Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


[Flashback] Un inconnu dans la forêt? [PV Danil]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Mar 4 Avr 2017 - 22:25
Un an plus tôt…

Baaaaaaaaaaah ! Le soleil se lève à peine et je suis déjà obligé de me lever… Misère, mais pourquoi je m’impose un entrainement complémentaire à celui que j’ai déjà en tant qu’Invokeur hein ? Je me le demande tiens, mais j’en connais déjà la réponse : je ne dois pas perdre tout ce que j’ai durement acquis toutes ces années en restant sans exercice physique régulier. Ca n’empêche que j’aurais bien fait la grasse matinée pour une fois, un jour sans apprentissage en plus ! Tant pis, je suis déjà debout et hors de mon lit. Frau dort profondément, alors j’enfile mon équipement d’entrainement, un peu plus léger que la tenue que j’arbore d’habitude : un t-shirt blanc en lin et un short noir de la même texture, mais des bonnes chaussures pour éviter de glisser et me ramasser la tronche dans les arbres. La honte complète si je reviens couvert de bleus…

Hop ! Je prendrais un petit déjeune surement à l’auberge au coin de la rue, pour éviter de faire trop de bruits à la maison. Je descends les premières marches du haut des escaliers mais vu le bruit… Je tente une petite glissade sur la rambarde, mais j’ai oublié qu’elle était mal fixée ! Un énorme bruit résonne dans la maison lorsque je me ramasse deux mètres plus bas sur le sol, je n’ai que le temps de crier pour m’excuser :

« Pardon Frau ! Je file ! A ce midi ! »

Et aussitôt, je me redresse et je fonce à toute vitesse vers la porte de la maison car je le sens se lever aussi vite que je cours pour me faire son fameux lancer de savate à l’arrière du crâne ! (Ne riez pas, Frau pourrait tuer un homme avec une de ses pantoufles tellement il est précis dans son lancer !). Je cours bien quelques mètres dehors avant de reprendre mon calme et de marcher tranquillement, pour entrer chez mon amie la tenancière de l’auberge. Par chance, elle connait mes habitudes, je n’ai qu’à la saluer pour qu’elle me donne une tasse de café ainsi que quelques viennoiseries tout juste sorties du four. Rien qu’à l’odeur, j’ai l’impression de baver et je ne tarde pas à m’installer après l’avoir vivement remercier.

En quelques minutes à peine, j’engloutis la totalité de ce qu’on m’a servi, je vais devoir courir un peu plus pour brûler les calories généreusement acquises. D’une main tendue vers elle, je paie l’addition avec un pourboire à mon amie avant de partir et de prendre la direction de la forêt en trottinant. Autant commencer maintenant, vu la distance que j’ai à faire, je serais chaud pour directement grimper aux arbres. Je me demande bien ce que je vais encore imaginer comme exercice farfelu pour m’entraîner ce matin, mais peut-être qu’aller faire un tour dans la rivière qui parcourt une partie de l’île est la solution qui va me convenir le mieux. Il fait chaud, il n’y aura pas de livraison maritime pour les deux prochains jours, et les Bannisseurs ne trainent pas par là. Ils sont très utiles ces chers guerriers, mais combien de fois ils ont prévenus Frau que je m’aventure profondément dans la forêt sans arme et que je me fais engueuler…

J’ai à peine le temps de repenser à tous ces moments à trouver des excuses que me voilà déjà à l’entrée de la forêt, encore assez sombre vu que le soleil n’est pas très haut dans le ciel. Les monstres ont en partie été tués la veille, je ne risque pas d’en croiser mais prudence est mère de sureté ! Le premier arbre qui se présente à ma droite, celui que j’utilise comme passerelle en général, me sert à monter sans interrompre ma course et je me dirige vers l’est de la forêt. En une petite minute à peine, me voilà déjà à la fameuse rivière, même si je profite que les arbres de chaque rive soit assez grand pour changer de rive sans pour autant mettre la tête dans l’eau.

Finalement, peut-être que ce petit entrainement va être plus cool que prévu ! Je m’arrête pour regarder l’horizon sans un bruit, puis j’entends des mouvements à quelques mètres dans la forêt, venant du sol. Aussi discrètement que possible, je me faufile entre les feuillages de l’arbre où je suis pour observer quel animal ou monstre pourrait bien m’avoir repérer ou se promener dans le coin. Ma surprise n’en est que plus grande quand je vois ce géant colosse à la peau coloré qui emprunte un petit chemin. Je ne vois pas bien son visage, mais je pense qu’il est peut-être perdu à chercher dans cette partie de l’île ? Que faire ? Allez à sa rencontre ou continuer mon entrainement qui vient à peine de commencer ? Oh, le prêtre Frau me dit toujours que je dois aider mon prochain, et de toute façon, je suis bien trop curieux pour ne pas aller lui parler ! En un saut furtif, je me mets sur un autre branche non loin de lui, je m’accroupis et élève un peu la voix pour être sûr qu’il m’entende :

« Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger. Êtes-vous perdu ? Je peux peut-être vo… »

Oups… Maintenant que je vois ses yeux fixer les miens, je ne suis pas sûr que j’aurais dû l’embêter finalement…

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Mer 5 Avr 2017 - 1:22
Le périple de Danil le menait non pas à une destination connue, mais à tous les lieux sur lesquels ses pas le guidaient. Bien souvent, il repassait sur l'île de Bikanel pour se tenir loin des soucis, mais il lui arrivait de se rendre sur Spira. Depuis quelques incidents fort heureusement mineurs et passés relativement inaperçus, l'Al Bhed ne ramenait plus même sa pourtant précieuse hache avec lui lorsqu'il arpentait les routes du continent. Et puis, après tout, il était déjà assez dangereux comme ça avec ses poings...

Ainsi il était en train de marcher dans la forêt de Kilika, pour se changer les idées. Les feuillages et la luxuriante végétation étaient si agréables à contempler au calme... Bien qu'il apprécie fortement le léger souffle ardent du désert sur sa peau, la petite brise fraîche que lui apportait ce lieu était des plus vivifiante. C'est alors qu'il entendit un son venant d'au-dessus de lui, un peu sur le côté, une branche... Puis une voix. Serrant les poings sans pour autant se mettre dans une posture agressive, il se tourna lentement vers la source du bruit, pour y découvrir un jeune homme.

Visiblement, lorsqu'il s'était tourné face à lui, il avait coupé sa phrase en plein élan. Était-il si effrayant ? Visiblement, la réponse à la question que se posait l'Al Bhed devait être "oui". Tant de personnes semblaient se faire tout petit lorsqu'on l'observait de plus près... Il était d'une hauteur impressionnante, et la masse de ses muscles avait de quoi dissuader la plupart des agresseurs encode assez lucides pour se mettre en retrait. C'était un colosse au sens premier, une véritable statue antique prenant vie et animée par un instinct combattif hors-pair.

Et pourtant, lorsqu'il réalisa qu'il n'était visiblement pas face à un agresseur potentiel mais seulement un passant un peu original qui lui proposait de l'aide pour s'orienter, le regard dur de Danil s'adoucit un peu pour devenir plus... non pas cordial, mais neutre. Sa tête s'inclina légèrement, ses bras se croisant, lui donnant une pose faisant penser à ces guerriers anciens au repos. On pouvait presque imaginer non loin un artiste inspiré immortalisant cette scène dans un bloc de pierre.

Oh... Je n'ai pas de destination particulière, ainsi je ne pense pas pouvoir réellement me perdre sans avoir nulle part où aller, non ?

Ce n'était ni une menace, ni même prononcé sur un ton menaçant. Cela pouvait être surprenant, quand on était face à une personne aussi imposante, mais il n'avait pas d'agressivité apparente envers n'importe-qui, après tout. Danil n'était plus un bandit, mais un mercenaire à ses temps perdus.

Vous n'avez pas forcément à avoir peur de moi... Je ne suis qu'un simple voyageur.

On sentait dans sa voix qu'il était habitué à devoir annoncer ses intentions... Ce qui n'était pas étonnant, au vu de son gabarit assez inhabituel. Et encore, il n'était pas spécialement armé, si on exceptait ses gantelets de pugilat... Restait à savoir si les choses allaient mal tourner, ce que Danil ne souhaitait absolument pas. Sur le continent de Spira, mieux valait se faire petit plus qu'autre chose...

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Mer 5 Avr 2017 - 3:04
Je remercie mon sang-froid légendaire de ne pas me faire paniquer ou de ne pas me donner l’air plus inquiet que ça… Bon, je l’avoue, le fait que ses yeux soient ainsi me… fait un peu peur quand même. Tout ce qu’on raconte sur ces personnes, ce qu’on leur attribue… Mais quand je le vois prendre une pose de statue et avoir un regard pas hostile non plus… Je ferais bien d’arrêter de m’inquiéter, mais rester sur mes gardes est vital pour le moment. Je suis encore dans l’arbre pourtant, pourquoi je stresse ainsi ? Ça en devient ridicule !

Et puis, vu ce qu’il vient de me dire, je devrais plutôt agir comme je l’ai toujours fait : rester naturel et ne pas déclarer les gens coupable sans aucun preuve. Il fait simplement que se promener dans la forêt, vaguant à droite à gauche, qui suis-je pour lui interdire cela après tout ? Ou même le juger ? je ne sais pas si mon visage trahit ce que je pense ou ce que je ressens, mais j’en suis pas franchement fier pour le coup…

Cette nouvelle phrase qu’il vient de prononcer, non, je ne suis qu’un idiot, je ne dois pas juger des gens sur leurs apparences ou à leurs yeux, ce n’est pas digne de l’Invokeur que je veux devenir. Je n’ai jamais rencontré une personne comme lui, moi qui aie toujours vécu sur Kilika pour n’aller que rarement à Luca. Ne pas avoir peur, voilà ce que je dois vraiment faire. D’ailleurs, me tenir en hauteur alors que lui est au sol, c’est irrespectueux en y repensant. Hop ! D’un petit salto en arrière, je rejoins le cher sol de la forêt de Kilika et… Oh la vache, mais il n’est pas la moitié d’un géant pour le coup ! Je le voyais déjà grand depuis la branche, mais alors là, je me sens vraiment petit maintenant… Pourtant, je décide de sourire et de m’incliner devant lui pour le saluer convenablement.

« Je m’appelle Shinsuke et si mon comportement a été déplacé à votre égard, je tiens à m’en excuser, au nom de Y…  »

Oh le con, j’allais lui faire le signe de prière de Yevon au nez… J’ai pu arrêter mes paroles et mes gestes un peu tard mais je me mets à rigoler un peu de gêne… Il pourrait te tuer d’un seul coup de poing tellement t’es une brindille à côté de lui Shin, déconne pas putain ! En tout cas, ce n’est pas avec mon comportement de merde que je risque de m’en faire un ami, mais si j’essaie d’esquiver le sujet comme un abruti, je ferais forcément que des gaffes et cet homme géant qui n’a pas l’air de me vouloir du mal, au moins pour le moment, pourrait finir par changer d’avis. Je décide donc de redresser la tête pour le regarder dans les yeux, et avec toute honnêteté, lui dire la vérité :

« C’est la première fois que je rencontre quelqu’un comme vous… Un… Un Al-Bhed. Je n’aime pas juger les gens sans les connaître, mais étant donné que je suis un Apprenti Invokeur, je n’ai entendu que de… mauvaises choses concernant votre peuple. J’espère toutefois ne pas avoir blessé en vous regardant ainsi. Ra-ravi de vous rencontrer en tout cas ! »

Allez bon sang ! Un peu de fierté et de courage ! Ce n’est pas en tremblant comme une chiffe molle devant lui qu’il t’accordera le moindre respect. Bon, c’est loin d’être mon but d’avoir son respect, je ne sais même pas pourquoi je suis dans cette situation, mais maintenant que j’y suis, ne serait-ce pas l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce géant si charismatique ? De découvrir un peu son peuple et ses traditions autrement que par des parchemins ou des prêtres qui hurlent à l’hérésie ? Frau n’approuverait certainement pas cette rencontre, mais je veux savoir, je veux connaître un peu mieux cet homme face à moi. Cet aura. Ce regard. Cette prestance. Cette… tonne de muscles qu’il possède. Dois-je vraiment m’arrêter à ça pour le juger ou est-ce qu’il va me laisser le connaître un peu mieux ? C’est ce que j’espère en tout cas. Je finis par lui sourire et lui tendre la main, j’ai le sentiment que ma première impression n’est surement pas la bonne !

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Lun 10 Avr 2017 - 16:42
Visiblement, son interlocuteur allait effectuer une prière de Yevon. On aurait pu imaginer qu'un Al Bhed en serait choqué, mais à vrai dire, pour Danil, l'intention était le plus important. Et il n'avait visiblement pas face à lui quelqu'un de mal intentionné. L'apparence du mercenaire avait l'air d'intimider le jeune homme, cependant, bien qu'il ne se montre pas sous un jour plus agressif que nécessaire, sa froideur habituelle se faisant seulement ressentir comme un comportement naturel.

Toutefois, Danil souhaitait rassurer l'invokeur en faisant preuve de bonne volonté. Après tout, il n'était pas là pour chercher la bagarre et encore moins pour causer des soucis. Et puis, le passé lui avait déjà prouvé que tous les prêcheurs de Yevon n'étaient pas mauvais... Il ne fallait pas juger les gens sur des apparences.

Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas le premier à vous méfier de moi. Ce n'est pas un crime, après tout, que d'être méfiant...

Histoire de lui rendre sa cordialité, Danil répondit à sa poignée de main favorablement, bien qu'on puisse sentir la différence entre la taille de celles-ci. C'était un colosse, après tout, dont la seule force brute pouvait être un facteur intimidant assez fort. Et puis, sa façon de lui serrer la main était plus particulière : il prenait plutôt son avant-bras, vigoureusement, avant de le lâcher après une brève empoignade. C'était de cette façon-là qu'on saluait ses interlocuteurs sur l'île de Bikanel...

Ce qu'espérait avant tout le mercenaire, c'était de ne pas trop faire peur au jeune homme. Ainsi, même s'il pouvait être un peu distant et mystérieux, il n'était pas agressif. Ce n'était, après tout, pas vraiment dans sa nature d'attaquer n'importe-qui sans raison...

Et ne vous inquiétez pas, je ne suis pas choqué par la prière de Yevon ou quoi que ce soit... C'est simplement culturel. Je serais bien strict de vous en tenir rigueur alors que vous me présentiez juste vos salutations.

Son ton était celui de quelqu'un de respectueux. Danil ne faisait jamais de différence entre lui et son interlocuteur : le respect et l'estime était le moteur principal de sa façon de parler. Il ne faisait pas dans la dentelle, mais il ne dénigrait jamais non plus les personnes avec qui il interagissait tant qu'il n'y voyait aucune raison claire et précise.

Finalement, après un léger silence, Danil observa les arbres autour, soufflant un peu. Le paysage était assez beau, pour quelqu'un venant du désert de Bikanel... C'était vivant, vert, harmonieux... Très différent tout de même des longues étendues désertiques de son pays natal.

Quand à moi, je m'appelle Danil. Ravi de vous rencontrer, Shinsuke...

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Lun 10 Avr 2017 - 21:27
Lorsque ce géant finit par me répondre que je ne dois pas m’inquiéter vu que je ne suis pas le premier à me méfier, j’ai un petit rictus qui apparait au coin de mes lèvres. Evidemment que je ne dois pas être le premier à me méfier, mais autant cela me semblait normal, cela me fait un léger pincement au cœur : malgré tout ce que l’on raconte sur les Al Bheds au sein de Yevon, cet homme-là, aussi imposant soit-il, ne semble pas dans l’optique de me faire le moindre mal. Et lorsqu’il me sert la main d’une façon assez particulière, je ne me sens pas menacé du tout, je vois plutôt ce geste comme un salut de guerrier. Bon, je doute fort qu’il me considère comme un guerrier aussi digne que lui, mais le fait que lui ne fasse pas de différence devrait me servir de bonne leçon. A présent, mon visage redevient souriant, me laissant paraître enfin sous ma vraie nature.

Ses paroles m’apaisent légèrement lorsqu’il m’avoue ne pas être choqué par la prière de Yevon, ne voyant que le côté « salutations » de la chose et non le côté religieux. Cet Al Bhed devient peu à peu un véritable mystère à mes yeux, un homme dont on m’aurait dit milles et une chose, mais dont quasiment aucune ne serait vraie, si ce n’est les yeux ou la couleur de peau. Mon regard est ancré dans le sien alors qu’il me témoigne un respect que j’aimerais sincèrement lui rendre pour éviter d’agir comme un idiot, comme j’ai pu le faire les instants auparavant.

Peut-être n’a-t-il jamais visité l’île de Porto Kilika vu la façon dont il l’observe attentivement. Je peux me tromper, mais il ne semble absolument pas mentir lorsqu’il m’a dit n’être qu’un simple voyageur. C’est décidé ! Je vais lui proposer de l’accompagner et lui montrer les plus beaux coins de l’île, enfin, s’il accepte. Au moment où je songe à prendre la parole, le voilà qui se présente à moi et me donne son nom : Danil. Je souris avec une sincérité et une joie débordante.

« Enchanté dans ce cas, Danil. Je ne sais pas si je peux me permettre de vous proposer cela, mais à votre regard, j’ai l’impression que vous ne connaissez pas vraiment l’île. Je pourrais peut-être… vous en montrer les plus beaux endroits que je connaisse ?... D’ailleurs, attendez juste un instant ! »

Scrutant autour de moi rapidement, je m’élance à toute vitesse vers un arbre juste derrière le géant et en un saut, j’attrape une branche pour m’y balancer et remonter un peu dans l’arbre. A l’horizon, aucun signe de mouvements en direction du nord et de l’est, la grande cascade doit donc être sans aucun monstre à proximité à l’heure qu’il est. Je sais que je ne lui ai pas demandé son avis, ou plutôt que je n’ai pas vraiment attendu sa réponse, mais autant m’assurer de pouvoir le conduire à tel ou tel endroit sans l’obliger à se battre. Vu que je n’ai pas d’armes sur moi d’ailleurs, je doute fort de pouvoir affronter un monstre de toute façon. Je redescends à toute vitesse en me faufilant d’une branche à l’autre pour finir avec un saut rapide devant l’Al Bhed géant qui doit encore se poser mille questions me concernant.

« Désolé pour ça, j’ai préféré m’assurer qu’il n’y a pas personne aux alentours, que ça soit pour les monstres ou les habitants de l’île. Je dois vous avouer que je suis très curieux et j’aimerais bien marcher un peu à vos côtés, si cela ne vous gêne pas. Je vous promets de ne pas être trop embêtant et s’il y a un monstre… eh bien je ferais sans armes, ne vous en faites pas pour moi ! »

Pour une raison qui m’échappe, toute ma joie est revenue d’un coup, mon sourire doit carrément déformer mon visage mais je transpire la bonne humeur à présent. J’espère que Danil ne me prendra pas pour un fou, ça serait dommage maintenant que je n’ai plus peur de lui !

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Mar 11 Avr 2017 - 1:02
Au moins, la conversation entre Danil et Shinsuke était plutôt cordiale, désormais. La crainte semblait être passée, et ils partaient désormais sur un bien meilleur terrain d'entente. Après tout, l'Al Bhed ne cherchait pas à causer des ennuis mais simplement à profiter d'un peu de temps loin de tout souci. Le jeune homme se proposait même à servir de guide, ce qui était plutôt rassurant pour lui.

Son interlocuteur semblait très agile, apparemment habitué à grimper aux arbres et à observer la forêt depuis des points élevés. Bien que le géant ne le montre pas, il était un poil impressionné par son talent d'acrobate. Son visage transpirait l'optimisme et la gaité, ce qui, au moins, mettait un peu le mercenaire à l'aise. Certains étaient dérangés par ce genre d'excès de joie, mais pour un Al Bhed, la bonne humeur est une grande qualité à ne jamais dénigrer.

Je serais ravi de vous suivre, suh yse. C'est très gentil à votre part de me proposer cela...

Puis il avait parlé de monstres, et de se battre... Ce qui aurait pu faire rire Danil, s'il avait su seulement ce que le terme "rire" signifiait. On pouvait le trouver parfois un peu austère, en raison de son air si sérieux et grave, et surtout en raison de sa carrure plus qu'impressionnante, mais il n'était pas si froid intérieurement.

Si l'on doit en venir aux mains, je ne serais pas en reste, ne vous inquiétez pas. Et bien sûr, vous pouvez m'accompagner... Vous n'avez pas l'air de quelqu'un de méchant ou mal intentionné, et dans la culture de mon peuple, l'optimisme et la joie de vivre sont deux très grandes qualités que je ne peux que reconnaître chez vous.

Visiblement, c'était un compliment, malgré l'air toujours aussi impassible et droit de Danil. Cela pouvait être un poil perturbant, mais de sa part, c'était assez rare d'obtenir un compliment aussi direct. Après tout, il restait un étranger au continent, et assez peu d'humains connaissaient réellement la culture des Al Bheds... et encore moins la comprenaient.

J'espère seulement que je ne vous causerais pas de problème... Certains habitants du continent ne semblent pas aussi tolérants vis à vis des Al Bheds.

Ce n'était pas une menace, simplement une mise en garde. En effet, s'ils voyageaient ensemble, quelques têtes allaient probablement se tourner vers eux, et tout particulièrement vers le mercenaire. Il était quasiment impossible à rater, avec sa taille de géant et sa musculature de colosse, sa peau bronzée, ses yeux verts en spirale, ses ornements exotiques... Ce qu'espérait avant tout Danil, c'était de n'attirer aucun ennui à Shinsuke.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Mer 12 Avr 2017 - 12:47
« Suh yse » ? Surement une expression Al Bhed, je me demande bien ce qu’elle peut signifier pour le coup, mais vu le ton de la phrase il y a peu de chances que ça soit quelque chose de négatif. Peut-être que si je lui demande, il pourrait… Non, mauvaise idée de lui demander maintenant de m’apprendre quelques mots en Al Bhed, on se connait à peine et je ne risque pas de lui faire plaisir en écorchant sa langue natale. Quoiqu’il en soit, malgré son air si neutre et impressionnant, plus je discute avec Danil, plus je le trouve incroyablement sympa, il suffit de voir la façon dont il me juge sur mes réactions à présent plus correctes.

Il n’est surement pas habitué à rencontrer aussi peu d’hostilité de la part d’une personne du continent, et il a malheureusement raison : des personnes que je connaisse, il y en a très peu à qui j’oserais présenter ce géant sous peine de lui attirer de gros ennuis. Toutefois, je ne peux m’empêcher de rire un peu et, machinalement, de poser ma main sur son épaule, enfin j’essaie, en le regardant dans les yeux.

« Je me doute bien que je ne suis pas la personne la plus influente de l’île ou même un guerrier qu’on puisse respecter, mais je peux vous promettre que je ne verrais aucun soucis à voyager un peu à vos côtés. S’il doit y avoir le moindre problème, j’en prendrais la responsabilité entièrement, je ne tiens pas à faire preuve d’un comportement différent d’une personne à l’autre. »

Je ne suis pas sûr que mes paroles le rassure de la façon dont se passerait une éventuelle rencontre avec d’autres personnes de l’île, mais je sais qu’en ce jour assez spécial, on devrait éviter de croiser les prêtres dans leur marche spirituelle, c’est toujours ça de pris ! Je me recule de quelques pas et commence à avancer de quelques pas en direction de la grande cascade, en essayant de prendre le passage avec le moins d’orties car je suis en short après tout.

Quelques longues secondes de silence finissent par m’avoir à l’usure et je me dis que mon interlocuteur va s’imaginer des choses si je ne dis rien, et puis j’ai surtout envie de discuter avec lui ! Le calme de la forêt, c’est bien, mais les oiseaux ne chantent pas pour l’instant, autant combler le silence.

« Je m’excuse à nouveau si je suis trop curieux, mais que faites-vous dans la vie ? Un solide guerrier comme vous Danil, ça ne court pas les rues, si vous me passez l’expression. D’après ce que vous m’avez dit, j’en déduis que vous avez déjà dû rencontrer des gens du continent qui sont trop ancrés dans les principes de Yevon pour essayer de vous parler et se faire leur propre avis…»

Pour le coup, je sais que ce genre de paroles me vaudrait un aller simple pour la Via Purifico si un prêtre anti-Al Bhed me surprenait, mais je n’ai guère l’envie de me voiler la face pour une fois : j’ai toujours suivi bêtement les préceptes de Yevon, mais c’est Frau qui m’a appris que chaque personne pouvait se montrer à l’opposé de ce qu’on l’a considère. Tous les joueurs de blitzball sont des mecs sympas ! Jusqu’à ce que j’en vois certains tabasser un mec derrière un bar. Les Chocobos sont inoffensifs ! Sauf si on essaie de leur prendre leur nourriture ou qu’on se moque d’eux.

Dans tous les cas, je ne m’inquiète pas plus que ça des retombées que ça pourrait avoir, si je ne mène pas ma vie comme je l’entends dès à présent, je me plierais toujours à la volonté de quelqu’un et je finirais par renoncer à aller à Zanarkand pour acquérir l’Ultime Chimère. Secouant la tête, je me tourne vers Danil un instant, en souriant.

« Je dois vous paraître un drôle de jeune homme non ? Et surtout un drôle d’Apprenti Invokeur à la vue de mon comportement. »


On ne pourrait pas dire le contraire selon moi, mais étrangement, il serait loin d’avoir un avis différent des prêtres ou personnes que je rencontre et qui me juge assez rapidement. Quoi que, il semble bien avoir des idées bien moins arrêtées qu’eux…

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Mer 12 Avr 2017 - 14:16
Silencieusement, Danil avait suivi son guide à travers la forêt de Kilika. Cet endroit était si apaisant et charmant qu'il en oubliait peu à peu ses soucis... La discrimination envers son peuple, le danger, la haine, la misère... Cette marche au travers de la verdure lui faisait le plus grand bien, lui qui si longtemps restait sur sa terre natale parfois pour se cacher des autorités de Yevon. Finalement, après un certain temps à marcher, son interlocuteur reprit la parole pour lui poser une question.

Ce que Danil faisait dans la vie ? Depuis quelques temps, c'était devenu très différent. Il était mercenaire, mais ce n'était pas le genre de chose qu'on pouvait crier sur les toits lorsqu'on avait la malchance d'être né Al Bhed. Mais Shinsuke avait fait preuve de bonne volonté, alors autant être honnête avec lui...

Je suis mercenaire. Je ne vend pas spécialement mes services pour l'argent, mais plus pour me sentir utile et redorer le blason de mon peuple.

En effet, les habitants du continent avaient besoin d'une bonne raison de ne pas haïr les Al Bheds. Tout ce qu'ils avaient, c'était les préceptes de Yevon qui leur dictait d'exclure une espèce entière pour des questions plus que douteuses. Il avait également mentionné les gens qu'il avait du rencontrer, et malheureusement, l'apprenti Invokeur avait totalement raison...

À vrai dire, je ne croise pratiquement que ceux-là. Je ne dénigre évidemment pas les principes de Yevon pour la plupart, mais certains me passent au-dessus de la tête. La haine envers mon peuple me désole infiniment... Mais que voulez-vous, on fait avec ce qu'on a.

Danil l'entendit ensuite lui dire qu'il devait le trouver "drôle". Ce dernier allait lui répondre, pour lui assurer que non, il le prenait très au sérieux, mais alors un bruit suspect attira son attention : face à lui, des monstres étaient sortis d'un fourré, visiblement prêts à en découdre avec eux. Deux Dinonix... Serrant les poings et se mettant en garde, faisant signe à l'Invokeur de se tenir en retrait, Danil prit les devants en fronçant les sourcils.

Ne vous inquiétez pas, je m'occupe de tout... Ils ne vous feront pas de mal tant que je tiendrais debout.

Décidément, un sacré esprit combattif... Fort heureusement pour lui, Danil était extrêmement agile et avait emporté ses gantelets de cuir épais renforcés à l'acier. Un homme normal ne se serait jamais approché d'un Dinonix, mais l'Al Bhed connaissait ce genre de créature : agile, rapide mais assez fragile. Ainsi il se jeta sur le premier Dinonix pour lui agripper le cou, et... le briser d'un coup sec ! À la force seule de ses muscles, dans un grand son de craquement, le Dinonix tomba au sol avant de libérer une nuée de furolucioles.

Cependant, s'il avait pu faire ainsi, c'est car le deuxième des monstres était en train de regarder avidement l'apprenti Invokeur ! Ainsi, alors que le coup allait fuser... Danil se jeta pour l'intercepter, subissant une vilaine morsure au biceps. Cependant, profitant des crocs plantés dans sa chair, le mercenaire laissa un grave grognement lui échapper. La douleur le rendait plus hargneux... Et c'est alors qu'il agrippa la tête de la bête qui tenait encore son biceps, puis il se mit à charger tout simplement vers un arbre pour lui fracasser le crâne contre le tronc ! Une nouvelle nuée de furolucioles plus tard, Danil avait enfin triomphé des monstres.

Son bras était légèrement blessé, mais heureusement il avait pu exécuter le monstre avant que plus de problèmes ne surviennent. Regardant son compagnon de route, il essuya un peu le sang de son bras gauche, nonchalamment, avant de lui parler.

Rien de cassé... ?

Mais le repos était de courte durée... Un grand bruit se fit entendre, alors que les feuillages se dispersaient. Un autre Dinonix les cherchait du regard, mais d'étrangement... haut. Celui-ci était bien plus gros, et Danil ne pourrait pas user de force brut seul contre lui s'il les détectait. Un regard inquiet vers Shinsuke plus tard, il soupira.

... Si j'avais eu ma hache, j'aurais pu m'en charger, mais... Je ne vois qu'une seule solution.

On aurait cru qu'il réfléchissait à un plan d'attaque, mais... D'un seul coup, alors, il agrippa de son bras le plus valide l'arrière de la chemise de l'apprenti Invokeur, puis... Il le souleva pour courir avec. Il le soulevait sans trop de difficulté, au vu de la différence de carrure, et par chance le monstre ne les avait pas encore vus alors qu'il courait, sans arrêt, faisant montre d'une endurance incroyable.

Finalement, après plusieurs minutes, il se stoppa, reposant délicatement sur le sol son guide de fortune, avant de lui parler, son souffle se faisant un peu plus entendre.

Je crois qu'on est assez loins... Il ne nous a pas vu. Vous n'avez rien ?

Spoiler:
NIGERUN DAYOOO !

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Mer 12 Avr 2017 - 17:18
La haine envers le peuple Al Bhed… Selon les principes de Yevon, ce sont à cause d’eux que Sin ne disparait pas pour de bon et qu’il revient à chaque fois, car il continue d’utiliser les machines qui sont à présent proscrites… A l’heure actuelle, Danil n’a rien utilisé de tel et il se montre même être bien loin des stéréotypes que l’on entend sur ce peuple, allant même jusqu’à être un mercenaire en quête de redorer le blason Al Bhed. Qui pourrait blâmer un tel homme ? A la seconde même où on l’entend parler de ça, même s’il garde toujours un ton neutre vis-à-vis de tout ce qu’il peut dire, je ne peux m’empêcher de croire qu’il ne doit pas être le seul Al Bhed à penser ou à agir ainsi. Mon regard en avant, loin de pouvoir être vu par celui qui me suit, n’est on ne peut plus sérieux quand je réfléchis à tout ça…

D’ailleurs, je réfléchi tellement que c’est uniquement lorsque Danil va se précipiter devant moi pour se mettre en garde, me prévenant de deux ennemis qui nous font face. Je souhaiterais l’aider mais là, je n’ai aucune arme, ça risque d’être compliqué. Mes yeux s’écarquillent alors lorsque je l’entends prononcer ces paroles : « Ils ne vous feront pas de mal tant que je tiendrais debout »… Non, c’est tout bonnement impossible. J’ai beau être naïf au possible, je ne peux plus croire un seul instant que cet homme puisse être le mal incarné dont on m’a toujours fait part au Temple. Je me précipite sur le côté pour me cacher un peu plus derrière ce géant qui est un allié infaillible à mes yeux à présent, je regarde au sol pour trouver de quoi me défendre. N’ai-je vraiment pas pensé à prendre mes armes dans un tel moment ? Je n’aurais pas imaginé non plus devoir me battre lors d’un entraînement de routine. Je trouve un bâton assez pointu, mais lorsque je relève les yeux, j’entends l’énorme craquement du coup d’une des créatures qui nous faisait face… Dans la main de Danil.

Partagé entre admiration et peur, je n’ose pas bouger devant cette réalité qui me fait face : je n’aime pas tuer, je n’ai jamais aimé ça, mais pourtant il le faut, alors que d’un autre côté, le géant Al Bhed qui a gagné ma confiance vient de briser la nuque d’une créature comme s’il écrasait un simple morceau de terre dans sa main. Je suis… Je suis tellement loin d’avoir une telle puissance, je suis loin d’être aussi courageux et intrépide que lui. Mon inattention m’empêche à nouveau de voir le deuxième Dinonix qui se jette sur moi à toute vitesse, c’est encore une fois Danil qui s’interpose et se faire mordre le bras de façon impressionnante. Mais merde ! J’attends quoi pour réagir ?! Je me frappe un coup le torse pour me ressaisir, mais à peine ai-je repris mes capacités que je vois la seconde créature se faire écraser le crâne contre un arbre. Que pouvais-je attendre d’autre de la part d’un tel guerrier ?

Non… NON ! Le fait qu’il soit Al Bhed n’a rien à voir là-dedans, je dois me sortir ces idées de la tête ! Mon allié revient à présent vers moi, et mon visage est toujours partagé entre ces deux sentiments. Je finis par esquisser un léger sourire lorsqu’il me demande si je n’ai rien de cassé, mais c’est plus par réflexe qu’autre chose sur le coup. A peine aurais-je eu le temps de lui répondre qu’un autre bruit se fait entendre, un Dinonix, bien plus gros que les précédents. L’attitude de Danil ne m’effraie pas lorsqu’il me lance un regard inquiet avant de soupirer, j’aurais surement passé un très mauvais quart d’heure si jamais j’étais seul face à ces monstres et je… AAAAAAAAAH !!!

« Mais !… Que faites-vous ?! »

J’avoue avoir le cœur qui bat à son maximum lorsque je sens le géant Al Bhed qui me soulève d’un coup pour ensuite courir, surtout qu’il ne me soulève que par l’arrière de mes vêtements ! Mais lorsque je vois notre ennemi devenir de plus en plus petit au fur et à mesure que je vole au vent, je me rends compte qu’un tel adversaire aurait pu causer des problèmes à Danil, surtout sans sa… hache ? Ah parce qu’il se bat avec une hache maintenant que j’y pense… Quand je vois la puissance dont il dispose avec ses simples poings, je dois avouer que je le vois parfaitement couper les Béhémoths dont on m’a parlé dans les quelques histoires et récits d’aventuriers.

Après un long moment passé sans toucher le sol, voilà que nous nous stoppons d’un coup assez net alors qu’il me repose au sol, laissant paraître la fatigue de ce sprint improvisé avec un souffle un peu plus bruyant. Encore une fois, il ne se préoccupe que du fait de voir si je n’ai rien, alors que pour le coup, je n’ai absolument rien grâce à lui. Mais durant la course, j’ai vu son sang perler et parfois laisser quelques traces au sol, car son bras n’est pas soigné et il doit l’être rapidement ! Je retire mon t-shirt blanc sans même lui répondre ou lui adresser un regard et j’attrape son bras blessé pour le soulever un peu. Je déchire une partie de mon t-shirt pour en faire un long tissu blanc que j’enroule fortement autour du bras de Danil avant d’y faire un nœud pour le serrer, histoire qu’il ne le perde pas. Une fois cela fait, je laisse de nouveau un sourire se dessiner sur mon visage et je lui répond :

« Moi je n’ai rien, mais il est hors de question que je vous laisse vous blesser ainsi pour me sauver la mise ! Je ne suis peut-être pas aussi costaud que vous, et je suis nul en magie, mais je tiens à vous remercier du fond du cœur de m’avoir protégé, et veuillez accepter ce bandage sans broncher !... Ah et sinon, je n’ai rien et je ne pense pas qu’il nous ai vu. »

Je finis par éclater de rire en voyant que j’ai essayé de me gonfler du mieux que j’ai pu pour avoir l’air un peu plus imposant et charismatique lorsque j’ai parlé à mon allié de la sorte, mais au final, je reste bien moins impressionnant que lui, j’ai même dû me ridiculiser. Mes muscles ne sont pas très apparents à travers mes vêtements ou mon équipement habituel, mais ils restent tout de même visibles à l’air libre, surtout mes abdos que j’entraîne tant bien que mal chaque jour !

Toutefois, je me rends vite compte d’un détail en fixant le bras de l’Al Bhed : le sang qu’il a perdu pourrait mener le monstre jusqu’ici, pour peu qu’il se donne la peine de venir jusque-là après la défaite fulgurante de ses semblables. Je fouille un peu au sol, vu que j’ai abandonné mon bâton en chemin, pour finalement trouver une branche longue et solide, que je m’empresse de gratter avec un rocher enfoncé dans le sol. Bon, je ne suis pas sculpteur de lances, mais j’ai l’habitude de faire mes flèches moi-même, alors le bout pointu de cette arme de fortune devrait au moins égratigner la peau dure d’un Dinonax, si ce n’est la transpercer au niveau de sa queue qui est plus sensible. Je me retourne vers Danil, l’air un peu plus sérieux qu’auparavant et je pointe une direction avec mon doigt :

« Le sang que vous avez fait tombé de votre bras va mener à cet endroit. Nous ne sommes pas si loin que ça de la cascade où je souhaitais vous emmener avant que nous rencontrions les Dinonax. Allons-y mon ami, je ne tiens pas à devoir vous forcer à voir mes piètres talents de lancier ! »

« Mon ami »… Pour le coup, je souris un peu plus en repensant que j’ai appelé Danil ainsi, mais je me mets en marche, lançant un dernier coup d’œil à son bandage de fortune pour être sûr qu’il ne le gênera pas dans ses futurs mouvements et que le saignement est bien arrêté à présent. Dans le pire des cas, j’amènerais Frau jusqu’ici pour le soigner, en prenant soin de m’assurer qu’il ne me fera pas un scandale de lui demander de soigner un Al Bhed, qui plus est, un ami !

Spoiler:
LE BON PETIT POULEY QUE JE VAIS T'OFFRIR QUAND ON SERA SORTI DE LA FORET!!!
pouley pouley pouley pouley pouley

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Jeu 13 Avr 2017 - 20:42
Il avait couru longtemps, mais au moins, ils étaient à peu près en sécurité, désormais. Le jeune homme semblait bien aller, puis il fit remarquer son bras... En effet, il avait récolté quelques blessures un peu gênantes lors de cette rixe contre des Dinonix. En l'entendant l'appeler "Mon ami", Danil ne put s'empêcher de sourire en coin très brièvement. C'était comme cela qu'il appelait ses interlocuteurs, lui-même. Une fois son bras pansé, il lui parla de nouveau, rassuré que tout se soit plus ou moins bien passé.

Merci, suh yse. Je préfère ne pas m'attarder ic-

Sa phrase fut coupée par un rugissement grave. Le grand Dinonix, bien plus agile et rapide que des humains, était en effet en train de suivre l'odeur de son sang. Le temps se ralentit dans la tête de Danil, alors qu'il devait prendre une décision... Alors il grommela, puis il soupira

La cascade, vous dites... ? Ça tombe bien, je crois que je vois de quel endroit vous voulez parler. J'y ai laissé quelques affaires... Essayez juste de me guider jusque là-bas.

Et c'est ainsi que de son bras le plus valide, il empoigna l'arrière de la chemise de l'homme, et... Ce fut de nouveau la course. Mais qu'avait donc Danil dans les jambes pour courir aussi vite sans s'épuiser ?! Cette fois, en revanche, ce n'était qu'une question de temps avant que le Dinonix ne les rattrape. Il devait se hâter vers la cascade, où son arme l'attendait. Finalement, à force de persévérance, il entendit un cours d'eau : enfin !

Danil s'arrêta près du petit cours d'eau dans lequel se déversait la cascade, puis il regarda Shinsuke. Alors il lui parla rapidement, en s'assurant qu'il l'entende bien.

Attention, l'atterrissage sera peut-être un peu rude, mais vous me remercierez très bientôt... À moins que je ne finisse déchiqueté en lambeaux. Si ça prend ce genre de tournure, surtout courrez et ne vous arrêtez pas, d'accord ?

Alors il... prit de l'élan, puis il jeta tout simplement Shinsuke de l'autre côté de la rivière, dans une sorte de fourré qui fit office d'amortisseur pour qu'il ne se fasse pas trop mal lors de l'atterrissage. Définitivement, le mercenaire était plein de surprises. Une fois le jeune homme aéroporté de l'autre côté du cours d'eau, il fourra sa main dans un buisson très épais et en sortit... Une arme bien particulière.

C'était une énorme hache, disposant d'une lame en croissant et d'une tête de marteau à l'opposé. Le manche trahissait l'utilisation de technologie, en faisant ainsi une arme-machine. Alors que Danil l'empoignait, un son pouvait se faire entendre, comme si une forte pression s'accumulait dans un tube, alors que le Dinonix débarqua enfin. Sur ses gardes, l'Al Bhed l'attendait. Chaque mètre que la créature parcourait le remplissait toujours plus d'adrénaline et de rage combattive. S'il frappait ne serait-ce qu'une fraction de seconde trop tard, il était mort. S'il ratait son coup, il était mort. La bête ne lui laisserait pas le droit à une seule erreur.

La charge du Dinonix était presque terminée, alors que, dans un rugissement grave, Danil envoya la face contondante de son marteau en plein dans la gueule de la créature qui s'apprêtait alors à refermer ses crocs sur lui. Un énorme bruit sourd sortit alors de sa hache à ce moment-là, alors que la tête du grand prédateur fit presque un quart de tour complet immédiat, tout son corps repoussé sous l'impact. Une énorme onde de choc s'était dispersée de l'arme, et visiblement, le prédateur était plus que secoué : malgré ses épaisses écailles naturelles, son crâne semblait endommagé, et il était désorienté.

Ni une, ni deux, Danil en profita pour porter le coup de grâce : bondissant dans les airs après un court sprint, il abattit la lame de sa hache sur son cou pour le trancher net, dans un autre hurlement. Malgré son comportement poli, cordial et respectueux, Danil restait un guerrier terrible qui n'offrait aucune pitié à ses ennemis les plus coriaces... Finalement, son regard se reporta de l'autre côté de la rivière, haletant, sa blessure s'étant très légèrement rouverte - mais fort heureusement bien peu.

Profitant de quelques pierres alignées, l'Al Bhed traversa le ruisseau pour rejoindre son guide, déposant son arme dans un buisson pour la cacher, s'assurant qu'il allait bien.

... Vous n'avez rien de cassé ? Je vous ai lancé un peu fort sur ce fourré. C'était le meilleur moyen d'être la seule cible possible pour le prédateur.

Et il disait cela alors qu'il était couvert d'hématomes et de petites coupures ! Les Dinonix ne lui avaient laissé aucun répit, et ça se voyait bien. Finalement, il sembla fouiller dans les fourrés pour sortir tout son matériel de voyage, qu'il y avait caché : le ciel allait se couvrir, et il ne souhaitait pas causer de problèmes à l'Invokeur.

Nous devons être loin du port... Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je suggère que nous campions ici pour la nuit. Avec moi dans les parages, vous serez plus sûr en pleine nature que dans une grande ville... Enfin, sauf si vous désirez rentrer à Kilika seul. Je ne vous en voudrais absolument pas, avec... la quantité incroyable d'ennuis que je m'attire simplement en ayant la peau basanée et les pupilles de mon peuple.

Ces dernières phrases étaient tout à fait honnêtes et neutres, ne souhaitant que faire preuve de bonne volonté. Après avoir fait usage d'une arme-machine, surtout... Il n'avait réellement pas envie de s'attirer un nouvel ennemi, même s'il venait de tout simplement lui sauver la vie.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika

avatar

Classe : Tireur

Points de rang : 170



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Shinsuke

Invokeur

le Mer 19 Avr 2017 - 16:51
Bien que j’aurais préféré avoir tort, le Dinonix nous a rattrapé en un rien de temps, et je n’ai pas eu non plus le temps de prononcer un seul mot que Danil m’a attrapé par le col à nouveau et s’est mis à courir à toute vitesse. Même dans mes meilleurs jours, je ne suis pas sûr que je tienne sa cadence aussi longtemps qu’il le fait ! Je n’ai donc que la possibilité de lui crier quelques directions afin de lui indiquer le chemin à prendre pour aller jusqu’à la cascade, mais je commence à être un peu trop secoué à mon goût…

Par chance, je ne vomi pas alors que nous sommes arrivés à proximité de la cascade, mais je vais avoir besoin de quelques secondes pour reprendre mes repères et être sûr de pouvoir combattre. Cependant, je n’ai pas vraiment le temps de récupérer à cause de deux événements qui vont surgir l’un derrière l’autre : le premier étant le Dinonix qui nous talonnait qui arrive sur nous à toute vitesse, et le second… C’est que je vais faire un magnifique vol par-dessus la rivière suite à un envoi musclé du Al Bhed, et mon atterrissage se fait dans des buissons. N’ayant pas récupéré complètement, je n’ai pas tout à fait compris ce qu’il m’a dit, mais ce lancer vient tout simplement de me mettre KO pour de longues minutes. Je ne sais pas si j’ai heurté quelque chose ou si c’est la projection après une telle course qui m’a fait voir les étoiles, mais dans tous les cas, je finis par reprendre lentement conscience quand mon ami vient me sortir du buisson.

Si je n’ai rien de cassé ? Il en a de bonnes pour le coup ! Je ne suis pas en sucre mais je dois avouer que là, j’ai du mal à tenir sur mes jambes correctement et que je préfère me concentrer sur ma récupération que sur n’importe quoi d’autre. Après un long moment à attendre d’avoir récupérer suffisamment mes sens, je finis par tendre l’oreille à ce que me dis Danil. Il n’a pas vraiment tort, mais je dois avouer que j’aimerais que sa blessure soit mieux soignée que ça quand même, tant pis pour les problèmes que ça pourrait m’attirer. Je secoue un peu la tête et je relève la tête pour le regarder et… C’EST QUOI CA ?! Je fais un léger bond en arrière quand je vois l’immense arme qu’il tient dans sa main, surtout qu’elle n’a pas l’air très « yevonite » pour le coup ! La curiosité à beau piquer mon esprit, je me rends surtout compte aussi de la situation : plus aucun Dinonix, Danil avec une arme hérétique et monstrueusement épaisse, et nous deux qui sommes toujours en vie. Toutefois, je ne peux pas m’empêcher de ressentir une certaine colère en moi, et je vais avancer de quelques pas pour être juste devant mon ami Al Bhed, avec un regard plus que sérieux.

« Avant toute chose, je devrais vous remercier de m’avoir encore sauvé, mais ça ne sera pas le cas, car vous avez été tout simplement imprudent ! Je me doute bien que sans arme et avec ma carrure, je ne vous semble pas en état de combattre ou de me défendre, mais j’ai des yeux et des oreilles, surement meilleurs que les vôtres ! Je vous apprécie sincèrement, mais si un danger venait dans votre dos et que vous m’empêchiez de vous aider d’une quelconque façon, alors je vous en voudrais réellement ! »

Je pose mes poings sur mes hanches, prenant un air déterminé et je ne reculerais devant rien pour lui faire comprendre qu’il peut aussi compter sur moi ! Après quelques instants à le fixer dans les yeux, sans trembler devant sa taille ou son arme incroyable, je commence à fouiller un peu dans ses affaires de voyage et… ce qu’il dispose pour se soigner me semble tout juste suffisant pour lui faire un bandage correct, et ça l’obligerait à ne plus rien avoir pour la suite du voyage. Il voyage seul aussi, donc rester camper avec lui, nous n’aurons que du matériel pour une personne, bien que je doute qu’il s’inquiète vraiment de dormir avec une quelconque couverture ou oreiller. Ahlalala, je me retourne vers lui, l’air un peu boudeur mais qui laisse paraitre une légère inquiétude.

« Mouais… Je ne vous en veux pas pour cette fois MAIS ! Je vous préviens, je retourne à Kilika en quatrième vitesse pour aller chercher de quoi camper, de la nourriture et différents objets pour vous soigner, ce n’est pas négociable ! En attendant, rester ici Danil, je ne vous dirais pas de vous faire discret, vous le savez déjà, faites simplement attention aux monstres. Vu que le temps est en train de changer, il y a fort à parier que dans quelques heures, les monstres de l’île vont commencer à bouger, soyez donc très prudent ! Je reviens, ne bougez pas d’ici ! »

Le fixant de nouveau dans les yeux quelques instants pour m’assurer qu’il a compris le sérieux de ma requête, je fais une dizaine de pas en arrière, je me tapote le visage et je prends mon élan pour grimper sur un arbre et repasser de l’autre côté de la rivière via les branches qui la surplombent. Me voilà en pleine course pour Kilika…

--------------------

Après presque une heure et demie à courir jusqu’à chez moi et en ville pour faire divers achats, je suis déjà à la moitié du chemin de retour, les gouttes d’eau commencent à tomber malheureusement pour nous. Ce n’est pas le temps le plus commun à Kilika, mais quand il se met à pleuvoir, il y en a pour quelques heures. Les arbres vont vite être impraticables dans pas longtemps, je dois me dépêcher ! En une dizaine de minutes, je finis par rejoindre l’endroit de la cascade où Danil se trouve encore, et tant mieux pour lui. Un long saut depuis un arbre me fait atterrir non loin du petit campement où il est installé. Je lui fais un bref signe de la main pour le rassurer et lui montrer que c’est moi, car comparé à tout à l’heure, je n’ai plus mon t-shirt et mon short, mais mon équipement de quand je me bats ou que je vais au temple. J’ai aussi pris mon arc avec un carquois rempli, dont quatre flèches spécial que j’utilise immédiatement sur quatre arbres et j’accroche en un rien de temps une grande toile de tissu imperméable, pour nous faire une petite zone à l’abri de la pluie qui va peut-être s’acharner sous peu.

J’aurais peut-être dû commencer par poser mon sac dès le départ, mais j’attends déjà d’arriver juste à côté de l’Al Bhed immense pour le poser à terre, une légère odeur s’en dégageant et je ne tarde pas à l’ouvrir pour lui tendre un petit sachet qui fume encore.

« Par chance, juste avant de quitter le village, j’ai réussi à acheter quelques brochettes de poulet assaisonné. C’est une petite spécialité d’ici, je voulais vous en offrir pour vous remercier de m’avoir aidé tout à l’heure, bien que j’aie dit ne pas vouloir le faire. J’ai aussi pris une bouteille d’un alcool que Frau aime bien, en espérant que vous apprécierez, je n’en bois pas personnellement. Autrement, j’ai pris de quoi vous soigner et vous recoudre, à défaut de pouvoir faire une magie de soin pour vous, et de quoi camper sans vous gêner. »

En même temps que j’énonce tout ce que je possède dans mon sac, je le vide pour lui montrer pourquoi je semblais si chargé, puis je dépose tout à l’abri de la pluie avant de m’emparer du kit de soin que j’ai « emprunté » à Frau. Il n’a rien à me reprocher pour le coup, il serait presque capable de réparer un os brisé tant sa magie de soin est puissante ! Je m’assois en tailleur à côté de Danil, le laissant manger s’il souhaite, et je défais le tissu assez ensanglanté que je lui avais fait un peu plutôt, après l’attaque des deux Dinonix. La plaie n’a pas eu le temps de s’infecter par chance… Je commence donc le soin du mieux que je peux, mais mon regard se porte discrètement sur l’arme de Danil. Je suis à la fois intrigué et apeuré par une telle arme, il n’a aucune autre blessure malgré la taille de cet immense Dinonix qui nous avait pris en chasse. Cet Al Bhed est extrêmement fort avec ses poings, mais je ne pensais pas qu’il serait capable d’exterminer trois Dinonix de la sorte dans un environnement qu’il connait à peine. La question finit par me brûler les lèvres et, tout en me reconcentrant sur les soins que je lui fais, je finis par demander :

« Pour votre arme… Je ne sais pas quoi en penser honnêtement, mais c’est difficile pour moi d’approuver quelque chose qui peut ôter la vie si facilement, même si je lui dois autant la vie que je vous la dois. Je n’avais… jamais rien vu de tel jusqu’à aujourd’hui, veuillez donc comprendre que je sois un peu craintif en la voyant. »
Spoiler:
C'est pour qui le bon petit POULEY?! pouley

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika :: La route du temple :: La forêt de Kilika