêcher, ni la contraindre à rester, la mère s’en alla alors prévenir l’aimé de sa chère enfant, lui disant de but en blanc les intentions de sa fille, tout en lui demandant de la protéger. Bien que le jeune homme était rejeté de tous, la mère elle appréciait le tempérament de ce jeune homme que rien arrête et sur ses paroles, elle laissa le destin décider du chemin qu’emprunterait ses enfants, profitant de l’absence de sa fille pour remplir convenablement son sac pour le voyage à venir.

Ce fut en cette matinée, que la belle prêtresse sortir hors de la bâtisse de ses parents, sans un bruit, regardant l’horizon un bref moment avant de regarder une dernière fois sa maison. Elle se tourna quelques instants vers une ruelle, celle qui menait droit vers la maison de Seiji. La présence du jeune homme risquerait grandement de lui manquer, et pourtant, elle était maintenant bien trop déterminée pour se défiler. Elle devait effectuer son nouveau destin. Quitte a mourir, elle voulait mourir utilement, pour le bien de sa famille, de Seiji et du monde de spira pour le jour où Sin reviendra parmi les vivants.


 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 530



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Jeu 30 Mar 2017 - 10:00
Coucou vous ♥
Malgré quelques petites coquilles d'ici et là qui ne sont pas vraiment importantes, je n'ai pas grand chose à redire ! :D Du coup... blbllbblblbl (ceci est roulement de tambour, oui ! )


• BIENVENUE PARMI NOUS  •



Félicitation : tu es officiellement membre de Furoluciole !
N'oublie pas d'aller faire un petit tour du côté des répertoires pour les recensements.
Si tu as déjà un partenaire de jeu, Spira est à toi ! Sinon, tu peux en trouver un grâce aux demandes de rps.
Amuses-toi bien et loué soit Yevon !



Ygyhtu fyc rana !

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées