Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Seul dans la nuit [PV Zhang] [PI]

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Lun 10 Avr 2017 - 19:53
Autrefois, Danil était plus borné qu'après son changement d'horizon. Il était encore un hors-la-loi, bien qu'avec un sens de l'honneur, et s'attirait pas mal d'ennuis auprès de personnes peu recommandables. Pas vraiment de pieux yevonites, mais plutôt de bas rustres regardant les Al Bheds de haut comme une race inférieure et félonne. Et ça, le géant avait du mal à l'accepter. La fierté qu'il éprouvait envers son peuple le faisait aller à la confrontation bien souvent, toujours dans des ruelles louches ou dans des établissements modestes. Et cette journée-ci n'était pas une exception.

Un match de blitzball avait animé les rues de Luca ces temps-ci, et quelques supporters alcoolisés trainaient dans une ruelle peu fréquentable et mal famée. C'est en cherchant un peu de solitude pour entretenir son matériel que Danil avait fini par s'y engouffrer, avant de tomber sur le petit groupe de trouble-fêtes. Au début, de simples échanges de regards méfiants, et rien d'autre. Cependant, petit à petit, les supporters, au nombre de cinq, s'avancèrent pour entourer l'Al Bhed, parlant d'un ton menaçant et prétentieux.

Alors, le bronzé, tu crois pas que t'es pas chez toi ici ?

Ce genre de surnom insultant, il y était habitué. "Le bronzé", "Saleté du désert", "Raclure d'Al Bhed"... C'était toujours douloureux à entendre, mais il s'y était fait. Cependant, à cette plus lointaine époque, il tenait tête également avec plus d'affront ce genre de personne.

Je n'ai pas de temps à perdre avec de la friture venue me chercher des ennuis. Si vous voulez en trouver, vous en aurez...

Au début, les regards haineux et les injures fusaient, mais rien n'était fait. Ce fut l'un des supporters qui brandit son gourdin pour finir par recevoir un coup de poing cinglant de la part de l'Al Bhed. Ce dernier se battait diablement bien, c'était un véritable phacochère défendant chèrement sa peau, et il avait bien amoché ses agresseurs à l'aide de ses gantelets de cuir ornés de billes d'acier. Cependant, à un contre cinq, prit de court à ce point, il ne put forcément pas tenir jusqu'au bout. Trois des agresseurs étaient à terre, couverts d'hématomes et parfois avec peut-être un bras ou une jambe cassée, mais les deux derniers avaient eu raison de l'endurance de Danil.

Alors, tu fais moins l'malin, maintenant, hein, putain de bronzé ?! On va t'crever pour c'que t'as fait à nos potes !

Acculé contre le mur, roué de coups de poings, il ne pouvait plus se défendre réellement, tentant tant bien que mal de parer comme il le pouvait les attaques de ses agresseurs. Un peu de sang coulait de son nez, et une des armes improvisées des supporters avait blessé son bras gauche. Désormais, il était en mauvaise posture, et dans une grande cité majoritairement yevonite... Qui viendrait aider un Al Bhed si tard dans la nuit ?

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar


Sorts & compétences

Invité

Invité

le Lun 10 Avr 2017 - 20:51
Il y a trois ans et demi…


Un féroce match de blitzball, disputé de toutes parts. Zhang en avait encore les oreilles endolories. Pourquoi fallait-il que les supporters de ce sport hurlent aussi fort ? Certes, l’alcool jouait dans tout cela, peut-être même que c’était l’origine même de tout cela, mais bon, ils pourraient hurler autre part que dans les oreilles d’une serveuse qui leur apporte gentiment leur boisson ! Alors forcément, elle était sur les rotules. Et bien évidemment, il y en avait eu un pour l’insulter d’un sobriquet peu flatteur. Celui-là avait fini dehors avec les marques de quatre phalanges bien imprimées sur la joue. Les autres s’étaient calmés. Il y en avait bien un qui était allé se plaindre au patron, patron qui lui avait répondu qu’elle ne faisait que suivre les règles de la maison.

Bref, Zhang avait obtenu le droit de partir plus tôt, ayant commencé le travail avant l’heure pour pouvoir profiter de la soirée pour faire un tour à Luca. Elle avait entendu dire que les Goers faisaient une séance de dédicaces après le match, et cela était toujours intéressant d’avoir ce genre de chose chez soi. Un maigre trophée, mais qui pouvait rappeler d’un bon moment. D’autant plus qu’un des joueurs était mignon et faisait tourner les têtes de toutes les femmes… Zhang rougit à cette pensée en déposant son tablier dans son casier, puis sortit de son lieu de travail après un rapide adieu au patron. Elle entendait certains hommes râler, mais aucun n’osait appeler poser sa main sur la jeune femme. L’autre gars avait joué son rôle d’exemple.

Les rues étaient animées, et toutes différentes. L’artère principale de Luca était remplie de gens heureux fêtant le match et de déçus noyant leur amertume avec de l’alcool dans une ambiance bon enfant. Zhang dut refuser à plusieurs reprises des invitations à boire avec quelques personnes. Elle avait son objectif, elle ne s’en détournerait pas ! Et pour gagner du temps pour aller jusqu’au stade, elle décida de couper par les ruelles moins fréquentables de la grande ville. Elle sauta par dessus ceux qui s’étaient endormit là, ivres, et évita les personnes trop peu recommandables. Sa course n’était arrêtée par personne, elle était libre et se sentait bien.

Mais au détour d’une ruelle, elle vit un homme à genoux acculé par deux hommes armés, trois hommes étant allongés non loin. Sûrement une dispute entre alcooliques. Rien qui ne concernait Zhang. Mais elle voulu aider cet homme en position de faiblesse. Elle ne pouvait pas laisser quelqu’un se faire passer à tabac alors que les ennemis avaient des armes. Mais deux choses la firent réfléchir. Un : si elle intervenait, elle loupait sa chance d’avoir son autographe. Deux : l’agenouillé était visiblement un Al-Bhed, un hérétique. La jeune femme resta plantée à l’autre bout de la ruelle quelques instants, face à son dilemme. Mais elle arriva à se décider, enfin.

Le premier n’eut pas la chance de savoir ce qu’il lui arrivait. Un fort coup de poing dans le foie lui fit cracher une bonne quantité de sang, un cri de douleur étant étouffé par le liquide carmin. Il s’écroula à genoux, avant qu’un autre poing ne vienne s’imprimer sur son faciès dans un crochet du droit. Le second détourna son attention pour faire face à la jeune femme, visiblement étonné que son camarade soit tombé aussi facilement. Zhang n’avait pas de mérite, l’éméché avait déjà bien été amoché par la masse de muscles que semblait être l’Al-Bhed. Elle avança, son vis-à-vis recula d’autant de pas, toujours en joue. Une fois arrivée au niveau du blond à genoux, toujours en gardant son regard sur l’adversaire, elle posa une main sur une des épaules du basané.

"Tu peux te relever ? Je peux finir l’autre, mais j’aimerais avoir à éviter, les prêtres condamnent cela...", dit-elle sincèrement à l'Al-Bhed, avant de se remettre en garde face au dernier homme armé.

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Mar 11 Avr 2017 - 0:50
La dernière chose à laquelle Danil s'attendait, c'était que quelqu'un vienne à sa rescousse... Sa vision se recouvrant peu à peu sous le choc des coups, il discerna une jeune femme qui, visiblement, semblait se battre telle une pugiliste. Un homme normal se serait laissé abattre, mais l'Al Bhed était coriace. Reprenant son souffle, se redressant tant bien que mal, lançant un regard noir et agressif au dernier des agresseurs qui, à vrai dire, commençait à prendre peur.

À deux contre un, le combat devenait trop déséquilibré pour le supporter qui préféra prendre la fuite. Au moins, désormais, ils en avaient fini. Danil dut se tenir au mur, encore meurtri par les coups de gourdin, de batte et d'autres armes improvisées qui avaient visiblement fait pas mal de dégâts...

Je ne sais pas qui vous êtes, mais... Merci...

Son regard se porta autour de lui : il valait peut-être mieux pour eux qu'ils bougent de là... Si quelqu'un passait, ça serait très mauvais pour eux ! Ainsi il marcha un peu, boitant légèrement, la regardant en coin

Je ne sais pas trop où, mais on ferait mieux de se tirer d'ici... Je ne faisais vraiment que me défendre, mais allez expliquer ça aux autorités si jamais ils tombent sur une scène pareille.

En effet : il avait beau être dans son droit, si des gardes passaient par là, quoi qu'il dise, ce serait lui qui serait en tort. C'était injuste, mais telle était la vie d'un Al Bhed sur le continent de Spira. La vie n'était pas juste, pour les gens de son espèce. Elle était laide, parsemée de haine et de racisme, et il ne pouvait rien y faire, si ce n'est au moins donner une image positive de son peuple quand il le pouvait.

Quand à la jeune femme avec lui, il espérait qu'elle avait un bon plan de fuite, car lui... Il ne connaissait pas assez bien la ville.

Ça me gêne de vous demander ça, mais... Je ne connais pas bien du tout Luca. Je dois m'en remettre à vous pour ce qui est de fuir en lieu sûr, suh ysea. Je suis vraiment désolé de vous causer des problèmes... Je n'aime pas ça.

Et visiblement, il était sincère... Causer du tort à cause de sa faiblesse, il n'aimait pas ça. Mais pire encore, causer du tort à une personne noble d'esprit qui venait de le sauver, il aimait encore moins. Restait à savoir si elle allait accepter de l'aider à trouver une cachette pour quelques temps...

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar


Sorts & compétences

Invité

Invité

le Jeu 13 Avr 2017 - 19:53
Elle s’en voudrait peut-être par la suite pour cela. Il était un Al-Bhed, un Al-Bhed ! Elle avait aidé un hérétique ! Mais d’un autre côté, Zhang ne pouvait pas laisser quelqu’un dans cette situation. Et c’est cette pensée-là qui avait triomphé dans l’esprit de la jeune femme. Et bien que l’assaillant avait une arme, il était visiblement trop concentré sur l’homme basané pour ne pas voir les attaques de la brune. Au final, les choses semblaient gérables, l’autre agresseur semblait opérer une retraite tactique vers l’autre côté de la ruelle. L’Al-Bhed ne répondit pas à la question de la jeune femme, mais se redressa avec difficulté… Et quelle taille ! Au moins une tête, voir plus, que Zhang !

L’autre homme prit la fuite, peut-être parce qu’il était seul et que l’Al-Bhed semblait se remettre de ses blessures. Il en profita pour remercier la jeune femme, qui lui répondit d’un hochement de la tête. Elle avait toujours pensé les Al-Bhed comme des monstres, et bien que le physique de cet homme était vraiment hors du commun, il avait l’air suffisamment courtois pour avoir la présence d’esprit de remercier la jeune femme. Sa deuxième phrase avait l’air d’être vraie. Vu l’odeur d’alcool que dégageaient les hommes à terre, l’Al-Bhed s’était sûrement fait agresser. Mais ils avaient tous l’air vivants, c’était toujours ça. Sa demande causa un peu de surprise de la part de Zhang.

"Ah, euh… Si vous voulez… Euh… Je peux vous amener chez moi pour que vous puissiez récupérer un peu. Ça vous irait ?"



Il avait l’air d’accepter, Zhang lui offrit donc son épaule – même si la différence de taille rendait la chose un peu ridicule – avant d’aider l’Al-Bhed meurtri à sortir de la ruelle, puis à traverser d’autres rues animées par une musique festive. Sur le chemin, elle souffla au géant de faire en sorte que l’on ne voit pas ses yeux afin d’éviter de se faire agresser à nouveau, la jeune femme affirmant qu’il s’agissait d’un ami des îles vaincu par l’alcool aux quelques personnes qui avaient l’air de s’intéresser d’un peu trop près à l’Al-Bhed. Le duo arriva au bout d’une demi-heure de marche jusque dans les quartiers populaires où vivait la serveuse, qui pressa un peu le pas pour arriver jusque chez elle. Une fois arrivés, elle fit entrer le géant en premier avant de verrouiller derrière elle.

"Voilà voilà… C’est pas spacieux, mais restez ici autant qu’il faut, hein.", dit-elle d’un air légèrement méfiant. Elle avait peur que des prêtres fassent des descentes pour vérifier la foi des personnes de ce quartier et tombent sur l’Al-Bhed. Une pensée lui traversa l’esprit, mais elle la garda pour elle pour le moment. Zhang invita donc le géant à aller s’asseoir sur un des coussins dans la salle principale, avant de se diriger vers la cuisine et de servir deux verres d’un jus de mangue, puis revint dans le séjour et offrit une des boissons à son invité. Elle se permit de boire deux gorgées, avant de reprendre la parole.

"Maintenant qu’on ne risque plus grand-chose… Vous vous appelez comment ? Et puis, que fait un Al-Bhed ici ? Il me semblait pourtant que le match de ce soir était entre les Goers et les Guado Glories…"

Peut-être se montrait-elle curieuse, mais elle voulait cerner l’individu qu’elle avait en face d’elle. C’est la première fois qu’elle voyait un Al-Bhed d’aussi près, elle voulait savoir à quoi s’attendre de ces individus jugés comme hérétiques. Et au cas où, malgré la différence de muscles visible, elle était prête à se battre s’il se montrait trop intenable...

 :: Spira - Le continent • :: Luca

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 135



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Danil Absalon

Monsieur tout le monde

le Jeu 13 Avr 2017 - 20:17
Malgré la méfiance apparente de la jeune femme, elle l'avait aidé... Elle l'avait guidé dans la rue, et Danil avait joué le jeu jusqu'au bout, gardant les yeux mi-clos tout le long du trajet pour masquer ses pupilles en spirale. Sa salvatrice surprise était bien généreuse, alors autant lui rendre la pareille au moins en ne lui causant aucun problème. L'Al Bhed attirait les ennuis : il ne les provoquait pas. Du moins, très rarement...

Leurs pas les menèrent chez la jeune femme, allant ainsi s'assoir poliment en tailleur sur un coussin pour reposer ses jambes meurtries sous les coups. Malgré sa stature imposante et ses vêtements exotiques, il était exceptionnellement respectueux de son logis, ne touchant à rien et ne dérangeant pas son mobilier. Son hôtesse lui ramena même un jus de mangue, lui tirant un remerciement cordial et courtois.

Merci, suh yse... Je vous dois une fière chandelle.

Son accent Al Bhed était très prononcé, mais son ton restait très respectueux. Jamais il ne semblait prendre qui que ce soit de haut - ce qui était bien drôle pour quelqu'un qui mesurait environ deux mètres - ce qui pouvait être agréable de temps en temps. Puis quelques questions suivirent... Il était normal pour un habitant de Spira de se méfier des Al Bheds, et Danil ne pouvait pas lui en vouloir. Cette forme d'endoctrinement qu'était l'église de Yevon avait ses qualités et ses défauts, et la haine envers le peuple Al Bhed faisait partie des plus obscurs préceptes.

Je me nomme Danil. Je suis venu sur le continent pour ramener des herbes médicinales pour un campement de nomades...

Effectivement... Le bandit était certes un criminel, mais avant tout, il aidait son peuple. Ce qu'il volait, c'était pour la survie des habitants de l'île de Bikanel.

Récemment, des bandits ont capturé des habitants du continent. Fort heureusement, la situation a été réglée, mais les Spirans sont encore coincés en raison d'une maladie des îles. Certaines plantes assez communes sur le continent et introuvables dans le désert permettraient de créer un remède... C'est pour cela que je suis venu ici.

Le plus surprenant, c'est que l'Al Bhed était en train de risquer sévèrement sa vie en arpentant le continent de Spira... pour sauver la vie d'humains. De fervents croyants de l'église de Yevon, qui haïssaient son peuple avant d'en découvrir la réelle nature. Ce géant était bien curieux, mais il semblait honnête lorsqu'il parlait. Ouvrant une de ses sacoches, il lui montra même une sorte d'épais bouquet de plantes, visiblement séchées.

Voici les plantes en question... J'ai enfin réussi à toutes les collecter. Seulement... Il me faut rejoindre l'île. Et j'ai eu un petit problème. Le navire qui devait repartir avec moi a du se hâter de quitter le continent, et me voilà coincé.

Un long soupir quitta sa gorge, se massant le menton. L'Al Bhed avait encore quelques hématomes, mais il semblait s'être à peu près remis de ses blessures. Décidément, il était bien coriace... Mais il était aussi dans une impasse.

 :: Spira - Le continent • :: Luca



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Le continent • :: Luca