Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

La fête de l’éclosion [EVENT]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 165



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Lilia

Bannisseur

le Lun 21 Aoû 2017 - 10:20


“La fête de l'éclosion
ft. Euh beaucoup de gens.
Lilia sentît une vague faite d'un intense soulagement soulever sa poitrine. Bien, elle venait d'éviter un drame potentiel à la force seule de ses bras. De quoi la rendre fière, pourtant, Lilia considéra la chose comme presque désuète tant elle était naturelle et se détendît tout simplement, au lieu de quoi.
Les doigts légèrement rougis par l'effort, elle relâcha la corde qui maintenait encore la barque près de la plage et rejoignît la rive en essayant maladroitement de ne pas s'emmêler dans sa robe. Mouillée, l'effort devenait un peu plus laborieux et compliqué.

— Je vous en prie. C'est norm--

L'intervention du canidé dans leur conversation arracha une petite grimace inquiète à Lilia.
Elle n'aimait définitivement pas ces animaux-là. Absolument pas, même. Elle en avait tellement peur que, si elle avait pu, elle se serait enterrée dans le sable pour qu'il ne tente même pas de l'approcher. Sans grand intérêt si l'on considérait le fait qu'il s'était avancé vers elle.

Toutefois, elle choisît de ne pas réellement prêter attention à la peur qui lui nouait le ventre, reportant son attention vers son interlocuteur en souriant nerveusement.

— Ne me remerciez pas. Je suis étonnée de savoir que vous ne croisez pas souvent de personnes aussi « sympas », c'est normal après tout. Je m'appelle Lilia. Enchantée..., avança-t-elle dans un sourire aimable quoique toujours mêlé à une petite grimace mal à l'aise.

Elle laissa volontairement sa question en suspension, attendant patiemment qu'il lui donne son nom tandis qu'elle glissait de nouveau son regard sur le chien campé devant elle. Sa grimace se mua en un léger sourire crispé et, au prix d'un immense effort de volonté, elle s'accroupît à distance raisonnable de l'animal, désireuse de faire preuve d'un peu de bonne foi. Et de courage.

— Merci de m'avoir aidée à sortir ton maître de là. Ceci dit... Je suis désolée mais... J'ai un peu peur des chiens. Ce n'est rien contre toi, hein.

Lilia se retint de peu de s'envoyer la main en pleine face. Voilà qu'elle discutait avec un chien, maintenant. Absolument glorieux.
© Codage par moé.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Points de rang : 43



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Sin

We called it Sin

le Mar 22 Aoû 2017 - 11:25

• LA FÊTE DE L’ÉCLOSION  •


Sur la plage principale de Kilika, un compte à rebours éclipsa petit à petit, les sons de la vie. Tous les habitants ou presque n'attendent plus que cet instant où leurs mains vont enfin lâcher leur lanterne. Dans la nuit si pure, les petits vaisseaux de papier ressemblent à des lucioles aussi belles que fragiles. Après le zéro fatidique, que le cœur soit lourd ou léger, il faut lancer son vœu. Porté par les ailes du vent, ce dernier aura peut-être un peu de chance de se réaliser. Beaucoup souhaitaient la même chose : L'amour, l'argent, la paix... Et puis, il y a des souhaits plus étranges, mais qui parviennent malgré tout à vous réchauffer le Coeur.

"Maman, Papa, vous croyez que mon vœu se réalisera ?" Est la question la plus posée par les enfants. La réponse est toujours positive, du moins, de la part des parents. Mais le sort en aura peut-être décidé autrement.

Alors que les lanternes commençaient à se perdre dans les étoiles et que les célébrations allaient reprendre en ville, l'horizon commença à se déformer sous l'apparence d'une vague beaucoup plus volumineuse qu'à son habitude. Ravis, quelques enfants s'avancèrent, riant devant la promesse d'une sacrée berceuse aqueuse.

Mais au lieu d'un rire, ce fut un cri perçant qui alerta la population.

Le tentacule insidieux d'un monstre avait attrapé la jambe d'un garçonnet avant de l'entraîner vers la mer. Il y eut un gargouillis étranglé, des bulles, puis plus rien. Le corps mutilé était allongé, les yeux grands ouverts, vers le ciel encore baigné des lumières des lanternes. La créature refit surface, les membres dégoulinant d'eau et de sang. D'autres suivirent. Au loin, une silhouette un peu trop familière se dessina petit à petit. Une lamentation aiguë se détacha dans l'obscurité. Il était de retour, après seulement dix années de paix.

Spoiler:
Le voici, le voilà, le gros plot twist de cet event ! J'espère qu'il vous plaît ! :p
Des monstres surgissent un peu partout de l'eau, pour l'apparence, imaginez un mélange de ceci et cela. Vous pouvez bien sûr, faire votre lancer de lanterne avant de voir que tout tourne au vinaigre ! :p
Love sur vous ♥

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 300



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Cillian

Monsieur tout le monde

le Mar 22 Aoû 2017 - 14:13
Du regard, je suis le gamin pour qu'il j'ai fait mon vœux. Je ne sais pas ce que tu veux, petit, mais j'espère de tout ce qui me reste de cœur que ta vie va être longue et prospère, mon petit gars. Je souris. Ça peut paraître innocent, mais … Je suis content d'être content en fait.

Ca ne fait que rendre mon effroi encore plus grand en l'entendant crier.

Oh.

Mon.

Merde.

Comme ça. En a peine quelques secondes. Une vie éteinte. Je suis conscient du concept général de mort. Ça … Mais voir en enfant partir, comme ça. Qu'est ce qui se passe ? Est-ce que je deviens fou ? Ça y est ?

Non.

Les gens autour de moi commencent à réagir alors que d'étranges créatures sortent de l'eau.

Non.

Non.

NON.

Je reconnais ces choses. Je n'ai jamais eu la chance d'en voir directement, mais leur forme était bien documentée à la Via Purifico.

Pitié.

Sans que visiblement personne ne réussisse à réagir, un autre gamin se fait faucher par une de ces étranges créatures que mon esprit refuse de nommer.

D'un geste, je détache la rame dans mon dos et laisse tomber mon sac par terre.

J'inspire.

Le temps semble se ralentir autour de moi. C'est l'effet de l'adrénaline. Alors que presque tout le monde fuit vers la ville, quelques braves semblent vouloir porter le combat chez l’ennemi. Si ce n'est pour sauver les gamins qui sont sûrement trop proches pour pouvoir vivre, au moins pour les venger.

Et ça, le vengeance, je connais. Je laisse cette colère monter en moi. Cette haine. C'est elle, ma vraie arme. Rien de ce que je pourrai faire ne pourra te ramener, gamin. Mais je peux faire en sorte que cette horrible créature qui t'a tuée se souvienne de toi. Je porte ma rame au niveau de ma tête avant de courir vers le monstre.

Quasiment a son niveau, je saute, avant d'abattre ma rame sur ce qui lui sert visiblement de tête.

Ce n'est pas juste du bois qui s'abat sur le monstre. Toute cette rancœur s'est manifestée en une sorte d'aura ressemblant à du sang coagulé autour de la rame. Mon cœur manque d'exploser alors qu'arme et monstre s'entrechoque, le retour du coup réveillant presque tout mes nerfs d'une façon loin d'être agréable. Comme vivante, l'aura perce la carapace du monstre avant de s'étendre comme d'affreuses tentacules profanes qui allèrent agresser les autres créatures aux alentours.

Je lève de nouveau la rame et l'abaisse lourdement sur le corps de la créature blessée, qui disparaît dans une nuée de furolucioles.

Je regarde autour de moi. Il sont .. innombrables. Quelle horreur. Je commence à reculer Une petite voix me fait me tourner. C'est un des gamins. Il est blessé. J'attrape sa main et le tire vers moi.

Il n'a pas le temps de me remercier alors qu'un tentacule le transperce. Une des horreurs que j'ai blessé avec mes Ténèbres a visiblement tenté de m'attaquer, et l'enfant en a payé le prix. Je crie.

Je n'ai pas le temps de châtier le monstre avec toute ma rancœur, car quelqu'un d'autre s'en est occupé.

La plage se vide alors qu'on crie un nom. Que j'aurai voulu ne jamais entendre. Mais ça a le mérite de mettre les pendules à l'heure. Pour ceux, comme moi, qui refusaient la vérité.

Sin. Sin est de retour.

Je recule encore. Il ne sert à rien de se battre. La seule solution, c'est de fuir. Et espérer.

Je me paralyse sur place alors qu'un autre monstre s'approche. Par chance, quelqu'un d'autre le neutralise. J'étais trop occupé à penser à quelque chose.

Ryme. Il faut que je retrouve Ryme.

Comme une balle, je fonce vers le dernier endroit où je l'ai vu en m'époumonant. En criant son nom.

J'espère qu'elle m'entendra.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 20



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Naito

Monsieur tout le monde

le Mer 23 Aoû 2017 - 21:13
Lilia hein ? C’est un prénom assez joli, je souris à cette pensée alors que j’entends la demoiselle parler un peu à Rollins. Elle semble avoir peur de lui, à cause de sa phobie des chiens, alors je siffle un petit coup pour qu’il revienne tout de suite près de moi, et ça ne traîne pas.
Par contre, l’ambiance autour de nous devient rapidement amusante, les enfants avec leurs parents commençaient à lancer leurs lanternes en s’amusant. La mienne avait du rester sur la barque, trop tard pour aller la chercher je pense, mais le tout, c’est de faire un vœu non ? Je pose un genou à terre, songeant brièvement à mon vœu, mais une fois de plus, Rollins démontre un comportement agressif, mais cette fois, ses aboiements sont vraiment différents, comme si… il craignait quelque chose.

En touchant le sable avec ma main, alors que j’étais non loin de l’eau, je sens d’étranges vibrations sous l’eau et d’un réflexe surréaliste, comme si je sentais que la mort elle-même m’attraper, je fais un bond en arrière, reculant mon chien par la même occasion.
Quelques secondes après, la panique commença à se faire sentir tout autour de moi, des bruits de monstres qui sortaient de l’eau commençaient à se faire entendre, comme les foutus créatures que j’avais pu rencontrer il y a déjà quelques années. Ce ne serait pas les… squames de Sin ?! Non, impossible cet enfoiré est mort, on en est pleine Félicité là.

Merde, dans le doute, j’indique à Rollins de se placer en arrière, pointant du mieux possible la jeune femme du nom de Lilia qui devait être derrière moi et je sors mon katana de son fourreau qui me servait de canne. Mes sens sont en alerte max, je ne sais vraiment pas ce qui est en train d’arriver vers nous, mais avec ce chien en qui j’ai énormément confiance pour couvrir mes arrières, je suppose que je devrais m’en sortir.

« Ne vous inquiétez pas Mademoiselle Lilia, malgré mon handicap, je sais encore me battre ! Je ne suis surement plus aussi fort qu’avant, mais je mettrais ma vie en jeu pour vous protéger ! »

Aucune idée si c’est une civile ou une guerrière, mais j’essaie d’afficher un air serein et calme sur mon visage alors qu’à l’intérieur, je suis presque pétrifié par la peur car je n’ai pas combattu depuis que j’ai eu mon handicap, mais avec mon arme en main, je sens que je peux quand même créer une zone de sécurité très mince en m’aidant de Rollins.
Concentration maximale… Je me focalise uniquement sur les bruits dans un court rayon autour de moi, chaque mouvement que je pourrais discerner dans cette foule qui serait vraiment différent de ceux d’un humain. J’en perçois un, qui fonce directement sur moi et en un coup vertical ultra rapide, je le tranche en deux, entendant la créature lâcher un dernier cri de douleur avant de disparaitre. J’entends de filou de chien aboyer, comme un encouragement à mes oreilles, je souris donc de plus belle.

« Haha, t’en fais pas Rollins, du moment que tu couvres mes arrières, je ne crains pas grand-chose ! Et vous, Mademoiselle Lilia, veillez juste à ne pas être pris dans la vague de panique des gens autour, indiquez-moi si quelqu’un est en danger, nous essayerons de l’aider ! »

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 530



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Jeu 24 Aoû 2017 - 10:23
Ryme avançait tant bien que mal dans le sable, les poings serrés. Sa lanterne est un peu froissée et lorsqu'elle s'en aperçoit, la jeune femme fond en larmes. Elle est seule, tant mieux. Tant pis. Même si Gordias la protège avec attention, il n'est pas son ami. Il est là parce qu'il le doit, parce que sinon l'église le punira. L'ancienne Voix ne s'était encore jamais sentie aussi... Seule et désamarrée. Bien sûr, elle ne s'était pas attendue à ce qu'Esra accueille la nouvelle avec un sourire et des encouragements dithyrambiques... Mais, quand même. Elle avait tant voulu qu'il lui dise qu'elle devait faire de son mieux, ou peut-être juste lui demander si elle voulait bien de lui comme gardien. Mais rien ne se passait jamais comme prévu. Et puis il y avait aussi eu ce fantôme, celui qui ressemblait un peu trop à Cillian...

Les lanternes s'envolaient au loin. Il fallait qu'elle fasse aussi son vœu. D'un geste précis, elle déploya le pauvre lampion de papier avant de mettre de la lumière en son cœur. Ryme renifla un peu bruyamment.
"Que chaque lumière soit bénie par la grâce de la vie." Songea-t-elle silencieusement en relâchant la lanterne. Aussitôt, dans les airs, cette dernière s'envola vers l'océan. Elle tournoya quelques instants avant de s'écraser dans la mer. Un sourire ironique perla sur ses lèvres. Même, ça, elle n'en était pas capable... Une nouvelle vague de larmes était sur le point de faire trembler tout son être lorsqu'un cri perçant déchira la nuit. La jeune femme tourna la tête vers la plage.

La lagune semblait faire face à une menace et bientôt, son propre refuge était envahit par des... Squames ? Sa gorge se serra alors qu'elle portait son regard vers l'horizon. La silhouette massive ne trompait personne. Sin était de retour. Ryme serra aussi fort qu'elle le pouvait sa canne avant de fermer les yeux. Elle concentrait toute sa magie dans son corps. Puis, alors qu'elle sentait que le sable lui-même était agité par la vague d'énergie, elle relâcha tout, invoquant Ixion. Les nuages se rassemblèrent autour d'elle, assombrissant le ciel. Un éclair déchira l'espace et dans un flash lumineux, le cheval de foudre apparu. D'un geste un peu maladroit, Ryme grimpa sur son dos.

"Nous devons faire vite" pensa-t-elle a l'intention de la chimère "dégage le chemin et partons vers la plage principale, d'accord ?"

Pour toute réponse, la chimère se mit à hennir. Il frappe le sol de ses sabots puissants avant d'embrocher les squames à porter avec sa corne. Ryme affirma sa prise sur la base de la crinière de l'animal avant de partir au triple galop. Sur leur passage, Ixion tuait du mieux qu'il pouvait chaque monstre qu'il croisait. Ryme quant à elle, puisait de la magie en lui pour lancer des sorts de magie noire, créant un mélange étonnant de lumière, de ténèbres et de sang.

Puis, au loin, elle entendit son nom. Et reconnu une voix. Son cœur éclata en un millier de morceaux. Ce n'était pas un fantôme qu'elle avait vu tout à l'heure. La jeune femme talonna Ixion qui redoubla d'efforts. Ryme ne cherchait même plus à se battre, juste à retrouver celui qu'elle avait perdu. Le regard affolé, l'esprit prêt à céder, elle scrutait la plage. Finalement, ils se retrouvèrent. Sa gorge se serra cruellement avant de se laisser glisser du dos d'Ixion qui se mit à frémir des naseaux, visiblement peu ravi de cette apparition du passé.

"C'est toi ? C'est vraiment toi ??" demanda-t-elle tout en s'approchant dans une démarche plus que maladroite dans le sable.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Sam 26 Aoû 2017 - 18:36
C’était un instant comme aucun autre. Une nuée de lanternes qui grimpaient dans le ciel, ces lueurs bleues qui illuminaient les cieux… Ou tout du moins, les choses auraient dû être ainsi. Mais soudain, un cri déchira la nuit. Malgré toute la beauté de ce spectacle, malgré toute ces lumières qui dansaient dans le ciel, Seiji ressentit une profonde angoisse qui lui comprima l’estomac. Ce hurlement… Il sentit presque la caresse de la mort sur son bras, et ce goût acre qui accompagne les grands malheurs dans sa bouche. Et avant même que le fléau surgisse à l’horizon, Seiji savait.

Son sabre siffla hors de son fourreau, tranchant les premiers tentacules qui arrivaient sur eux. Il jaugea la situation. Trop de gens. Trop de monstres. Un terrain beaucoup trop vaste. Partout, des créatures émergeaient hors des eaux, découvrant leurs crocs à la foule amassée sur le sable. Et puis, un bruit comme aucun autre s’éleva au-delà de l’océan. Comme un chant lent et plaintif émergeant des profondeurs. Plus aucun doute… Et alors que sa silhouette émergeait à l’horizon, plusieurs voix scandèrent son nom comme un écho. Sin… Seiji pesta, et repoussa les créatures qui progressaient dans le sable. Une solution. Une solution… Mais il dû se rendre à l’évidence : il était incapable de détruire toutes ces créatures, incapable de protéger tous ces gens… Et ce n’était pas son rôle. Ce fut avec une profonde haine envers lui-même que le gardien arriva à cette conclusion, et se tourna vers Akemi. « On doit partir ! » ils n’avaient pas d’autres solutions. Machinalement, Seiji s’avança et abattit son arme sur le dos d’un monstre. Un râle s’échappa du corps de la créature, qui s’effondra. Sans un mot, Seiji attrapa l’épaule d’un jeune habitant de l’île, et le poussa en direction du village. Il pensa à sa mère, aux habitants de l’île, aux parents d’Akemi… Et il réalisa que leur île natale allait être ravagée par Sin. Cette fois-ci, il agrippa le bras d’Akemi. « Il faut qu’on s’éloigne ! Qu’on aille vers le village ! Je vais les repousser, alors ne t’arrête surtout pas ! » une partie de lui avait oublié que désormais, Akemi était Invokeuse. Et que son rôle était de combattre Sin. Pour le moment, il souhaitait juste s’éloigner d’ici. Ils devaient rejoindre un lieu sûr… Mais où ? Le village ? La forêt ? Le temple ? Et alors que ses pensées se bousculaient, il réalisa que sa main tremblait sur le pommeau de son sabre. Il avait peur. Pour la première fois, il était complètement dépassé par les événements. Et ces monstres qui progressaient… Qu’importe le nombre de fois où son sabre s’enfonçait dans leurs chairs, ils étaient toujours plus nombreux à émerger de l’eau. Seiji pesta, et affirma sa prise sur son arme. Il devait gagner du temps. Permettre aux habitants, à Akemi, et lui-même de s’éloigner de la plage. Alors, il échangea un bref regard avec Akemi. Il fallait qu’elle le fasse. « Je vais nous gagner du temps. » repousser ces créatures. S'éloigner. Quitter les lieux. Et la peur au ventre, Seiji repoussa l’une après l’autre les créatures qui s’avançaient sur eux, reculant du mieux que possible en direction du village. Et plus cette peur l’enlaçant, plus il s’accrochait à cette seule et même certitude : il ferait tout pour ne pas mourir. Ni lui, ni Akemi.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Dim 27 Aoû 2017 - 19:33





Les lanternes continuaient de s’envoler humblement dans le ciel, porteuse d’espoir et de rêve. Telle devait être cette soirée qui se retrouvait envoûtée par la magie de l’île et de cette fête inoubliable. Mais c’était à croire que le bonheur n’avait le droit d’exister dans le monde de Spira. Tout se déroula à une vitesse folle, presque vertigineuse. Il y eut un cri d’enfant, puis des cris d’effrois, la foule qui s’agita sous l’emprise de la peur, des monstres, mais surtout, il y avait lui. Lui à l’hurlement digne d’un chant funèbre. Lui qui avait décidé de revenir au plus mauvais moment. Comme sous le choc de la nouvelle, Akemi n’avait pus trouver la force de bouger, son regard fixant intensément cette créature qui semblait regarder son méfait de loin. Les voix autour d’elle, lui semblait devenir des sons lointains, tout comme cette scène effroyable qui semblait être au ralentis, comme figée par le temps. Sin était de retour. Il était là, présent après ses dix longues années d’absence. Il avait lancé ses monstres sur cette île en paix qui appréciait un agréable moment d’espoir et d’euphorie. Il était venu apporter la mort et le désespoir. Alors que son corps continuait de refuser de bouger et que son esprit essayait de digérer la nouvelle, la prêtresse sentit une main forte lui agripper le bras, comme un signal d’alerte qui lui intimait de reprendre ses esprits et de revenir parmi les vivants. Face à elle, Seiji lui souffla des consignes. L’arme à la main, le sang que contenait sa lame indiquait qu’il était en train de faire face à cette menace, tout comme les autres courageux qui essayait de faire gagner un temps précieux aux nombreuses personnes présentes sur la plage. Doucement, comme pour mieux encaisser l’information, Akemi regarda autour d’elle, constatant que même une invokeuse s’était retrouvée sur le qui vive, sa chimère s’attaquant à son tour aux squames présents sur l’île. En voyant cette femme faire, Akemi reprit aussitôt conscience, secouant fortement sa tête pour arrêter de divaguer. Elle aussi était devenue une invokeuse, et c’était pour sauver les gens qui lui tenaient à cœur qu’elle avait voulus apprendre à dompter ce pouvoir immense. Sin était en train de s’en prendre à son île, à sa famille, aux habitants, et aux nombreuses personnes qui avaient voulus profiter de ce moment simple pour vivre une soirée idyllique. Elle ne pouvait le laisser faire. Elle était encore faible et incapable de lui tenir tête, mais elle devait à son tour venir en aide le plus vite possible à ses nombreuses personnes démunies. Elle en avait à présent le pouvoir. Se tournant enfin vers son gardien, la jeune femme échangea un bref regard avec lui, avant d’hocher la tête avec force et conviction. S’éloignant un peu de lui, elle se concentra alors pour appeler sa nouvelle amie, Valefor. Fendant le ciel, la chimère ne tarda pas à atterrir près de son invokeuse qui lui lança aussitôt des ordres stricts et précis. « Valefor, nous avons besoin de ton aide ! Tu dois emmène le plus de personnes possible en sûreté vers le temple, veille à ce que rien ne leur arrive ! Je compte sur toi mon amie ! » D’un signe de tête, l’oiseau se dirigea alors vers le village, prêt à effectuer cette mission ardue que sa maîtresse venait de lui assigner. Ne voulant s’éloigner de son gardien, la prêtresse resta derrière lui de façon à ne pas gêner ses gestes et ses mouvements. Elle ne pouvait s’empêcher de ressentir de la crainte, de la peur, et intérieurement, elle espérait fortement que ses parents ne se trouvaient pas sur cette plage. Pour une fois, elle espérait fortement que le côté têtu de son père avait eu raison de les laisser loin de la foule et du danger. Respirant pour essayer de garder son calme, la demoiselle laissa son regard caresser les environs, avant de voir qu’un homme se tenait à terre, la douleur ayant eu raison de ses mouvements. Aussitôt, Akemi se dirigea vers lui, essayant de le calmer avec des paroles réconfortantes avant d’user de ses sorts de soin pour le remettre sur pied. Elle ne savait pas vraiment se battre, ni lancer des sorts offensives, mais elle pouvait néanmoins aider les gens à fuir en les soignants, tout en les dirigeants vers le seul endroit qui lui paraissait sécurisant à l’heure actuelle. Le temple de Kilika.  

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Jeu 31 Aoû 2017 - 2:11
Une mélancolie tenace l'enveloppait, alors que les autres jouissaient d'une bonheur qu'il aurait aimé partager. Malheureusement pour lui, ses espoirs allaient être réduits à néant, piétinés, engloutis.

La terre tremblait sous ses pieds. Un séisme ? Non.
Non, c'était bien pire que ça.

En une fraction de secondes,  l'euphorie qui régnait en ces lieux se transforma en une panique générale face à cette scène aussi sanglante qu'impensable : un gamin, avalé par la mer et recraché dans un piteux état. Mort.
Il était de retour. Lui, la Némésis de l'humanité. Sin, en train de semer à nouveau sur Spira. Les gens couraient en masse pour leur survie vers l'intérieur de l’île, tandis que leurs cris effroyables sonnèrent le glas du début d'une nuit sanglante. Des créatures pullulaient de partout, et Esra n'arrivait pas à quitter cette monstruosité des yeux.

Un flashback défila dans son esprit, comme si on tentait de faire inconsciemment le lien avec ce qui était en train de se dérouler.

Souvenir:
17 ans auparavant...

Sur les genoux de son père, le petit garçon de cinq ans regardait avec attention les dessins sur ce journal qu'ils feuilletaient tous les deux. Un, en particulier, attira son attention - hormis les chochobo qu'il avait l'air de chérir particulièrement.

— « Oh Papaaa, c'est une baleine ??  »
— «  Haha non non, Esrael ce n'est pas une baleine ! C'est... »  Il hésita, se grattant la tête pour choisir correctement les mots qu'il allait employer  « C'est Sin, un gros méchant monstre que des gentils combattent pour que toi, moi, ta maman et tout le monde puissent vivre heureux.  »

L'enfant, curieux mais tout confus, leva la tête vers son père admiratif. Une lueur identique flambait dans son regard, et cela ne faisait aucun doute que son fils allait davantage lui ressembler en grandissant.

— «  Alors c'est une grosse baleine méchante..?  »

— « Hm, en quelque sorte ? Je t'expliquerai que tu seras plus grand, d'accord ? Oh euh... Regarde le gros chat ! On appelle ça un coeurl ! »

Papa, maman, tonton...
C'est pour le terrasser que vous êtes parti, n'est-ce pas ?


Il remarqua que son pendentif brillait.

C'est ça ce fameux signe, que je cherchais depuis tant d'années ?
...


Il serra les poings, ferma un instant les yeux. Et les hurlements d'une femme suffirent à les faire ré-ouvrir, emprunt d'une détermination nouvelle. S'il ne faisait rien, elle allait mourir transpercée par une de ces abominations tentaculaires qui la poursuivait. Esra n'avait jamais réellement combattu, mais savait bien se défendre avec une épée et de la magie. Le "père" du temple de Djose avait eu raison d'enseigner aux orphelins les fondements, et le remercia mentalement pour ça. Il s'élança, à balancer un brasier à une distance suffisamment proche pour être sûr de griller l’entité sur place, libérant ainsi le passage à la demoiselle pour qu'elle puisse s'enfuir. Mais à peine a-t-il eu le temps d'en finir qu'il se fit rapidement encercler, le forçant ainsi à user de l'épée léguée par son paternel - anciennement gardien et permettait à son utilisateur de manier les élémentaires du bout de sa lame. En garde, il tenta d'analyser rapidement les solutions qui étaient à sa disposition, comme il le faisait sur un terrain de blitzball : s'il attaquait d'un côté, on allait le prendre dans son angle mort, peu importe ce qu'il ferait.  

Réfléchi, réfléchi...Si tu arrives à les tenir à une distance suffisamment éloignée de toi, tu auras le temps de t'enfuir, te retourner et riposter.
Raah...! C'est risqué, mais tant pis, je tente le tout pour le tout.


C'est à ce moment-là qu'Esra se rendait compte qu'en se retrouvant seul et en plus en première ligne, il était franchement mal barré.

— «  Laissez-moi passer, bande de poulpes volants ! »

Et qu’advenait-il de ses coéquipiers ?
Camelia, Spitfire.
Ryme ?

Pitié, faites qu'il ne leur soit rien arrivé...
Si je dois mourir, j'aimerais au moins que ce soit avant eux.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 165



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Lilia

Bannisseur

le Ven 1 Sep 2017 - 12:26


“La fête de l'éclosion
ft. Euh beaucoup de gens.
Lilia n'avait jamais eu peur de se mouiller.
Les vagues qui venaient parfois mourir sur les plages de son village en fracas d'écumes glacées avaient mordu ses hanches bien trop de fois pour qu'elle ne s'inquiète réellement de celle qu'elle voyait se dessiner à l'horizon, encouragée par les cris ravis des enfants jouant sur la jetée. Dix ans plus tôt, elle aurait sûrement été toute survoltée, elle aussi.
Néanmoins, elle se contenta d'un sourire aussi léger que tendre. Si elle n'avait plus l'allure d'une enfant, son esprit n'en demeurait pas moins juvénile lorsque les occasions le lui permettaient et elle se contenta de simplement se décaler légèrement de l'eau pour pouvoir profiter de la vague en évitant de se faire emporter.

Sa lanterne restée sur la plage lui était sortie de l'esprit. Au même titre que son vœu. Le spectacle lumineux qui s'offrait à elle faisait assez briller ses yeux pour qu'elle se perde dans les multitudes d'étoiles inondant la voûte céleste, sans se soucier des autours, et elle se laissa même aller à penser qu'elle aurait aimé qu'il soit là.
Son sourire s'accentua. Empli d'amour et de tendresse.
Bientôt balayé par le claquement sinistre d'un tentacule refermé autour d'un des enfants à qui l'océan s'ouvrait.

Un cri aigu déchira le ciel. Une promesse de mort.
Sin.
L'évidence avait percuté son crâne avec la violence d'un ouragan et Lilia se figea.
Perdît ses yeux sur le petit cadavre gisant sur la plage, tenta de retenir les souvenirs, profondément enfouis dans sa mémoire, qui s'élançaient vers son esprit. Pour s'emparer de son conscient. Elle voulût bouger, courir, se réveiller du cauchemar qui l'engloutissait.
La voix de Naito fût son unique porte de sortie et elle s'y raccrocha comme une forcenée, fermant les yeux de toutes ses forces, pour oublier.

— Ne vous en faites pas, je... Je sais me battre aussi.

Elle maudît ses cordes vocales, nouées dans sa gorge. Maudît son impuissance. Maudît le simple fait de s'être dit que, pour une fois, Helwatz était mieux là où elle était. Et si elle aurait pu continuer longtemps à s'apitoyer sur son sort de cette façon, un nouveau claquement sur sa gauche l'arracha au fil de ses pensées et Lilia pivota sur ses hanches pour s'éviter un coup qui lui aurait sûrement valu plus qu'un bleu. Un frisson d'effroi courût le long de son échine. Lilia tressaillît, s'empara sèchement de la première planche à sa portée, pour violemment l'envoyer dans ce qui faisait office de tête au monstre qu'elle avait sous le nez. Sans chercher à savoir si oui ou non elle l'avait tué.
Elle ne voulait pas savoir.

— Il faudrait rejoindre les autres, si on ne veut pas y rester. Je n'ai pas mon arme avec moi et... Et rester au bord de l'eau risquerait de nous porter préjudice si nous avons à nous battre. Venez.

Elle ne comptait pas lui demander son avis, non. Et puisque c'était le cas, Lilia se saisît du poignet de Naito et s'empressa de faire route vers le premier groupe qui lui semblait un tant soit peu apte à se battre.
Une chimère. Un Invokeur. Elle n'en avait jamais vu mais, de ce qu'elle savait, la licorne électrique à quelques mètres de là n'était en rien un miasme de Sin. Loin de là.

— Yevon soit loué...
© Codage par moé.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 300



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Cillian

Monsieur tout le monde

le Lun 4 Sep 2017 - 14:19
Doucement, je commence à suer. Mon corps tremble. C'est à la fois l'excitation et la peur, je pense. Je traverse la plage, rame à la main, repoussant les monstres qui m'attaquent. Les tuer me prendrait un temps dont je ne dispose pas. Pas de suite. Une fois que je me serai assurer que Ryme est en vie. Ou morte. Bien vite, je remarque une chimère. Visiblement, c'est Ixion. Au vu de sa tronche de cheval, et de sa foudre. Si elle à un grain de jugeote dans sa tête, c'est vers là bas qu'elle ira.

Et effectivement, c'est là qu'elle est. Je sens un mélange étrange de sentiments monter en moi en la voyant. Ma main se resserre sur ma rame. Je n'ai pas le temps de gérer tout ce ci maintenant. Accessoirement, on est en pleine attaque de Sin. Je regarde autour de moi. Où est l'invokeur ? A qui appartient cette …

Oh.

Doucement, tout se met en place dans ma tête. Elle est ici alors qu'il n'y a pas de concert des Voix, de ce que je sais. Elle était avec un homme qui n'avait pas l'air d'être un prètre. Et il y a une invocation a coté d'elle qui semble la défendre et me lancer un regard sombre. Elle …

« Tu as réussi alors ? C'est ... »


Ma gorge se serre un peu.

« C'est bien, je présume. »


Bon, Cillian, concentre toi. Il faut finir de fuir. Rester aussi près de Sin lors d'un assaut est, je pense, une folie. Et je n'ai pas vraiment envie de mourir ici. Je regarde autour de nous. La plage commence à être vide. Enfin, vide d'humains. Les monstres, eux, sont de plus en plus nombreux. Je soupire doucement. Je la regarde.

« Tu peux te déplacer vite ? Car il va falloir fuir avant que notre grand ami ne décide de nous montrer la vraie étendue de sa puissance. J'ai pas envie de mourir maintenant. »

Bon. Il faut … Une voix derrière moi me fait me retourner. Elle appartient à une jeune femme qui tire par le bras un homme aux yeux bandés. Derrière eux, un chien. Je soupire. Au plus on est gros comme groupe, au plus on est une cible. Rapidement, je les scrute. La femme semble ne pas avoir d'armes sur elle. Une civile. L'homme, lui tient un sabre à la main. Je le fixe quelques secondes. Il a la même odeur que moi. J'ai légèrement la chair de poule. D'un ton amer, je réponds à la jeune femme.

« Je ne pense pas que Yevon soit enclin à écouter nos louanges à cet instant précis. »

Je me tends alors qu'un groupe de monstres s'approche de nous. D'un ton clair, je les identifie.

« Tentacules droit devant. Que ceux qui savent se battre combattent. »

Il y a plus ou moins deux tentacules par personnes, si la femme sans armes sait se battre. D'un geste rapide, je fonce sur ma part du gâteau. Ma rame s'embrase d'une flamme spectrale aux couleurs diaphanes avant que je l'abatte sur le premier des monstres. Je dois le cogner quelques fois avant qu'il ne se dissolve en furolucioles. Les flammes de mon arme en absorbent une partie, dont l'énergie me restaure. Parfait. Avoir utilisé plusieurs fois mes Ténèbres Intérieures m'avait pas mal vidé de mon énergie. L'autre monstre subit bien vite le même sort. Une fois mes monstres abattus, je regarde le reste de notre groupe. Visiblement, ils se sont débarrassés de tout leurs monstres. Parfait. Je me tourne vers Ryme.

« Il est où, ton copain ? »

Je me retourne ensuite vers les invités surprises.

« On a encore un mec à retrouver et on part. Si vous voulez nous suivre, okay. Sinon, courrez vers l’intérieur des terres et ne restez pas en ville. »

Je plante ma rame dans le sable. Profitons de ces quelques secondes pour reprendre notre souffle.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 530



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Jeu 7 Sep 2017 - 9:27
Comment décrire ce qu'elle éprouvait ? Malgré la situation, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir cette lueur positive dans le cœur. Parce qu'il était là, enfin, en face d'elle, après tout ce temps. Ixion, lui, n'avait pas l'air de partager ces réjouissances et bottait dans le sable. Il la félicite d'une manière un peu étrange. Le fait qu'elle devienne Invokeure avait toujours été ce qu'ils voulaient, pour qu'elle soit libre, pour être ensemble sur une plage. Il y avait comme quelque chose de briser, malgré les pulsations de son coeur qui lui rappelait que pendant tous ces mois, il n'avait jamais été aussi extatique.
Ryme retrouva un peu son sérieux alors qu'il lui demandait, d'un ton presque cassant, si elle pouvait se déplacer et vite. Il savait bien que non... Sa gorge se serra, Via Purifico avait changé beaucoup de choses, visiblement. Une vague de culpabilité âpre se mit doucement à monter dans sa bouche.

"Je peux me débrouiller avec Ixion." répondit-elle simplement, la mine basse.
Ce n'était définitivement pas les retrouvailles auxquelles, elle aspirait.

Des nouveaux arrivants vinrent sauver la situation. Une jolie rousse, bien qu'immense, avec un étrange homme aux cheveux verts suivit de près par un chien. L'homme avait un sabre à la main, pas la belle inconnue. Ryme s'avança automatiquement vers eux en claudiquant. D'un geste rassurant, elle attrapa le bras de la femme, avant de l'examiner rapidement. Plus par sécurité que réellement nécessité, elle concentra sa magie dans le creux de ses mains et lança un soir de soin amélioré. Une douce lueur enveloppa son corps et celui de l'aveugle.
Mais le répit fut de courte durée. Des squames venaient déjà les attaquer en masse. Même si elle n'était pas armée, la nouvelle venue semblait être apte à combattre, elle avait des muscles fins, ciselés.

"Prenez ma canne pour vous défendre, ma chimère me protégera !" dit-elle avec un sourire doux sur le visage.

Elle déposa son aide dans les mains de l'inconnue. La chimère était venue d'elle-même auprès de son Invokeure. L'animal éthéré se pencha pour que Ryme puisse à nouveau monter sur son dos. L'osmose était retrouvée et une sensation de bien-être circula dans tous le corps de l'Invokeure. Tu es prêt mon grand ? murmura-t-elle dans son esprit à l'intention du cheval. Ce dernier se contenta de frémir des naseaux. Oui, il était prêt. Ryme analysa la situation, mais lorsqu'elle remarqua l'éclat qui agitait l'arme de fortune de Cillian, elle perdit toute concentration, laissant sa chimère faire preuve de combativité à sa place.

"Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?" Soupira Ryme alors qu'Ixion embrochait avec véhémence les squames qui se présentaient à eux.

Le groupe de créature se retrouva rapidement décimer. Personne n'avait l'air de souffrir de blessures. Cillian s'approcha alors, lui demandant où pouvait être son copain. Son copain ? Dans quel sens disait-il cela ? Comment pouvait-il savoir qu'elle avait été accompagnée... Oh... Tout à l'heure, la silhouette, ce n'était pas un mirage, c'était lui. Il avait sans doute assister à l'étreinte magistrale qu'Esra lui avait donné. L'invokeure fronça les sourcils et pinça légèrement les lèvres. Comment pouvait-il croire qu'elle avait tourné la page ? Ryme était profondément déçue et vexée par cette réaction, mais elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir.

"Tu veux parler d'Esra ? Je ne sais pas. Il est parti comme un enfant boudeur lorsqu'il a appris que j'étais devenue Invokeure." répondit-elle en insistant bien sur le prénom de son petit-frère, puisqu'elle avait déjà évoqué l'existence du joueur de blitzball.

"Vous devriez aller vous réfugier dans la forêt, les arbres et la végétation sont d'excellents moyens d'avoir l'avantage sur nos adversaires. Je peux également transporter deux personnes avec moi." Continua-t-elle après les propres recommandations de Cillian.

Ryme attendit un peu qu'ils prennent leur décision. Une fine couche de sueur commençait à perler sur tout son corps. Maintenir l'invocation aussi longtemps était épuisant. Elle jeta un regard sur la plage. Des centaines de corps gisaient là. Il faudrait faire une cérémonie d'accompagnement, mais un seul Invokeur ne suffirait pas, elle croisa les doigts pour ne pas être la seule personne apte à le faire.
Une fois reposée, l'ancienne Voix poussa un soupir. Elle regarda le groupe qu'elle formait avec les autres. Retourner la plage de fond en comble pour Esra était dangereux. Aucun d'eux n'avait un lien avec lui. Mais elle, elle, ne pouvait pas se permettre de perdre son seul semblant de famille.

"Je t'attendrais près des marches du temple" signifia-t-elle à son ancien Gardien, avant de talonner sa monture.

Ixion partit à toute vitesse, filant au galop dans le sable humide d'eau et de sang de la plage. Ryme repéra rapidement Esra, il ne restait plus beaucoup de gens sur la lagune. Cependant, elle comprit rapidement son erreur lorsqu'elle vit qu'au lieu d'un jeune homme brun, elle allait venir en aide à un jeune homme aux cheveux roses. Elle discerna également une jeune femme qui était en train de soigner un blessé. Il était trop tard pour faire demi-tour où se détourner. Plus déterminée que jamais, l'invokeure fonça droit vers eux, déclenchant avec précision et rage de multiples sorts de foudre pour étourdir les ennemis toujours plus nombreux.

"Vous allez bien ?" demanda-t-elle haletante, lorsque la vague se retrouva décimée.
"Il y'a un autre groupe, un peu plus loin. Tous savent se battrent, vous devriez les rejoindre et aller dans la forêt." déclara-t-elle, presque autoritaire, avant de repartir en quête d'Esra.

La plage n'était pas grande, mais sous les attaques des squames, elle paraissait immense. Le bruit familier d'un sortilège électrique. Esra manipulait la magie noire non ?? Ixion fit volte-face, Ryme manqua d'être désarçonnée, mais tenue bon. Cette petite pirouette lui valut quelques griffures plus ou moins profonde le long de sa jambe déjà blessée. L'invokeure émit un glapissement de douleur avant de se re concentrer sur sa mission principale : sauver son petit frère.

"ESRA !" commença-t-elle a crié espérant obtenir une réponse de la part du joueur de blitz.

Dans sa course infernale, Ixion commençait également à se fatiguer. Ce n'était pas bon, il fallait qu'elle le trouve et vite.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant