Liens utiles

Encyclopédie

Traducteur Al Bhed

Normal

Al Bhed


Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

La fête de l’éclosion [EVENT]

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Sam 9 Sep 2017 - 18:36
Prétendre que la situation avait viré au cauchemar aurait été un euphémisme. Son arme au poing, Seiji se battait comme un diable. Il n’avait pas le temps de réfléchir, ni même d’hésiter. Du fil de sa lame, il repoussait les créatures qui se seraient approchées de lui ou d’Akemi. Ils devaient se replier vers le village. Maintenant. C’était cette raison qui l’avait poussé à croire en Akemi, à lui laisser l’occasion de donner un sens à son nouveau pouvoir : Valefore. Il n’en avait pas fallu davantage à l’Invokeuse : en un instant, l’oiseau géant avait traversé les cieux d’encre, approchant de l’Invokeuse et son gardien. Puis, dans un froissement d’ailes, la Chimère s’éloigna. Et fidèle aux ordres d’Akemi, Valefore s’exerça à mettre les victimes en sécurité. Seiji jaugea la scène du coin de l’œil. Une chimère pour protéger les civils. Un gardien pour protéger l’Invokeur. Et qui allait protéger le gardien ? Un sourire teinté de sarcasme étira ses lèvres ; mais il n’avait pas exactement le temps pour ce genre de considérations. Ce rituel d’invocation terminé, Seiji devait maintenant mettre Akemi en sécurité. Ce fut avec cette seule idée en tête que le jeune homme repoussa les monstres. Mais tandis que la plage sombrait dans le chaos, il vit la silhouette d’Akemi s’éloigner dans la pénombre. Et quand il découvrit la silhouette blessée vers laquelle la jeune femme s’élançait, il pesta une deuxième fois. Ils ne pouvaient pas rester indifférents au sort de ces gens, encore moins en sachant que sur cette plage, en proie aux griffes froides de ces monstres, gisaient peut-être ceux avec qui ils avaient grandit sur cette île. Toujours était-il que Akemi avait décidé de sauver un homme blessé, et que les monstres arrivaient droits sur eux. Seiji franchit les quelques mètres qui le séparait de la jeune femme et du blessé, et trancha net un monstre qui lorgnait sur ces deux proies faciles.

Une légère douleur remonta le long de son bras, dernier souvenir de ses éclats de colère au temple de Besaid. Il réprima une grimace. C’était supportable. Mais il réalisa alors que, depuis quelques secondes déjà, il éprouvait une désagréable brûlure sur le bras. Un regard, et il découvrit le liquide poisseux qui formait une auréole sur ces vêtements. C’était le prix s’ils restaient là, au milieu du champ de bataille. Ses doigts se refermèrent avec colère sur son arme, quand Seiji aperçu les étincelles lumineuses qui crépitaient non loin de là, arrivant droit dans leur direction. Puis, une silhouette émergea entre les monstres, dominants les créatures désorientées par la foudre. L’autre Invokeuse. « Ouais. » répondit Seiji quand elle demanda s’ils allaient bien. Puis, sans perdre une seconde, elle mentionna la présence d’un autre groupe de combattants non loin de là. Seiji hocha la tête, et ne s’encombra pas en remerciements, se contentant d’un « Merci. » distrait. C’était la meilleure solution dont ils disposaient pour le moment, et à l’aide de sa Chimère, l’Invokeuse avait ouvert un passage dans les légions de monstres. Il échangea un regard avec Akemi, et hocha la tête. Ignorant les claquements de sabots qui s’éloignaient, le bretteur aida l’homme blessé à se relever, et lui offrit son épaule gauche comme appui. Il serait incapable de se battre, mais s’ils se dépêchaient, ils pourraient rejoindre le groupe sans affronter davantage de monstres.

Ils arrivèrent bientôt à hauteur du groupe. Trois combattants. Un sabre, un bâton, et… une rame. Mais vu la situation, Seiji n’avait pas le temps de s’étonner. « Miss éclairs nous a dit où vous trouver. » et visiblement, il n’avait pas non plus le temps de faire dans la politesse. Du coin de l’oeil, Seiji aperçu deux habitants de Kilika. Quand il les interpela, les deux insulaires s’étonnèrent de sa présence ici, sur l’île, mais le jeune homme se contenta de leur confier la garde de l’homme que Akemi avait sauvé sur la plage. Débarrassé de son fardeau — et de nouveau capable de se défendre — il se tourna vers leurs trois nouveaux compagnons. « Le temple est de l’autre côté de la forêt. On pourra se réfugier là-bas… Et on connait le chemin. » il posa brièvement son regard sur Akemi. Oui, se regrouper dans le temple était une idée risquée. Mais face à Sin… Il soupira. Pour le moment, il considéra que la meilleure solution était de se regrouper dans un endroit solide, avec une seule entrée à défendre. Et les habitants auraient sûrement la même idée. Mais surtout, il avait pour but de protéger Akemi. Poing serré, il dû se forcer à faire fi de ses principes pour se concentrer sur sa nouvelle résolution en temps que gardien. Si les autres voulaient venir, ils seraient les bienvenus. Sinon… Il risqua un regard vers la plage, là où l’autre Invokeuse s’était aventurée. « On ne peut pas attendre. On y va. » il adressa un signe de la tête au reste du groupe, et se dirigea vers la sortie du village. Ils devaient traverser rapidement. Si la menace venait de la mer, ils avaient une chance de franchir la forêt en restant indemnes.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Lun 11 Sep 2017 - 21:05





Malgré la pression des ennemis autour d’elle, malgré le fait qu’elle devenait une proie facile, Akemi ne pouvait abandonner cette pauvre victime à son sort. Bien que sa blessure semble grave, elle ne voulait partir sans essayer de le sauver. Son bon sens et sa gentillesse lui interdisait. Concentrée, la demoiselle ne semblait lever aucunement la tête, ses yeux restant river sur la blessure et ses mains, qui s’illuminaient de plus en plus fortement. La plaie commençait à se refermer petit à petit, mais le processus semblait plus long que prévus. Invoquer Valefor et user de sa magie curative commençait à lui peser, à affecter ses performances, mais elle se devait de tenir bon, elle ne pouvait flancher maintenant. D’un air déterminé, elle décida de puiser encore plus dans ses réserves, ses mains s’illuminant de plus belle. Elle devait devenir forte, venir en aide à cette île et ses habitants. Et surtout se montrer à la hauteur de ses propres ambitions. Que son corps lui pardonne, mais cette fois, elle était obligée de forcer au-delà de ses retranchements. Même si elle risquait de le payer fortement par la suite. Entendant un bruit derrière, l’invokeuse préféra pas y prêter attention, pas tant que la plaie soit entièrement refermée, quand ce fut le cas, elle put enfin sentir que son corps commençait à trembler, son front laissant perlée quelques goûts de sueur dû à son effort grandissant. Avec ténacité, elle se força à se lever, tout en intimant à son blessé de faire de même pour s’échapper. Elle l’aida donc à se relever, avant de constater que des éclairs puissants étaient en train de faire le ménage autour d’elle et de Seiji. Surprise, la demoiselle faillit lâcher son blessé, mais elle se reprit aussitôt, avant de se tourner vers l’invokeuse qui avait fière allure sur son cheval de foudre du nom d’Ixion. « Ça… ça va… » Apparemment les deux femmes semblaient tout aussi épuisées par ce dépassement de soi qui leur demandait beaucoup d’énergie, mais même dans cet état, la belle rousse ne semblait pas flancher. D’un air autoritaire, elle inspirait la force et la détermination, chose qu’Akemi aurait pus inspirer elle aussi, si elle avait plus de puissance et plus de constitution. « Merci. Faites attention à vous surtout ! » Elle aurait voulu lui venir en aide, mais elle ne pouvait abandonner son blessé et surtout son gardien qui ne cessait de se battre pour elle, ainsi que pour sa propre vie. Quand Seiji se tourna vers elle, Akemi hocha aussitôt la tête avant de l’aide à transporter le blessé vers le petit groupe qu’avait cité l’invokeuse d’Ixion. À deux ils iraient beaucoup plus vite que seul. Arrivée à hauteur du groupe, la prêtresse laissa le soin à Seiji d’expliquer la situation, bien que cela ne lui semblait pas une idée judicieuse sur le coup au vu de son tact. D’un signe de tête, elle salua les autres, préférant se concentrer sur la situation que ses propres maux qui la tiraillait. La situation ne permettait pas des présentations longues et encore moins à des discussions palpitante, et le plus important à ses yeux, étaient d’évacuer le plus de gens possibles, à commencer par son blessé. Constatant que Seiji avait trouvé un groupe pour s’occuper le l’homme, la jeune femme en profita pour souffler un peu, avant de tourner son regard au loin. Elle pouvait distinguer Valefor qui continuait d’exercer sa tâche avec assiduité, soulagée par cette nouvelle, la jeune femme se tourna de nouveau vers le groupe, avant d’afficher un air grave en voyant de nouveau la plage avec Sin en arrière plan. « Il vaudrait mieux ne pas traîner, nous seront beaucoup moins utiles mort que vivant. »  Le nombre de survivant semblait de plus en plus diminuer au fur et à mesure que les monstres prenaient de l’ampleur et même si plusieurs avaient eu le cran de se battre, les cadavres ne restant pas moindre sur le sable qui commençait à se teindre en rouge pourpre. En tête de cortège, elle remarqua subitement que le bras de son gardien avait été touché dans la bataille et aussitôt, elle se tourna vers lui, continuant de marcher pour ne pas ralentir le groupe dans sa survie. «Quand est-ce que… » Soudainement, elle préféra se taire, se concentrant déjà sur sa tâche, tout en laissant ses mains se placer avec soin sur ses vêtements.  « Je vais m’occuper de ton bras, il vaudrait mieux stopper l’afflux de sang. » Tout en laissant sa magie opérer, Akemi ne pouvait s’empêcher de ressentir une part de culpabilité. Elle n’aurait pas été étonnée d’apprendre que Seiji avait été blessé par sa faute aussi, elle préféra cette fois arrêter là les frais, préférant rester auprès de son gardien pour le préserver, bien que son inquiétude était aussi tournée vers l’invokeuse qui était partie un peu plus loin sur la plage. De temps à autre, la prêtresse continuait de scruter l’horizon, espérant fortement que la demoiselle aux cheveux de feu s’en sortirait à son tour.  

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Sam 16 Sep 2017 - 17:12
Dire que son père en avait fait du combat, sa profession. Il fallait être sacrément agile et attentif pour sortir vivant de ces affrontements. Esra, lui, manquait cruellement d'expérience dans ce domaine et ça se ressentait. Il avait beau avoir un esprit vif, ça ne suffisait pas. Il en était conscient, de même que combattre seul, vu le nombre d'ennemis qui s'agglutinaient de plus en plus sur la plage, ses chances de survie étaient en train de décroître au fil que des secondes qui s'écoulaient. Le brun avait réussi à s'extirper comme prévu de l'embuscade qu'on lui avait tendue, néanmoins ça ne s'est pas fait sans conséquences : on le toucha méchamment au côté gauche et au bras. Le jeune homme serra les dents, étouffant un gémissement de douleur à se faire violence pour ne pas abandonner si vite.  Son sang suintaient de ses blessures, tâchant ses vêtements, s’égouttant sur le sol comme une traînée laissée derrière lui.

Tenant fermement d'une main sa blessure au bras, il tenta de canaliser son énergie pour que son prochain sort soit plus puissant que le premier, en espérant être suffisamment rapide pour atteindre les rochers plus loin avant qu'on ne le rattrape. S'il prenait de la hauteur, le blitzeur prendrait un avantage certain, même blessé. Son champ d'action ne serait que plus large. Alors il court, s'échappe à toute allure, un œil derrière et une fois prêt, se retourna pour lancer un autre sort de brasier d'une intensité beaucoup plus importante que précédemment. C'était suffisant pour éliminer une bonne partie de ses poursuivants mais pas tous. Ils venaient de tous les recoins !

Vite vite VITE ! Bouge-toi Esra !

Par chance, il arriva à temps, grimpa sur les rochers de sorte à prendre de la hauteur. De là, il se posa un instant et observa ce qui se déroulait devant les yeux : d’innombrables corps jonchaient le sol, le sable se teintait de pourpre, ça courait dans tous les sens avec Sin qui se déchaînait en arrière-plan. Un cauchemar que personne n'aurait jamais cru possible et pourtant, tout était réel. Esra inspira doucement puis essayant de ressembler efficacement ses pensées. Que faire maintenant ? S'il descendait de là, il allait mal finir. S'il ne bougeait pas, il ne serait qu'un pauvre lâche. Mais pour l'instant, les bestioles ont l'air d'avoir lâché la grappe à son encontre.

Et là, le brun aperçu sur Ixion une figure familière, celle de Ryme parmi un petit groupe. Son nom, résonnait non loin de sa position expliquant pourquoi il a pu l'entendre dans cette cacophonie de cris déchirants.

Accroupi, Esra se leva et agita le seul bras qu'il avait encore en état.

— « RYME ! RYME !! JE SUIS LA, SUR LES ROCHERS ! »

Oh oh, les monstres n'étaient pas sourds apparemment car le petit banc qui passait se retourna vers lui, flagellant leurs tentacules menaçantes dans sa direction.  Peu certain d'être capable d'user encore correctement de sa magie après ce qu'il venait de balancer, le lucacien n'eût d'autre choix que de dégainer son épée comme dernier rempart.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Guerrier

Points de rang : 165



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Lilia

Bannisseur

le Dim 24 Sep 2017 - 14:18


“La fête de l'éclosion
ft. Euh beaucoup de gens.
Son cœur battait à grands coups douloureux dans sa poitrine. Si forts qu'elle avait l'impression de le sentir prêt à exploser à tous moments.
Elle n'eût pas à feindre la terreur qui faisait trembler ses mains, pâlir son visage et chevroter sa voix : elle était terrorisée. Et le mot était faible, si l'on prenait en considération le léger sursaut qui la secoua, lorsqu'une main se posa contre elle.
Il ne lui fallût cependant qu'une poignée de secondes pour se calmer, enveloppée par la fine lueur qui, à défaut de guérir ses blessures, eût le don de la rassurer.

— Merci, souffla-t-elle du bout des lèvres en attrapant presque machinalement la canne de la petite rousse.

Si elle était inquiète quant à la façon dont son interlocutrice s'en sortirait, Lilia se garda toutefois de toute question et se focalisa sur le petit duo de monstres qui lui étaient « destinés ».
Remettre en doute un Invokeur était une perte de temps inutile et, sur cette pensée, la Bannisseuse écrasa violemment son semblant d'arme sur l'intégralité du premier. Loin d'être habituée à une arme aussi légère, elle observa l'objet s'enfoncer dans le sable avec une petite grimace gênée et ne l'en sortît que lorsque le squame cessa de bouger, déjà tournée vers le second.

Il ne lui fallût pas plus de deux minutes pour se débarrasser de sa tâche et elle soupira de soulagement en s'empêchant de se laisser tomber dans le sable. Le combat en lui-même n'avait rien d'épuisant. La panique, elle, semblait lui pomper toute son énergie vitale et Lilia dût se faire violence pour ne pas se laisser aller à pleurer les larmes angoissées qui menaçaient ses joues. Pas maintenant. Elle n'avait pas le temps d'être faible maintenant.

— Je vous remercie mais... je pense que je vais rejoindre la forêt pour ma part et... Voir si personne n'a besoin d'aide en chemin. Si les squames arrivent à rejoindre le village, il n'y a aucune raison qu'ils ne puissent pas aller plus loin.

Elle était Bannisseuse, elle n'avait plus le droit de fuir.

— Ceci dit, je vous rends ça, vous en aurez plus besoin que moi.

Sans un mot de plus, elle posa la canne jusqu'alors dans ses mains sur les cuisses de l'Invokeure et se recula précautionneusement en réfléchissant déjà à comment elle s'en sortirait. Une planche de bain suffirait amplement.

— Vous voulez venir avec moi ? S'enquît-elle tout simplement en direction de Naito, le même sourire délicat - quoique forcé - étirant ses lèvres.

Elle laissa s'écouler quelques secondes, au cours desquelles elle attendît patiemment sa réponse et, une fois l'Invokeure partie, Lilia s'élança en direction de Kilika. Elle était terrorisée. Soulagée d'avoir trouvé de l'aide, mais terrorisée. Autant à l'idée de voir d'autres personnes mourir que par celle de ne jamais voir ce cauchemar se terminer.
Néanmoins, elle se tapota doucement les joues, s'efforçant à reprendre contenance avant de se diriger vers la forêt en attrapant, sur le chemin, une planche à sa disposition.

J'ai promis de revenir vite.
© Codage par moé.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Points de rang : 43



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Sin

We called it Sin

le Dim 24 Sep 2017 - 21:30

• LA FÊTE DE L’ÉCLOSION  •


Il y avait une certaine forme de beauté dans tout ce chaos. Les furolucioles de certains défunts allaient d'eux-mêmes vers un monde meilleur tandis que les monstres explosaient dans des nuées de couleurs diaphanes. Débarrassé des âmes les plus jeunes, après les assauts, on pouvait uniquement entendre le gémissement des esprits et le bruit des vagues.
Le calme avant la tempête.
Le silence qui annonce l'ouragan.
Le vide qui remplit l'air de promesses funestes.


Sin, se détourna lentement de la berge dans une complainte presque déchirante. La bête massive, s'enfonça à nouveau dans la mer d'où elle était venue. L'immersion, de son corps lourd, engendra une vague. Bien plus haute que les autres sans pour autant être un raz-de-marée. Mais, elle portait en son sein, un squame bien plus grand et terrible que les autres.
Enfermé dans une coquille épaisse, il se déposa non loin de l'entrée de la forêt de Kilika. Quelques secondes plus tard, la barrière de nacre qui l'entourait s'ouvrit, dévoilant un corps visqueux et une gueule immense, menaçant directement les habitants qui n'avaient pas encore gagné le temple.

Le dernier murmure de Sin raisonna dans l'air, la mer, le sol et dans le cœur de tous ceux qui étaient présents. L'océan se retira sur plusieurs mètres, laissant la lagune vide et les coraux à nu. La lune n'avait encore jamais eut un reflet aussi mélancolique.

Spoiler:

Coucou à tous !
Ce poste est la dernière intervention MJ avant la conclusion de cet event ! ^-^ J'espère que ce qui s'y passe vous plaît toujours !
Je prévoyais un tour de combat face à la créature avec des postes assez longs et "complets", mais vous pouvez peut-être en faire deux si vous souhaitez faire des postes plus courts. Le coup de grâce de ce combat reviendra à Lilia puisque c'est elle la dernière dans les tours, me permettant d'enchaîner sans soucis avec la conclusion.
Après ma prochaine intervention MJ qui résumera la fin des évènements, vous pourrez continuer de poster encore un peu avant que je ferme ce topic ;3

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Chevalier Noir

Points de rang : 300



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Cillian

Monsieur tout le monde

le Lun 25 Sep 2017 - 18:51
Esra. Esra. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que le nom me dit quelque chose. Elle m'en avait parlé. Je crois ? Peut être. Difficile de savoir le vrai du fantasme. Mais elle se met sur la défensive ? Quelque chose à cacher ? Quelque chose qui te fait te sentir mal Ryme ? Je crache par terre. L'action augmente la production de salive, et je ne vais pas garder tout ça en bouche. Elle me dit qu'elle m'attendra au pied du temple. Quoi ? Elle pense que je vais la.

Mais.

MAIS.

Reviens là, grosse c... Putain. Je ne l'ai pas enfin retrouvée pour la voir disparaître aussi vite. Putain. Et la grande duduche aux cheveux roux ou je ne sais pas quoi qui la laisse partir. Qu'elle accompagne son con d'aveugle en enfer si elle le veut putain. Je soupire doucement et attache de nouveau ma rame dans mon dos. Je regarde la géante et fait craquer mon cou.

« Essayez de pas mourir, tant qu'a faire. »

C'est le plus sympa que j'ai, pour l'instant. Dans la même respiration, je me met à courir en suivant Ryme. La rattraper ? Ça me semble peu probable. Je suis pas un mauvais coureur, mais je n'ai que deux pattes. Rattraper un cheval de foudre mystique me semble un peu me surestimer. Cependant, j'ai des avantages. Il est difficile à perdre le poney magique. Déjà, il laisse des traces qu'il est difficile de rater. Et puis il pue. Enfin. Puer n'est peut être pas le bon mot. Mais il sent l'ozone. Forcément. Même s'il ne lance pas activement de la foudre, il n'en reste pas moins une créature crépitante.

Je sais. Vous allez me demander comment je peux connaître aussi bien l'odeur de l'électricité magique ? Je vais vous demander si vous êtes surs de vraiment le vouloir. Je fonce. En ignorant tout autour de moi. Peut être que j'ai laissé des gens mourir. Je préfère ne pas y penser. Si il y avait des humains sur le chemin, je suis sur que Ryme les aurait été. Peut être que je pourrai dormir ce soir, en pensant comme ça.

D'abord, je rattrape un petit groupe. Des blessés. Un des hommes à une étrange couleur de cheveux. Un Al Bhed ? Je m'en moque. Totalement. J'ai pas le temps. Pas l'envie. Pas la motivation de regarder ça. Il y a une soigneuse avec lui. Je ne me fends que de quelques paroles.

« Si vous le pouvez, foncez vers la foret. Bonne chance. »

Je reprends ma course folle. Elle ne peut plus être loin. J'entends presque des voix. Je trébuche. Il me faut une. Deux. Trois secondes pour reprendre mes esprits. Allez Cillian. C'est pas le moment de flancher. Je me mords le pouce et la douleur me réveille totalement. Je reprends la course.

Je les retrouve.

Malheureusement, ils ont trouvés de nouveaux amis. D'un geste rageur,, je libère mon arme. Heureusement, les humains ont l'air d'être en train de gagner. Parfait. Je pousse un hurlement de colère alors que les Ténèbres s'emparent de nouveau de mon corps.

En un combat rapide et brutal, nous sommes libérés. Je regarde Ryme d'un œil noir. Je regarde le grand dadais d'un œil noir.

Le murmure de Sin m'arracha un haut le cœur. Le bruit du squame énorme ne fit pas mieux. Je les regarde. Je regarde le monstre. Il se tourne vers nous. Je soupire. De nouveau, je m'enroule de ma cape de Ténèbres solides. C'est l'heure de la bagarre.

« Gamin, si tu veux partir, c'est maintenant. Si tu veux te rendre utile, assure toi que rien de trop tentaculaire ne s'approche de Ryme. »

Après avoir fixé le jeune homme, je fixe Ryme.

« Je compte sur toi. Essaie de ne pas me laisser tomber, cette fois. »

A corps perdu, je me lance sur le squame.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 530



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Ryme

Invokeure

le Mar 26 Sep 2017 - 10:47
Perché sur des rochers, Esra se battait du mieux qu’il pouvait. Mais ça ne serait pas suffisant, à ce rythme-là, il allait s’en douter, s’épuiser et arriver à bout de ses forces magiques. Ryme n’était pas mieux, mais deux cerveaux et deux paires de bras valaient mieux qu’une. Ixion redoubla d’efforts, arrivant d’une manière tonitruante sur les lieux. La chimère rua, mordit, botta. Les monstres explosèrent dans une nuée de furolucioles, mais il y’en avait toujours plus. L’arme au clair, Esra semblait pouvoir continuer un peu de se battre, mais l’Invokeure, elle, arrivait déjà au bout de ses réserves. Les blessures qu’avait subit la chimère se reportait doucement sur elle, entaillant sa chair.

« Saute ! » lui dit-elle alors qu’il se retrouvait un peu plus piégé par les monstres. Elle se re concentra sur les adversaires, mais sentit un peu plus de poids à l’arrière avant qu’il ne disparaisse.
« Toujours aussi mécontent que je sois devenue Invokeure ? » lança-t-elle avec une légère amertume dans la voix, pour bien lui faire comprendre que son attitude passé l’avait blessée.

Cependant, et malgré une situation initiale périlleuse, ils étaient bien partis pour vaincre. Au prix, de grands efforts, mais la victoire n’était plus qu’a porter de main. Soudain, au loin, un cri déchira les tourmentes du combat. Cillian. Le coeur de Ryme se serra : il était toujours aussi têtu qu’un chocobo mal dégrossit. Son visage voulu s’étirer d’un sourire, finalement, elle le retrouvait un peu. Mais le rictus s’envola aussitôt que l’aura sombre autour de son arme se manifesta. Les squamelles tombèrent.

Un peu de répit. Ryme reprit son souffle, lentement, profondément. Sa vision commençait à se troubler. Ixion lui soutirait beaucoup d’énergie et elle ne savait pas si elle pourrait encore maintenir la forme physique de la chimère encore longtemps. Ses mèches rousses étaient agglutinées à son front totalement nimbé de sueur.
Le son que Sin émit résonna dans toute son échine, provoquant une désagréable sensation de malaise. Un squame, bien plus imposant sortit alors de l’eau. La peur la gagna rapidement, lui coupant le souffle et l’empêchant de réellement réfléchir clairement : que devaient-ils faire ? Fuir ? Se battre ? Cillian semblait penser que le combat était une bonne option, chargeant Esra de la protection de Ryme.

La remarque qu’il lui lança à la figure lui fit l’effet d’un uppercut dans le ventre. La jeune femme serra les dents et pinça les lèvres. Comment osait-il penser ce genre de choses ? Il ne perdait rien pour attendre. Sa colère lui donna un regain d’énergie, sans doute temporaire. Elle en profita pour laisser des sorts défensifs sur Esra, mais également sur son ancien Gardien. Carapace, Blindage. Alors qu’elle s’apprêtait à lancer le sortilège de Célérité, la créature plongea dans le sable, créant un trou béant dans la lagune.
Puis il y eut le silence. Un silence de mort. Ryme chercha du regard où la créature pouvait bien être, en vain. Ixion se mit à grater le sol, agitant sa tête massive en direction de la forêt.

« Je crois qu’il nous a faussé compagnie pour aller vers le temple. J’ai envoyé un groupe de personne là-bas… oh non… » la voix de Ryme était tremblante, incertaine.
« Nous devons aller les aider. Montez ! »

Il n’était pas vraiment question de discuter. Une fois prêts, à repartir, Ryme claqua de la langue, signifiait à Ixion qu’il pouvait reprendre sa course. Arrivé à la lisière de la forêt, comme prévue, le squame était déjà en train de livrer bataille. L’Invokeure reconnue le jeune homme aux cheveux rose qu’elle avait aidé ainsi que la jolie jeune femme brune qui l’accompagnait. La géante rousse et l’aveugle aux cheveux verts étaient également de la partie.

Une fois, tout ensemble, Ryme glissa du dos d’Ixion et reprit sa canne en main. La chimère équine s’envola doucement, perdant sa forme physique. Elle était épuisée, mais renvoyer la chimère lui permettrait de lancer quelques sorts de protection sur chacun des membres de cette équipe improvisée.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Bretteur

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Seiji

Gardien

le Mer 27 Sep 2017 - 22:07
Plus les secondes s’écoulaient et plus la situation échappait à son contrôle. Chaos. Destruction. Un parfum de mort dans la bouche, Seiji assistait, impuissant, au ravage de son île. Confronté à ses émotions, une seule idée martelait son esprit : Sin. Ce même mot, répété en boucle dans son esprit au rythme d’un battement de tambours. Couvrant les hurlements, la plage, et la foule blessée qui marchait vers le temple. À cet instant précis, une seule idée gardait Seiji en vie : survivre.

Puis, un silence macabre recouvrit l’île. Quand Sin poussa son ultime complainte, s’éloignant lentement dans l’horizon, Seiji savait que ce n’était pas terminé. Il le sentait. Et comme tout habitant de Spira, il savait ce qui allait se produire. Il oublia tout ce qui l’entourait : les personnes, les phrases, tout ceci n’était plus que l’ombre d’un tableau macabre que son esprit lui dépeignait avant l’heure. Comprenant l’urgence de la situation, il attrapa brusquement la main d’Akemi. Quand elle avait constaté sa blessure, la mage blanche l’avait soigné. S’il avait été réticent, il savait pourtant que l’initiative de la jeune femme aurait peut-être son importance dans les minutes à suivre. « Dépêche-toi. Je te porterais s’il faut. » il s’élança, une nausée lui écrasant l’estomac. Oui, certains étaient encore sur la plage : et plus particulièrement cette Invokeuse qui les avait croisé. Mais à ce moment précis, il ne pouvait rien faire de plus. Il n’avait pas de Chimère. Pas de pouvoirs susceptible de faire face à une telle situation. Et tout en souhaitant que tout aille bien pour elle — pour tous ceux qui seraient encore derrière — Seiji s’éloigna en direction de la forêt, entraînait Akemi avec lui.

Ils marchaient vite. Mais quand un raclement sourd s’éleva hors des profondeurs, Seiji comprit que ce n’était pas assez. Ils arrivaient à la lisière de la forêt. Mais à ce moment précis, une violence secousse ébranla le sol. Machinalement, Seiji attira Akemi vers lui et se recroquevilla sur lui-même. Une explosion de terre et de roches retentit entre les arbres, projetant des gerbes de pierres qui heurtèrent les côtes de l’épéiste. Il réprima une grimace, et se releva pour faire face à la créature. Une carapace nacrée. Épaisse. Mais surtout, un corps visqueux et une gueule menaçante, affamée, qui s’ouvrit lentement. Son cœur accéléra. Il sentit l’adrénaline comme un poison brûlant dans ses veines. Un squame de Sin. Seiji relâcha lentement Akemi. Puis, il s’avança. Son sabre en main. Une étincelle de rage dans le regard. Il serra les dents. « Couvre-moi. » il ne regarda pas en arrière. Pas maintenant. Surtout pas maintenant. Puis, il inspira profondément. Et la lame ensanglantée de son sabre scintilla sous les lueurs de la lune.

Seul, il n’était pas de taille. Ce qui ne l’empêcha pas de plonger à corps perdu dans le combat. Il savait Akemi derrière lui, sauveuse et soutien dans cette bataille dénuée d’espoirs. Il s’était déjà battu. Suffisamment pour ne pas faire preuve de présomption : sa lame n’entaillerait jamais cette carapace. Et pour cette raison, il frappa la moindre parcelle de chair qui passait à sa portée. Corps, gueule, tentacules. Il sentait parfois une entaille brûlante dans sa peau. Quelques instants s’écoulèrent, et plusieurs silhouettes vinrent se joindre à ce combat. Son expression ne changea pas. Ils étaient nombreux. Ils avaient une chance. Sa lame en main, Seiji retourna à l’assaut de la créature.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage blanc

Points de rang : 245



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Akemi

Invokeure

le Mer 27 Sep 2017 - 22:48





L’île ressemblait à un tableau macabre et chaque minute, chaque seconde qui s’écoulaient, semblaient marquer la fin d’un souffle de vie. Les furolucioles dansaient avec ferveur donnant encore plus de peine à ce paysage déjà meurtrie et triste. Et elle était là, incapable de faire quoique ce soit, incapable de combattre Sin, incapable de se battre tout court. Les poings serrés, Akemi ressentait toute la culpabilité et l’impuissance dont elle faisait preuve. Elle avait acquis un nouveau pouvoir, mais  cela n’était pas assez, clairement pas. La fatigue n’arrangeait en rien sa vision, son état d’esprit et chaque pas lui semblait décisif, pesant. Pourtant, elle devait continuer, au moins pour aider les derniers survivants à fuir au-delà du temple. Avec cette idée en tête, la demoiselle continua sa route, jusqu’à ce qu’une complainte se fit entendre derrière elle. Comme un glas funeste qui marquait une délivrance macabre. En entendant ce son, le sang de l’invokeuse se glaça et soudain, elle sentit sa main se faire agripper et la voix de Seiji percer parmi les plaintes des créatures. Ils devaient courir, rejoindre au plus vite la forêt. Elle le savait, et pourtant, son corps semblait réticent à l’idée de fournir plus d’effort. Alors elle lui puisa dans son adrénaline, pensant à ses parents, à la mère de son ami d’enfance, aux connaissances, aux gens de l’île. Bien que douloureuse, ses jambes suivirent la même rythmique que son gardien, bien que sa respiration semblait avoir du mal à suivre. Elle avait des poings de côtés, une douleur lancinante dans ses poumons, mais elle ne s’arrêta pas, continuant comme si cette course dépendait de la survie de tous.  

La forêt se rapprochait de plus en plus de son champ de vision et elle pouvait voir les nombreux gens qui s’y engouffraient au pas de course, tout comme Valefor qui continuait à les guider, mais soudain, un tremblement de terre se fit sentir, manquant de la faire tomber à terre. En ouvrant les yeux, l’invokeuse constata qu’elle n’était pas contre le sol, mais contre son gardien, qui avait dû l’attraper pour lui empêcher une mauvaise chute et doucement, elle constata aussi que l’entrée de la forêt était bloquée par une nouvelle créature, beaucoup plus imposant que celle sur la plage. Il risquait de s’en prendre aux gens s’ils ne faisaient rien et comme en résonnance avec les pensées de la jeune femme, Seiji relâcha son amie, pour livrée un combat contre ce monstre assoiffé de vie. La boule au ventre, Akemi dû le laisser y aller, sans rien pouvoir dire, ni faire et avant même de pouvoir le sentir, ses jambes se relâchèrent, ne supportant plus son poids, pourtant, elle avait encore une tâche à accomplir, car si elle ne pouvait se battre, elle pouvait au moins tenir ne serait-ce que pour aider son gardien. Tout en prenant une grande inspiration, Akemi usa de son sceptre pour se relever à nouveau, ses jambes tremblantes bien plus que la normale. Elle avait du mal à tenir debout, mais elle ne voulait pas abandonner, pas maintenant qu’on avait besoin d’elle. Son regard prit un air plus déterminé, et avec une volonté de fer, elle essaya de lancer un sort curatif sur son ami d’enfance avant de fermer les yeux et d’appeler Valefor qui ne tarda pas à la rejoindre en trombe. « Je t’en supplie mon amie, va l’aider. » Sa voix était tremblante et faible, mais la chimère semblait avoir compris ce qu’elle désirait et aussitôt, elle attaqua la créature de concert avec Seiji. Concentrée sur le combat, tout en se concentrant sur son état pour ne pas faiblir, Akemi remarqua que l’invokeuse était de retour avec une personne en plus — sûrement celui qu’elle recherchait — mais aussi l’homme à l’allure sombre qui avait faussée compagnie pour aller chercher son amie. Un faible sourire s’afficha sur les lèvres de la prêtresse et d’un signe de tête, elle les laissa s’engager dans la bataille, espérant que leur petit groupe arriverait à bout de ce monstre. Les coups semblaient pleuvoir et bien que Valefor donnait tout ce qu’elle avait, la chimère s’écroula soudainement sur le sol, libérant quelques furolucioles à sa suite. « Merci pour ta dévotion Valefor, pardonne-moi de ne pas avoir su te guider plus. » Puis sentant un fort contre coup, la demoiselle s’écroula à genou sur le sol, sa respiration se faisant plus forte, plus saccadé, mais elle était encore consciente et bien que faible, elle comptait toujours donner les soins nécessaires à ceux qui ont n’auront besoin.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Classe : Mage rouge

Points de rang : 125



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Esra

Joueur de Blitzball

le Ven 6 Oct 2017 - 3:07
Ouf. Si Esra pouvait être soulagé ? Pas vraiment non. L’intervention de Ryme le sauvait d'une mauvaise passe, et a d'ailleurs tout de suite sauté hors de sa corniche après avoir abattu un dernier squame. Visiblement, elle semblait être bien accompagnée...Enfin si ce n'est ce grand type qui s’éclipsa aussitôt après avoir salement piétiné sa fierté, ne manquant pas d'arracher au blitzeur une expression pas franchement des plus ravies. Non là c'était clairement pas son jour.

— « Mais bien sûr que je vais fuir. Pour qui il me prend ? »

...Attends non, tu ne vas pas monter sur tes grands chevaux. Calme. Là.

Visiblement, sa colère précédente n'était pas totalement retombée. Il soupira, agacé. Et la réflexion de sa "sœur" n'en fit que rajouter une belle couche. Mais ce n'était franchement pas le moment. Non, au contraire. Des vies étaient en danger. LEURS vies étaient en danger. Pire : c'était la panique totale, l'anarchie sur cette plage où Sin régnait en maître du chaos qu'il venait d'engendrer sur cette île en théorie paradisiaque.  En un grondement formidable, la bête disparu. Oh, mais ne croyait pas aux miracles. La Nemesis réapparu plus loin pour recracher une autre de ses monstruosités. Esra avait seulement jeté un rapide coup d’œil à la scène, tenant son flanc droit d'une main ferme dont le sang chaud coulait vivement entre ses doigts. Bien que la douleur était quand même lancinante, on ne voyait pas de grimace sur son visage.

Ses yeux perçants, les traits de marbre, prêt à employer ses talents de stratège comme il le faisait si bien avec les Luca Goers. Sauf qu'ici...Hé bien, ils ne donnaient pas chères de leurs peaux !

— « On en reparlera plus tard si tu veux bien. Enfin, si on est pas morts d'ici là. »

Fit-il dans des mots trempés de sarcasme. Il n'y avait aucun temps à perdre, et tous semblait fonctionner dans cet état d'esprit. Il s'élança avec les autres en direction du temple, tranchant froidement les squames trop téméraires en essayant de jauger de temps à autres les mouvements de ses compagnons. Se soigner  ? Ça attendra. Il tenait sur ses jambes et pouvait encore réfléchir clairement. C'était largement suffisant.

Leur course mena le groupe dans cette épaisse forêt où cet...Ce truc ignoble, visqueux avait élu domicile. Mais apparemment, ils n'étaient pas les seuls à vouloir se frotter à la bête. Une invokeure et son gardien étaient déjà là, et pour être honnête, il fallait être soit courageux soit totalement inconscient pour espérer pouvoir vaincre cette chose à deux. C'est là que ça devenait intéressant : ils étaient sept à présent. Deux invokeures et assez de bras pour les protéger en combattant le squame. Enfin non...Sur la route, Esra cru entendre que l'un d'entre eux était aveugle, ce qui incluait une difficulté supplémentaire à prendre en compte à ses yeux. Toutefois, il était assez malin pour passer outre. Et avec un cheminement bien précis en tête, il s'approcha des autres.

Déjà, les attaques physiques sur la carapace de la bestiole ne semblaient pas faire frémir. Tout du moins, c'était ce que le brun avait réussi furtivement remarqué. Alors pour lui, il ne restait que deux solutions logiques.

— « Ecoutez tout le monde ! Attaquez-le avec n'importe quel sort ! Et si vous y allez avec vos armes, ne visez surtout pas la carapace. Vous allez juste vous exciter tout seul et c'est inutile. »

De ce fait, il pourra analyser plus ou moins précisément les potentielles faiblesses de l'ennemi, croisant très fort les doigts que la riposte ne pourra être que plus virulente et efficace.

—« Que quelqu'un me couvre, le temps que je reste un peu en retrait le temps d'observer tout ça. »  Esra inspira profondément, puis continua. « ...Faites-moi confiance.  »

Un doux sourire ornait ses lèvres. Bien sûr, il n'oubliait pas non de veiller sur ses camarades alentours s'il était en mesure de le faire. Mais en réalité, il n'était pas vraiment fait pour être en ligne de front. Pas assez costaud et surtout pas assez expérimenté dans le domaine du combat. Néanmoins, son ingéniosité, ses réflexes et son endurance en faisaient pour sûr un soutien de choix.

Ah. Quelle ironie.
Lui qui refusait catégoriquement de jouer les gardiens, voilà qu'il s'y mettait aussi.
Tu voulais une réponse sur le tracé de ton avenir Esra ? Tu en avais un, juste devant toi.

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

avatar

Points de rang : 43



Chimères
Chimères possédées:

Sorts & compétences

Sin

We called it Sin

le Ven 6 Oct 2017 - 11:44

• LA FÊTE DE L’ÉCLOSION  •



Les lames volaient et déchirèrent les membranes gluantes de la créature qui, dans des râles sinistres ne cessa de se débattre. Bien que le combat soit bien engagé pour le groupe, le squame n'a pas dit son dernier mot. La bête se replia dans un premier temps dans sa carapace et laissa quelques attaques s'écraser contre son corps dur comme la pierre. Esra, conseilla à juste titre que les assauts s'arrête. Mais, il était peut-être trop tard.

Les chimères des deux Invokeures s'étaient envolées. Les deux jeunes femmes étaient des proies presque faciles à présent, quand bien même les combattants autour d'elles formaient un rempart. Mais nul n'aurait pu prédire la menace venue des entrailles de la Terre : un tentacule vint s'emparer d'Akemi, serrant sa taille et la soulevant du sol. L'invokeure était prise en otage. La coquille s'ouvrit alors, déversant une fumée âpre et violine, masquant la vision des combattants pendant quelques secondes. Cependant, une fois, ceci fait, le bouclier naturel du monstre tomba au sol en poussière, laissant son corps nu et vulnérable.

Mais avec Akemi prisonnière... Le combat serait peut-être un peu plus délicat que prévu.

Spoiler:

Hey vous!
A cause de petits soucis logistiques, j'interviens ici à la place de Lilia pour conclure ce round !
Ceci est le dernier tour d'event avant la conclusion ;)

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika



Sorts & compétences

Contenu sponsorisé

 :: Spira - Les îles du Sud • :: Porto Kilika

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant