Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Elijah. Juste Elijah... [Fini]

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Voleur

Points de rang : 15



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Elijah

Monsieur tout le monde

le Jeu 20 Avr 2017 - 6:57



ElijahReuben






Etat civil


Surnom(s) : Aucun


Race : Humain


Âge : 24 ans


Place dans la société : Vagabond


Groupe : Civil




Physique


Couleur de peau : Claire


Taille/Poids : 1m77 / 62kg


Couleur/Longueur des cheveux : Roux / Courts


Couleur des yeux : Jaunes sombres




Signe(s) distinctif(s) : Une marque au fer rouge sur l'épaule gauche, assez connu comme le blason d'un tristement très célèbre groupe d'esclavagistes




Prendre les armes


Classe : Voleur




Armement : Une épée simple, ainsi que deux dagues de combat et plusieurs gadgets amusants




Caractère





  • Malin

  • Sympathique

  • Vif d'esprit

  • Motivé

  • Humble





  • Solitaire

  • Fragile

  • Effacé

  • Réservé

  • Pessimiste




Elijah est quelqu'un de très réservé et parfois hésitant à nouer des contacts sociaux, bien qu'il en éprouve souvent le désir non-avoué. Une vie d'isolation de toute relation cordiale l'a rendu très méfiant envers la plupart du monde, sans en être hostile le moins du monde. Sa confiance ne se gagne pas si facilement, et ça peut bien se ressentir. Il n'hésitera pas à s'effacer et disparaître dans la nature s'il se pense en danger, et ce sans demander son reste à personne, ce qui peut être un peu inattendu lorsqu'on se retrouve avec lui.

Toutes les frustrations accumulées dans la vie d'Elijah l'ont rendu émotionnellement très fragile. Une simple déception amoureuse peut avoir sur son moral un impact cruellement puissant qui lui demandera beaucoup de temps pour être digéré. Son pessimisme naturel, en revanche, réduit très fortement l'apparition d'événements qui pourraient lui donner de quelconques espoirs. Ayant grandi dans l'anonymat le plus total et toujours relayé au second plan, tout ce qu'il entreprend le laisse plus ou moins sans la moindre attente de résultats positifs. Pourtant, il y met toujours énormément d'efforts sans jamais bâcler la moindre tâche.

Son esprit est vif et plein de bon sens, et il est compliqué de la lui faire à l'envers... Du moins, la plupart du temps. Son côté un peu émotionnel qu'il tente désespérément de cacher pour s'isoler plus encore du reste du monde peut être une grande faiblesse face à un très habile manipulateur, après tout...

Elijah n'est pas spécialement Yevonite, ayant reçu une éducation très sommaire sur les préceptes de Yevon durant sa jeunesse. Cependant, comme la plupart des habitants, il connait les bases : comment prier, le rythme de vie, ce que sont les Invokeurs et leurs gardiens, les bannisseurs... Il n'est simplement pas à un stade où il croit à tous les préjugés que l'on peut raconter sur certaines choses, bien qu'il ne tienne pas les machines tant en respect que cela. C'est lui-même un bricoleur, mais ses gadgets tiennent bien plus de la débrouille que de la technologie...



Histoire




L'histoire d'Elijah commence dans une famille pauvre d'un village de pêcheurs. Il ne s'agit que de la naissance d'un individu banal dans une famille lambda. Très jeune déjà, ce dernier était très réservé et se mêlait mal avec les enfants de son âge. Il n'était pas spécialement persécuté non plus, mais il restait très souvent dans son coin. La raison pour cela était bien triste...

Au sein de son foyer, le père du jeune garçon était un homme très strict. Un simple pêcheur qui appliquait une discipline de fer au foyer : sa femme avait la place d'une mère silencieuse conférant toute l'autorité à son mari. Un exemple qui révoltait au plus haut point déjà très jeune Elijah, qui pourtant n'osait absolument pas protester. Déjà assez intelligent, pourtant, il ne haïssait pas sa mère qui ne pouvait le défendre; il savait qu'il valait mieux qu'il vive dans une famille unie et subisse le courroux de son père plutôt qu'avec deux parents se haïssant. Ainsi, il respectait sa mère au plus haut point, ce qui forgea très tôt une certaine forme d'admiration pour les femmes.

Cependant, l'image de son père n'avait pas vraiment arrangé les choses dans l'autre sens... Lui-même se voyait comme un balourd potentiel, une nuisance dans la vie des gens : il n'avait que 4 ans, et dans sa tête, son avis restait celui d'un jeune enfant. Il voyait ainsi les garçons comme des gens bruyants et autoritaires, et les femmes comme de belles personnes douces et conciliantes. C'était l'opinion naïve qu'il avait lorsqu'il observait ses parents...

Alors qu'il grandissait, ce préjugé se mua peu à peu pour se tempérer. Il avait pu observer les relations de beaucoup de personnes évoluer, et avait comprit que tout était plus compliqué qu'une simple question de genre. Cependant, son tempérament solitaire n'en évolua pas vraiment. Il était toujours le gamin studieux et un peu faiblard, toujours au second plan, que personne ne remarque vraiment. Il lisait beaucoup, pratiquait la couture, la cuisine, les arts... Un véritable petit apprenti polyvalent. Il était très jeune, donc encore maladroit, mais il apprenait à une vitesse très prometteuse. Malheureusement, comme toujours, dans son village, les illustres personnages restaient des guerriers et des combattants, ce qu'il n'était pas...

Et puis, un jour, un événement changea sa vie. Alors qu'il avait 6 ans, sa mère attendait un deuxième enfant. Soudainement, en apprenant la nouvelle en épiant une conversation de ces derniers, il fut prit de panique... Lui qui était ignoré de tous, il avait peur d'être ignoré de ses parents et d'être abandonné. Cette peur de l'abandon n'était pas celle de se retrouver seul, mais de voir de ses propres yeux sa seule famille l'abandonner. Ce n'était pas une pensée rationnelle, mais plutôt une trouille impulsive, celle d'un enfant craignant trop de voir ce qu'il souhaitait à tout prix ne jamais voir.

C'est ainsi qu'il fugua de chez lui, encore très jeune, en sortant par la fenêtre de sa chambre. Il courrait, s'éloignant dans la nuit, espérant juste ne jamais avoir à un jour supporter la négligence de ses parents qu'il redoutait tant, bien que rien ne puisse laisser croire que cela allait arriver. Sa course le fatiguait beaucoup, et à un moment... un obstacle stoppa sa course. C'était la jambe d'un homme, grand, armé d'une hache qui le prit par le col et lui mit la lame sous la gorge.

Si tu brailles, gamin, ça va très mal se passer, alors ferme ton clapet !

Elijah était terrorisé... L'homme l'éloigna alors du village, en le transportant sur son épaule, le kidnappant purement et simplement. Cet homme était le contremaître d'une mine proche, bien cachée dans les bois, qui utilisait des esclaves pour effectuer la sale besogne. Trop jeune pour descendre directement dans les mines et casser de la roche à la pioche, et surtout trop faible, Elijah dut s'occuper d'une besogne pour laquelle il s'entrainait quotidiennement : réparer les vêtements, entretenir les outils, assister le forgeron du campement... Encore une fois, il était au second plan, et on ne faisait que peu attention à un gamin servant d'aide de camp.

Les années passaient, et tout espoir un jour de revoir sa famille s'était envolé. À 11 ans, il était désormais marqué au fer rouge, comme étant la propriété des esclavagistes tenant la mine. Cinq années avaient forgé le caractère d'Elijah, en le rendant plus douteux que jamais pour s'en sortir. Il n'avait aucun espoir, aucun avenir, et hésitait même à laisser sa vie se terminer. Il se contentait simplement d'éviter à recevoir le fouet, étant à un poste plus tranquille que les mineurs, mais devait travailler jour et nuit en tant qu'apprenti artisan.

C'est alors qu'une révolte éclata : les esclaves s'étaient réunis, durant une courte pause, et l'un d'eux avait réussi à improviser une sorte de lame à l'aide d'une pierre plate durant un passage à la mine. Il l'avait caché dans son pantalon de toile... C'est alors qu'Elijah put voir, horrifié, pour la première fois quelqu'un mourir sous ses yeux. La vue du sang, de la vie quittant le corps d'un autre être humain, c'était un premier choc qui ne l'avait pas préparé à ce qui allait suivre...

L'émeute était d'une violence et d'une sauvagerie rare. Les contremaîtres envoyaient de méprisants coups de hache dans le tas d'esclaves sans aucune pitié, et les opprimés défendaient leurs vies à coup de pioche, d'armes récupérées sur les corps de leurs tortionnaires ou d'objets récupérés sur le tas. C'était une boucherie sanglante à laquelle il ne pouvait pas participer. Il ne savait pas se battre, et il ne pouvait pas se défendre. Face à lui, un des contremaîtres s'approchait, arme au poing, s'apprêtant à l'abattre sur lui. Était-ce la fin de sa vie... ? Allait-il mourir ici ?

Mais l'homme ne le frappa jamais. Il tomba, inerte, alors qu'un homme armé d'une épée le regarda, lui tendant la garde de cette dernière.

Si tu fuis pas maintenant, je donne pas cher de ta peau, petit... Alors file vite avant qu'un autre arrive.

Ni une, ni deux, attrapant l'épée, Elijah se mit alors à courir pour fuir cette bataille le plus vite possible. Bien qu'il ne soit pas très fort, il restait très agile et savait se faire discret et tout petit pour éviter d'attirer l'attention dans la cohue. La peur avait fait place à une adrénaline intense, la terreur se muant peu à peu en un désir de survie profond. Après quelques minutes, enfin, il était loin de tout ce chaos.

Au moins deux jours s'écoulèrent alors qu'il utilisait ses maigres connaissances de la forêt pour survivre en sachant quels fruits étaient toxiques, et lesquels étaient comestibles. Petit, il lisait énormément et avait une encyclopédie sur la flore de Spira. Et s'il y avait une chose de prodigieuse chez lui, c'était sa mémoire incroyable. Il était capable de retenir tant de choses qu'il pouvait en être un véritable je-sais-tout. Cependant, jamais il ne faisait explicitement briller ce talent, cherchant simplement à trouver une place tranquille en ce monde, sans espoir de devenir un être illustre.

Enfin, à la lueur du soleil, il put revoir son village... Courant, certains habitants le reconnaissant, il fut vite accueilli et ramené à sa famille. Cinq ans étaient passés... Même son père ne put retenir ses larmes en voyant son fils réapparaître après tant de temps. C'était la première fois également qu'il voyait sa petite soeur : une fillette de cinq ans, aux cheveux roux, qui lui ressemblait un peu. Toute la soirée, il leur raconta tout. Sa fugue, les esclavagistes, le travail à la mine, l'émeute... L'émotion s'empara de sa famille qui ne pouvait imaginer les horreurs qu'il avait du affronter. Au moins, désormais, ils étaient une famille soudée.

Les traumatismes vécus par Elijah ne disparurent jamais. Parfois, la nuit, les souvenirs le hantaient et, même durant son adolescence, parfois il cherchait du réconfort auprès de sa petite soeur. Il était parti car il craignait perdre l'attention de ses parents, et il se trouvait incroyablement stupide. Une fois de retour chez lui, jamais il ne lui en voulut une seule seconde. Tous deux étaient très proches et se comprenaient comme le jour et la nuit. Lui était un homme discret, réservé et avec une faible estime de lui-même, et elle radieuse comme le soleil et toujours prête à encourager son frère malgré son plus jeune âge. C'était, à vrai dire, sa seule amie réelle.

Durant son adolescence, Elijah pratiqua de nouveau les arts et l'artisanat, mais également le combat à l'épée. Ce n'était pas un très bon guerrier, mais après ce qu'il avait vécu, il ne se sentait pas confortable à l'idée d'être inutile et sans défenses. Le jeune homme s'entraînait à la dague, à l'épée, mais aussi à l'arc, ne souhaitant encore une fois pas s'en tenir à une seule pratique. La situation familiale était bien plus supportable depuis que lui et sa soeur étaient des adolescents : son père, bien que toujours autoritaire, acceptait plus d'écouter ses enfants et sa femme. Après tout, il avait tout de même perdu, pendant cinq ans, son premier fils simplement en raison des craintes qu'il avait fait naître en lui. Ce choc avait marqué l'esprit du pêcheur définitivement... Il ne commettrait plus cette erreur.

Sa famille restait pauvre, malheureusement, et c'est pour cette raison qu'à ses 19 ans, Elijah prit la décision de partir en voyage. Il avait bien l'âge de quitter el domicile familial, et c'est pour cela que personne ne le retint. Évidemment, il avait promis à tout le monde de repasser fréquemment pour leur rendre visite, sa famille devenue plus unie que jamais, leur compagnie étant la seule qu'il aie pu apprécier dans sa vie.

Sa vie devint celle d'un roublard, parfois un peu voleur, apprenant toujours tel un petit génie inavoué. Ce n'est pas un combattant d'exception, pas vraiment un bon combattant même. Il n'a aucune ambition spéciale, aucun espoir particulier, et se contente de vivre sa vie, effacé et en retrait, sans jamais s'avancer... Tout simplement car il n'a presque jamais eu de contact social. C'est un grand solitaire au parcours triste et isolé, qui parcours le monde simplement par curiosité...


 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 360



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Jeu 20 Avr 2017 - 9:18
FICHE VALIDAY ! Tu connais le blabla habituel ♥

 :: Ecoutez notre histoire • :: Vidéosphère • Registre :: • Fiches validées